Randonnée du Bon Saint Arnoult

09/09/2007

(78) Saint Arnoult-en-Yvelines

Rando 70km


Gaz


L'an dernier (voir CR 2006) nous avions redécouvert avec plaisir cette randonnée qui s'était bonifiée avec l'âge,
alors pour ce dimanche matin, après avoir regardé le tracé de l'édition 2007, j'avait prévu d'y revenir
user les crampons du VTT sur le parcours 70km que je comptais effectuer poignée de gaz en coin
pour me préparer à la course de la Gamelle Trophy dans quinze jours.
Pendant ce temps là, Mary était réquisitionnée sur l'organisation de leur rando Des Renards à Montigny.

Couchés plusieurs fois tardivement cette semaine, c'est pas bon pour les guibolles, mal aux cuisses, sans compter la sortie en vélo de route effectuée samedi matin avec Mary, où l'on a fait un peu la course dans les bosses, alors ça se paye après...

Je voulais essayer les Pythons Tubeless Ready (de quoi gagner 255g sur le train roulant, donc grandement profitable en dynamique) sur la rando de Saint Arnoult, mais après avoir réussi (pas facile...) à en clipser un avec la pompe à bras, en ayant au préalable tenté d'utiliser cette $%#*! de bombe Fast'Air qui  sort plein de mousse par le dessous du capuchon plutôt que de l'envoyer dans le pneu via la valve, puis laissé le pneu gonflé à 4bars, au bout de 2 jours il s'était bien dégonflé et il n'y avait plus qu'1 bar de pression dedans. Il est donc requis d'effectuer ce montage avec un produit préventif pour assurer l'étanchéité. J'essayerais ça sur une de mes petites sorties test, en utilisant du préventif Notube plutôt que la mousse à raser d'HUTCHINSON...et j'ai donc laissé sur le SPARK mon Jimmy Tubeless pour l'avant et à l'arrière j'ai monté un Ignitor en 26x1.95", au moins avec ça je pourrais faire les 70km de la rando sans avoir à craindre de devoir rentrer à plat.

Dimanche 9 septembre
5h30, le réveil nous rappel à l'ordre; Mary se lève tôt car elle doit rejoindre son poste sur leur organisation, où elle devra vérifier le balisage de son secteur avec Denis. Je comptais pioncer jusqu'à 6h, mais finalement je me suis levé plus tôt, je pourrais ainsi commencer la rando plus tôt.

Je démarre 6h39 des Clayes, la nuit s'estompe peu à peu mais un faible brouillard laisse perdurer l'impression d'obscurité, normal vu le beau temps et la 'chaleur' d'hier. Il ne fait pas froid, un petit 13°c dans la campagne, le jour se lève au fur et à mesure de ma progression, j'arrive à St Arnoult 42 minutes et 45km plus tard. C'est pas encore la foule sur la Place Jean-Moulin et je n'ai pas de mal à garer ma Pédalatoromobile. A deux voitures sur ma gauche j'aperçois Super Sylvie.

Je passe aux inscriptions; en échange de 4€ -tarif licencié- je reçois un bon pour 1 sandwich + 1boisson à prendre à la fin de la rando. Je récupère aussi une photocopie A4 couleur (luxe !) du plan des parcours, ça sert toujours en cas de balisage défaillant, puis je retourne à la voiture me préparer.

A 7h36 je démarre, la poignée de gaz presque à fond. Après 1.6km de roulage dans les petites rues de St Arnoult en Yvelines, le parcours prend la direction de la Forêt du Bréau via le GR1. Jusqu'au premier ravito le parcours sera quasi identique à celui de l'an dernier, sauf que cette année on le prend dans le sens inverse, avec juste trois petites variantes dans les vingt premiers kilomètres.  On commence par le bon sentier qui longe le péage de l'A6, le sable est bien sec et la roue arrière chasse parfois dans les courbes, le sol est dur, sec et ça roule vite.

Les chemins et sentiers forestiers sympa se succèdent, peu après passage sous un pont, un petit sentier grimpe pas mal en sous-bois, mal aux cuisses et pas encore assez chaud, alors je préfère faire la grimpette en moulinant sur le petit plateau.

Je roule sur un chemin quand à 8h16 la sonnerie de mon portable retentie. Je m'arrête, peut-être que Mary a un problème sur leur rando. En fait c'est Franck, qui initialement devait aller rouler sur route dans le Vexin; il s'est finalement décidé pour venir faire ce matin cette rando. Seulement je suis déjà à 15km du départ, il faudrait l'attendre au moins 3/4 d'heure, un peu trop long j'aurais les muscles tout refroidis, alors pas grave, on se verra plus tard. Je repart.

