la plaque de cadre 2010 de Pédalator

La Marzar'yVeTTe

09/05/2010 - (91) La Ferté-Alais

Rando VTT 90km


Week-End sableux

Notre dernière participation à la randonnée VTT de La Marzar'yVeTTe organisée par le club VTT de l'Yvette,
remonte à déjà cinq ans (CR 2005),on l'avait trouvée alors un peu trop roulante et sans grande difficulté physique.

Cette année six parcours de 20/35/45/55/70 et 90km étaient proposés, avec 1685m (IGN) de positif annoncé sur le 90km.
Comme ma longue sortie des 90km de la La Buiscyclette dimanche dernier s'est soldée par seulement 30 bornes de VTT
et autant de route pour retour anticipé à cause de problème mécanique lié aux conditions météo et de terrain déplorables,
j'avais l'intention de rattraper ce manque en faisant le grand parcours de La Marzar'yVeTTe pour accumuler des heures de roulage
et de selle en vue de continuer ma préparation pour La Transvésubienne.


La météo étant incertaine pour samedi et le dimanche, j'attendrais dimanche matin pour me décider, car j'ai de mauvais souvenirs de randonnées VTT dans l'Essonne où le terrain était devenu très collant après les pluies, et je n'avais pas envie de broyer du matériel et de passer encore des heures à remettre le VTT en état. Mary avait prévue d'aller rouler en Vallée de Chevreuse avec Les Coiffeurs du Manet, pour faire 'de la bosse et du technique' plutôt que du roulant.

Samedi 8 Mai

Le temps prévu pour dimanche n'étant pas des plus réjouissant, j'avais envie de profiter de ce samedi pour rouler, en travaillant la technique VTT et tester mon Genius, car j'ai passé trois soirées à le remettre en état cette semaine après son bain de boue et pluie Drômoise. Ce samedi matin nous avons donc rejoint la Base de Buthiers où nous avions récemment participé à un stage Maniabilité VTT en compagnie de Marianne de Variations Tout Terrain, sachant retrouver là-bas les spots rocheux et petites descentes qui vont bien. Une belle journée s'annonçait.

Après échauffement sur une partie des circuits balisés de la base de loisirs, où le sol était tout sec et très (voir trop) sablonneux en cette saison, nous avons enchaîné les singletracks, les descentes et franchissements de zones techniques rocheuses. Après une pause gourmande en fin de matinée, nous avons ensuite passé du temps sur le saut de marche pour lequel on n'avait pas encore chopé le geste permettant de passer sans planter du bec. Après plusieurs essais j'ai finalement eu le déclic et trouvé le bon geste, que j'ai transmis à Mary; Nous avons alors passé de l'étape saut de petite marche de 30cm de hauteur, à celle de 50cm, ce qui nous a donné suffisamment d'assurance pour sauter ensuite la grosse marche de 1m sur laquelle on avait refusé l'obstacle lors de notre stage avec Marianne ; tous deux nous avons réussi avec satisfaction ce saut, avec une belle trajectoire. Super Contents.


petite marche

Restes du w.e. dernier...

Je ne sais pas si ce sont les sauts à répétition, mais plus tard en roulant sur un sentier descendant sur un franchissement de grosse racine, je me suis retrouvé d'un coup dix centimètres plus bas avec un CLAC de mauvais augure ; L'amortisseur de mon Genius-10 n'était plus attaché sur son point haut, la vis de fixation étant sortie du filetage gauche. Il manquait même la buselure gauche qui se raccorde à la rotule de l'amortisseur. On a essayé de la retrouver, mais en vain; peut-être était elle déjà partie un peu avant, car j'avais l'impression depuis le début d'après-midi de ressentir un jeu vertical en soulevant le vélo, pourtant à première vue je n'avais rien remarqué d'anormal. Ce problème mécanique mettait fin à notre sortie VTT, retour à la voiture.

Sur le retour nous avons fait halte à Ormoy (91), au magasin VTT Velomania repris par Marianne avec laquelle nous (Mary) avons discuté un bon moment, pour nous en retourner vers notre chaumière le coffre alourdi de pédales plates et d'un nouveau casque pour Mary.

Une belle journée s'achève, très profitable techniquement. Coté Genius, sa remise en état me convient. Je suis bien content d'avoir rencontré le problème de fixation d'amortisseur ici, plutôt que sur les chemins de La Transvésubienne. Je connais ainsi un point de faiblesse de la suspension, que je saurais à l'avenir bien mieux surveiller pour prévenir tout problème.