Au kilomètre 19,4 je rattrape un des gars du club chargé de vérifier le balisage. Il m'indiquera la bonne direction au carrefour suivant, la rubalise de confirmation se trouvant bien loin et peu visible;il devait en manquer une à ce carrefour. Je continue et avale la bosse menant au Carrefour du Héron, en forêt de Dourdan. Là en face je vois un petit groupe de 4 vététistes revenir du chemin d'en face, dont deux connaissances du Team VDO qui roulent fort et que je croise régulièrement sur les randos d'Ile de France. Il n'y a plus aucune trace de balisage à ce carrefour, alors on part à droite; rien, ça descend alors on fait demi-tour et on revient sur une allée forestière par un petit chemin sympa. On retrouve là une rubalise, sauvés.

Si j'avait roulé pas trop mal jusqu'ici, pour suivre les gaillards du VDO Team il faut s'accrocher; le plus jeune roule toujours en tirant du gros braquet, on passe toutes les bosses sur le plateau intermédiaire et devant ils moulinent pas alors je m'arrache aussi et on monte debout, j'apprécie alors de pouvoir passer la suspension du SPARK en débattement réduit à 70mm. En roulant je discute un peu avec le plus âgé, plus à ma portée ce matin vu qu'il a pas les jambes. Il roule aussi sur un SPARK, le Limited et il en est à son 2ème cadre, problème de vernis qui se barrait, de bras qui cogne contre le triangle avant lors du débattement maximum. Il me dit qu'il avait aussi monté des freins HOPE Mini Light, mais qu'il les a viré car ça ralentissait plutôt que freiner. J'ai compris ensuite pourquoi, en les suivant dans plusieurs descentes très rapides, ça envoyait grave et ils me distançait rapidement pour ne freiner qu'en bas...

On a ainsi bien avoiné jusqu'au 1er ravito, situé près de la maison forestière de l'Ouye au kilomètre 23,3. J'ai une moyenne de 20,6km/h pour cette première partie. On s'arrête 3'30" pour boire et grignoter quelques trucs, puis on repart à trois. A cet endroit, les parcours 55 et 70km partaient faire une petite boucle dans les bois vers Les Granges-le-Roi, tandis que le 40km l'évitait.

Une vraie bosse nécessitera de passer le petit plateau, ça sera d'ailleurs la seconde et dernière de tout le parcours ce matin, les autres gâteries a dénivelée positif ayant été avalées au jus de mollet, parfois tout de même un peu à l'arrache et la langue entre les dents.

Désormais le parcours comporte quelques variantes plus bosselées par rapport au tracé de l'an dernier, on fera aussi une incursion du coté des Granges-le-Roi où le parcours emprunte plusieurs sentiers connus et bien sympathiques, en plus dans ce sens en faux plat descendant on pouvait envoyer, en évitant toutefois de s'envoyer dans un arbre car à plusieurs endroits le sentiers louvoyait entre les arbustes.

Avant d'arriver au Moulin Grillon, les deux compères du VDO Team se sont arrêtés pour dire bonjour à un des gars de l'organisation, j'ai continué sachant qu'ils reviendraient bien assez vite sur moi, car ils sont plus puissants. Puis j'ai loupé une flèche du balisage qui partait à droite, me tapant par cette faute d'inattention 1km de rabe, ce faisant ils ont du me repasser devant et je ne les ai revu qu'à l'arrivée.

Le 2ème ravito était situé près de la maison forestière de Semont, au kilomètre 45,96. Moyenne 20,3km/h pour cette seconde partie. Je m'arrête 3'30" pour boire et grignoter quelques trucs, puis repart seul.

Le parcours 70km remontait ensuite vers la forêt d'Angervilliers, on y faisait un petit tour puis on revenait vers le Hameau de Rouillon, c'est la différence avec l'an dernier où l'on avait continué pour faire un grand tour en forêt de Rambouillet. Cette année on est resté en dessous de l'autoroute A10.