J'ai préparé mes affaires pour repartir demain matin à l'aube, au cas où la météo me permettrait d'aller faire les 90 bornes de La Marzar'yVeTTe.
Je me suis ensuite attelé à une nouvelle séance mécanique pour monter un TWINLOC sur le SPARK de Mary, modèle 2009 seulement doté du TRACLOC. J'ai ensuite effectué la même opération sur mon SPARK, lui aussi trop ancien pour disposer de ce double système de verrouillage de l'amortisseur et de la fourche. J'ai ensuite remplacé le pédalier CAMPA Standard 52x39 du GIANT de Mary, par le CAMPA modèle Compact 50x34 en vue de notre fin de semaine prévue sur les pentes du Ventoux pour le pont de l'Ascension. Bon ça ira pour ce soir, direction le dodo où je rejoint Mary qui écrase déjà.

Dimanche 9 Mai

5h, le réveil m'appel à l'effort. Je saute du lit, ouvre la fenêtre pour inspecter le ciel et voir si ça mouille au dehors: sec dans l'air, sec au sol, le ciel semble clair, c'est bon j'y vais, conforté dans ce choix par les toutes dernières prévisions météo annonçant seulement 25% de chance de recevoir 0,3mm de pluie sur le casque.
Trois quart d'heure plus tard je quitte le domicile et file vers l'Essonne, GPS programmé pour rejoindre La Ferté-Alais.

Le jour se lève peu à peu, je m'inquiète un peu en voyant les routes du 91 bordées de trous remplis de grosses flaques d'eau témoin des pluies orageuses qui sont tombées par endroits, jusqu'à 3h du mat' parait-il. Toute cette eau tombée durant la nuit engendre une brume dense qui encombre la campagne et la vallée de l'Essonne, alors que dans nos Yvelines le sol était sec et l'horizon dégagé.

Je trouve de suite une place sur le petit parking de l'école, j'ai l'impression d'être le premier à m'inscrire, les bénévoles de l'organisation achèvent de se mettre en place et les baliseurs partent en vélo sur leurs secteurs respectifs. Je laisse 4€, tarif licenciés (pas bien cher, à souligner en comparaison de bien d'autres randonnées VTT), recevant en échange la plaque de cadre plastifiée, deux colliers et un plan A4 des parcours. Je rejoint ensuite la voiture me préparer. Des voitures commencent à arriver maintenant. Une fois prêt j'attends un peu avant de m'élancer, puisque l'heure des premiers départs est prévue à 7h30, mais voyant des vététistes partir sur le parcours je décolle à mon tour à 7h21, sans avoir vu de connaissance pour le moment.

Je part en tournant bien les jambes pour m'échauffer progressivement, revenant sur trois autres vététistes aussi matinaux que moi. Le fond d'air est plutôt humide et avec 8°C je supporte bien les manchettes et le coupe-vent pour le moment.

On suit les petites flèches rose fluo matérialisant le tracé nous menant au travers des rues de La Ferté-Alais pour rejoindre les premiers chemins du parcours, mise en route progressive, puis vient une première longue bosse régulière montant sur une petite route goudronnée vers la Carrière de l'Ardenay. Au sommet de la bosse je tombe le coupe-vent devenu de trop après cette mise en chauffe. Cette première grimpette nous mènera par la suite au départ de sentier bien sympathique.

Kilomètre 10.37, tête en l'air je n'ai pas vu la rubalise à gauche; j'ai continué sur le chemin à droite, trouvé une barre tracée au plâtre (comme c'était fait à plusieurs reprises durant tout le parcours; ça c'est une bonne idée) en travers du chemin avec la seule possibilité cohérente de descendre par un autre chemin à gauche. Donc j'enquille dans la descente rapide qui secoue un peu, mais parvenu en bas j'arrive en lisière de champ, sans retrouver de balisage... Un autre vététiste qui me suivait arrive à son tour, décide de partir sur un sentier sympathique pour essayer de retrouver le balisage. Le sentier se met à grimper, le gars me laisse passer devant, ça grimpe de plus en plus fort, pas mal ce passage avec une vraie bosse. En haut je me retrouve sur un chemin où je vois passer plusieurs vététistes; je suis le mouvement, pour me rendre compte qu'on est déjà passé là toute à l'heure, on fait une boucle de 3.9km en rab. Je roule pépère en suivant les autres, partis après moi comme ce petit groupe des ADP avec lequel j'ai roulé et papoté un peu avant de m'échapper après la montée de l'escalier, pour voir où j'avais merdouillé. Je réactive mon allure de croisière normale et distance peu à peu les autres VéTéTistes.

Le parcours est plus physique cette année, comparé à notre dernière participation de 2005: il y avait pas mal de bosses de longueur moyenne, d'autres plus longues, qui se montaient toutes sur le plateau intermédiaire, mais parfois il fallait s'arracher sérieux et en vouloir pour passer les plus fortes pentes en restant sur le 32x32; j'ai ainsi travaillé la force ce matin.

Dés le début j'ai trouvé le parcours fort sympathique, avec pas mal de sentiers -dont certains visiblement peu fréquenté vu le sol peu marqué-, bien équilibré entre les grimpettes et les portions planes de récupération, qui servaient généralement de liaison pour rejoindre un autre spot d'intérêt.

J'ai apprécié les nombreux sentiers, comme ceux serpentant entre les gros rochers arrondis en partie couvert de mousses vertes, le sentier bordé de clochette bleues sur fond de feuilles vert tendre , et d'autres plus sauvages fraîchement rouverts.

Le parcours du 90km va nous emmener d'abord au sud-ouest de La Ferté Alais, petite remontée au nord près d'Iteville, puis direction Janville sur Juine, Auvers St Georges, Villeneuve sur Auvers, Boissy le Cutté, Orveau. De là on repartait alors au Sud-est de La Ferté Alais, en direction de Vayres-sur-Essonne, Maisse, Courdimanche sur Essonne. Petite boucle en forêt de Milly pour le 90km, revenant ensuite au ravito commun par Moigny-sur-École, puis retour au départ par remontée vers la Ferté via Boutigny-sur-Essonne.

Halte de quelques secondes au premier ravito, histoire de grignoter un abricot sec et un carré de chocolat. Il y avait ensuite pas mal de chemins bien sablonneux, heureusement un peu durcis par les pluies de la nuit, où l'on laissait quelques watts pour progresser.

Après le 2ème ravito on avait une partie de chemins et d'allées plus roulant en cheminant dans la Vallée de la Justice, pas trop longue puisque nous avons retrouvé des zones plus intéressantes en filant vers Vayres-sur-Essonne.

Les 3 seuls passages du parcours 90km où j'ai enclenché le petit plateau de 32 furent lors de la montée d'un chemin avec escaliers en rondins espacés, une grimpette rendue un peu technique par quelques cailloux et racines où j'ai préféré avoir en réserve de la vélocité pour les franchissements, puis deux fortes pentes pas trop longue sur sentier où l'organisation avait judicieusement disposée au virage les précédant des panneaux "Montée Très Raide", que je qualifierais plutôt de "Montée Raide" car l'avant du vélo ne cabrait pas en grimpant ces gâteries. Je me suis aussi rajouté un raidard avec mon erreur de parcours du début.

Au 2ème ravitaillement j'ai retrouvé Christophe, qui venait se décrasser les guibolles sur le 90km après avoir participé hier à une compétition VTT du Challenge FSGT; nous avons alors roulé ensemble à bonne allure, c'était plus sympa et motivant sur les quelques longues portions roulantes monotones à travers la plaine au niveau de Coignampuits (impression de partie rajoutée pour juste faire du kilomètre sur le grand parcours, sans intérêt). L'animal n'avait pas du trop forcer hier, où alors il surcompense bien de ses efforts courts et intenses, car sur une longue montée en faux plat il m'a collé une accélération canon et j'ai mis un moment pour revenir sur lui. Durant ce temps et avant d'arriver au Ravito 4 je suis revenu sur Pascal d'Engine-Lab, qui roulait sur un proto de leur future monture. J'ai roulé et papoté un peu avec lui, puis j'ai pris la poudre d'escampette dans une longue montée sur sentier qui grimpait bien fort.