Une descente toute caillouteuse avec un vélo en travers au début, en bas après un bon bout de grand chemin blanc rectiligne j'arrive au 3ème ravito situé au kilomètre 62,33 près d'un grillage le long de la voie de chemin de fer du TGV. D'ailleurs il passera, ça décoiffe ce truc. Plus humain et sans moteur, j'ai une moyenne de 20,0km/h pour cette troisième partie, je me suis calmé un peu. Je m'arrête 3'35" pour boire et grignoter quelques trucs. Le bénévole qui assure ce ravitaillement me demande si je n'ai pas rencontré de guêpes et de frelons ? Ben non pourquoi ? Paraît qu'il y avait un essaim et que certains vététistes ont été piqués. Moi pas vu ces bêtes là (heureusement...), j'ai du passer trop vite

Le parcours devenaient alors un peu plus campagnard, plus roulant, des chemins en herbe en plaine, des passages de petits ponts, le tracé du 70km nous emmenait digérer une bonne bosse sur un petit chemin remontant en forêt, pour redescendre ensuite assez rapidement vers Bouc-Etourdi. Un chemin agricole remontait alors vers la forêt de Saint-Arnoult, chemins bien sablonneux mais en roulant sur les bords on ne patinait presque pas. Un chemin plus dur et roulant, je m'y force à rouler fort en poussant du braquet, plutôt que stagner dans mon rythme habituel où je mouline plus. Je dépasse plusieurs randonneurs du 50km, on n'a pas le même rythme...

L'unique flaque de boue grasse du parcours se trouvait au passage du pont sous l'autoroute, tout le reste du parcours était archi sec, cool ça.

Le parcours revient sur St-Arnoult-en-Yvelines et la civilisation, je reconnais alors devant le chef Fabrice du club de Saint-Rémy et on papote en terminant ensemble jusqu'à l'arrivée, après avoir perdu le balisage au niveau d'un parc urbain.

Me voici de retour à 11h30, pas souvent qu'on termine aussi tôt d'une rando. Je me change, rince la poussière  accumulée sur mes guibolles, puis rejoint le ravito d'arrivée où j'avale une canette de Coca en dévorant un sandwich aux rillettes, puis un autre avec merguez, tout en papotant avec les gars du Team VDO de Rambouillet.

Ce matin il y avait 388 vététistes au départ, dont 76 sur le parcours de 70km.

Je vais attendre une heure voir si des têtes connues arrivent, je discuterais ainsi un peu avec Jean-Marc Megnin, ex Boss de Sport-Up, venu s'oxygéner  sur cette rando; il n'a plus trop le temps de rouler et le ressent. J'attendrais encore un peu, espérant voir Franck arriver, mais il a fait le parcours 50km et était déjà reparti. Alors je m'en retourne, content de cette matinée sur un parcours qui m'a permis de refaire du rythme, l'objectif du jour en vue de préparer la Gamelle Trophy.

Cette rando était bien agréable, un peu roulante par le terrain tout sec en ce moment, mais avec suffisamment de bosses pour se faire mal au jambes avec leur répétition, sans compter les passages de sable où on laisse des watts. Beaucoup de forêts, plusieurs sentiers ludiques, une vraie bosse, quelques bonnes descentes rapides sur sentier, un peu de racines et quelques cailloux pour corser à peine deux ou trois descentes, des chemins forestiers pas bien large ne donnant pas la sensation d'enquiller de grosses allées comme sur certaines randonnées, bref un parcours varié. Un balisage efficace et bien visible, avec panneaux et rubalise, rien à redire de ce coté si on oublie la courte portion débalisée que seuls les lève-tôt  semblent avoir rencontrés.

Pédalator


Profil du parcours 70km
Profil du parcours 70km

Carte du parcours 70km
Carte du parcours 70km

Les données de Pédalator
 POLAR
CS600
GPSmap 60CSx
Départ :7h36'197h36'17
firmware v3.30
Temps roulé :3h39'18-
Temps déplacement :--
Temps total :3h53'17-
Moyenne:20,5km/h-
Vitesse max.:49,9km/h-
Distance:74,7km-
Réglage compteur :2030mm-
ODO712,7km
(+43km)
-
Dénivelé positif  :+1125m+1183m
Température Min/Moy/Max: 13/16/22°C-
FC Min/Moy/Max:101/161/192-
Calories2645 kcal-
Période échantillons:5 secondesAuto
Fichiers échantillons :07090901.hrmRDNTRK
Distance/dénivelée annoncés :70km / +1357m
  
Vélo : Le SPARK
 10.20kg
Pneus : 
AV :SCHWALBEJimmy Light Tubeless2.10"2 bars 2030mm 690g+16g préventif
AR :MAXXISIgnitor LUST1.95"2,2 bars   666g 
   
Suspensions :  
Fourche :REBA WC100/100 psi100mm débattement fixe
Amortisseur :NUDE TC (le 2ème)90 psi 
      
Transmission : 22/32/44 et 11-32    

A visiter :
L'organisateur  U.S.S.A VTT et Union Sportive de Saint-Arnoult cyclotourisme

Dernière mise à jour : dimanche 09 septembre 2007 19:47