Voici un autre Un sentier sympa qui se met à grimper de plus en plus fort et longuement, je reste sur le 32x32 à la limite, sans vouloir passer le petit plateau, je reviens sur Christophe qui est obligé de poser pied à terre sur refus de passage de son petit plateau, je termine la grimpette et souffle parvenu au sommet, content d'avoir tout grimpé sur le plateau intermédiaire; la chaîne a du bien s'étirer dans cette opération.

Au 4ème ravito, auquel on repassait après une boucle de 16 bornes spécifique au parcours de 90km, partie bien sablonneuse du coté de Milly-la-Forêt, il y avait des rillettes qui semblent avoir rencontrée du succès car lors de notre second passage le bac était vide au 3/4.

Sur la fin du parcours, où j'ai baissé le rythme en tournant les jambes pour commencer ma récup active, Christophe est parti de l'avant et je l'ai retrouvé à l'arrivée. Il y avait pas mal de monde, j'ai profité du peu d'attente devant les deux jets d'eau pour évacuer les croûtes de sable qui encombraient mon SPARK. Je me suis changé, puis j'ai été chercher la collation d'arrivée; il y avait trois choix pour le remplissage des sandwich, en bon Sarthois d'origine j'ai pris l'option Rillettes, et j'ai laissé les canettes de soda et le verre de bière aux amateurs préférant me réhydrater avec un quart d'eau minérale. Coucou à JF Chabot, David de Mountain Biker (Paris) puis j'ai pris le chemin du retour, pour retrouver Mary qui venait de rentrer.

Voilà, je ne regrette absolument pas mon déplacement vers l'Essonne ce matin, j'ai trouvé sur cette 9ème édition de la Mazar'yVeTTe ce que j'étais venu chercher, en mieux par rapport à ce que je pensais. Le parcours comportait pas mal de sentiers sympa, inédits pour moi, des passages ludiques, quelques descentes avec un chouilla de technique, une assez raide dans la terre meuble, plusieurs longues très rapide, ce qu'il fallait comme bosses avec des cool et des bien moins cool. Le terrain sec et la météo clémente ont contribués à la satisfaction des pilotes, en remerciant les pluies orageuses d'hier soir d'avoir rendues le sable plus compact car nous avons emprunté quelques sentiers et beaucoup de chemins très sablonneux. Le balisage était sans faille, les séparations de parcours étant très bien matérialisées par des panneaux indiquant les différentes distances, avec un rappel un peu plus loin une fois engagé. Les flèches rose fluo au sol complétaient la rubalise, et malgré qu'il restait encore de multiples traces de balisage laissées par un Trail, nous n'avons pas fait d'erreur de parcours.

Bref une rando bien organisée, avec des ravitos bien fournis, la sécurité assurée par des bénévoles du club aux traversées de routes les plus dangereuses, et tout ça pour un tarif plus que modique même en s'inscrivant sur place. Si je m'y étais pris d'avance, j'aurais même pu repartir avec le Tee-Shirt souvenir et la plaque de cadre personnalisée. Il y avait ce matin 928 participants (record de l'épreuve), un belle affluence reflétant la qualité globale de cette organisation.

Pédalator


Profil du parcours 2010

Profil du parcours

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ :7h21'166h55'35
Temps roulé :4h53'144h52'41
Temps total (avec arrêts):5h07'12 
Moyenne:19.3 km/h19.0 km/h
Vitesse max.:48.6 km/h44.5 km/h
Distance:94.3 km92.74 km
Réglage compteur :2035 mm 
Dénivelée positif cumulé:+1435 m+1464 m
Dénivelée positif TrainingCenter-+1574 m
Dénivelée positif CartoExploreur+1739m 
Dénivelée négatif cumulé : -1395 m -1453 m
Dénivelée négatif TrainingCenter: - -1549 m
Température Min/Moy/Max: 8/12/21°C -
FC Min/Moy/Max:86/151/181Sans ceinture
Calories3191 kcal 3106 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons10050901.hrmTRK
Distance/dénivelée annoncés :90km +1685m
GPS Firmware Revision-2.90
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBEJimmy Tubeless26"x2.10"2.0 bars2035mm  
Arrière :SCHWALBESmart Sam Tubeless (11732367)26"x2.10"1.9 bars 742g 
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXSID World Cup 2010100/100Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc94Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : VTT de l'Yvette

Les Photos au 1er ravitaillement

Les Photos au 3ème et 4ème ravitaillement (1 et 2)


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : mardi 08 juin 2010 20:14

<<< ESCAPADES >>>