la plaque de cadre de Pédalator

Les Crêtes Givernoises

04/11/2007 - Giverny (27)

XC 3*13km - UFOLEP


Fin de saison énergique

Habituellement le début novembre nous voit retourner du coté obscure pour troquer nos montures cramponnées
contre les machines bitumeuses à pneus lisses, mais la météo clémente en cet automne 2007 n'a pas encore transformée
les chemins en bourbiers infâmes, alors on en profite encore jusqu'au bout. Et pourquoi pas se faire une petite compétition de VTT
 comme cette 1ère manche du 13ème BIK'EURE TROPHY organisée par le C.S. Vernon à Giverny dans l'Eure,
sur un parcours annoncé comme physique avec du single, de la bosse et de la descente technique,
une épreuve à laquelle nous n'avions Mary et moi encore jamais participé.


J'ai soumis l'idée de participer à cette compétition VTT à Philippe, comme Bruno et Jean-Marc étaient aussi intéressés par cette épreuve, Philippe nous a inscrits vendredi. Ce sera ma première course effectuée sous les couleurs des Renards du Manet de Montigny-le-Bretonneux.

Le viaduc des vacances de Toussaint est l'occasion de pouvoir rouler plusieurs jours, alors on en profite au maximum, malgré une météo grisouillante; jeudi Loïc nous a emmené faire un beau tour de 110km sur les route de l'Eure vers Anet, une bonne sortie sympa avec trois Poissy'Boys, pour rallonger la sauce Antoine, moi et Mary avons fait l'aller/retour Les Clayes-Maule. Le lendemain, deuxième couche, un bon tour de VTT effectuée avec Mary à Fontainebleau pour aller reconnaître de nouveaux secteurs en vue de varier notre parcours habituel; du plaisir en barre et l'occasion de tourner les jambes pour les nettoyer des toxines accumulées dans les 'attaques' de la sortie d'hier.

Samedi repos, matinée entretien mécanique des VTT pour enlever le sable et préparer nickel nos montures en vue de la course de demain. Comme il avait bien plu lundi et que ce matin on s'est levé avec au dehors un bon crachin de brouillard, j'ai préféré remonter à l'arrière un petit Bulldog à section étroite de 1.85", un bon pneu pour passer dans la bouillasse et garder un bon grip en montée comme au freinage en descente.

Dimanche 4 novembre

Réveillés à 6h, nous quittons Les Clayes à 7h, direction l'Ouest via l'autoroute A13. On part en avance, mais Mary préfère avoir le temps de se chauffer et de se préparer sans stresser quand on va faire une course.

Trois bon quart d'heure plus tard, on entre dans Vernon, on traverse la Seine, peu après on arrive à Giverny par la D5. On cherche des panneaux indiquant le lieu de départ, mais on ne voit rien, je quitte la D5 pour rentrer dans Giverny en suivant la rue principale qui traverse le village, pas d'indication non plus concernant une épreuve VTT. On remonte une petite rue, le Chemin Blanche Hoschede-Monet, là on aperçoit un panneau VTT et du balisage jaune fluo au sol, je le suis, m'engage dans une étroite ruelle, qui se termine dans un sentier. Demi-tour après plusieurs manoeuvres, on repart et remonte la petite rue, une ligne de Départ/Arrivée est matérialisée au sol, mais aucune banderole, personne, en dehors d'un camping car et d'une autre voiture avec des gars en tenue de vélo. On se gare sur le mini parking. Un peu plus tard quelques voitures arriveront, les organisateurs posent deux tables et la sono dessus, sont cool ici. Bon, on sort les vélos et on se prépare, quelques voitures arrivent, tournent pour se garer.


intimiste

Nouvelles couleurs
pour le Pédalator...
vivement le nouveau maillot...

Tiens voilà Gégé venu supporter quelques coureurs de l'US Maule. On retrouve Loïc, ainsi que David et Fred de Poissy VTT. Des vététistes arrivent peu à peu, mais l'effectif total ne sera pas énorme; moins de 50 au départ en tout cas ; ça sent la fin de saison et les vacances de Toussaint. En tout cas ambiance sympa de 'course de village', sans être péjoratif, on est bien loin du rouleau compresseur organisationnel et des dix milles pèlerins du ROC obligés de marcher dans les singles surencombrés.

Bon, on part s'échauffer à plat dans Giverny, puis on remonte la longue bosse dont on prendra le début à chaque tour de la course, puis on revient se mettre en place sur la ligne de départ.

Le départ est donné à 9h29, ça part vite mais les 500m de bosse sur route à 6% vont calmer les ardeurs de certains organismes et permettre d'étaler le troupeau avant le premier chemin. J'ai toujours un peu de mal avec les départs - faut échauffer le vieux - mais je remonte déjà sur la gauche plusieurs concurrents, je dépasse Jean-Marc, je vois Loïc passer à droite  et ne le reverrait qu'à l'arrivée. Tout en vélocité et la suspension du SPARK bloquée sur 70mm débattement le temps de cette grimpette, cardio max à 181. Virage à gauche, relance, on suit un chemin alternant plat et faux plat montant, une trace de terre presque dure entre les brins d'herbe verte, je gratte encore quelques gars, on redescend un peu, passe une cassure du chemin puis on repart à plat sur le chemin en avionnant encore. Gauche toute pour descendre quelque mètre d'un sentier de terre où pointent quelques silex émoussés, puis on repart à droite sur un chemin de terre.

Quelques mètres plus loin on tourne à gauche pour une descente rapide dans une petite rue de Giverny, puis droite dans un chemin où l'on suit une trace de terre dure entre les herbes durant 600m, la Sente de Vernon, puis on revient sur une piste cyclable que l'on va suivre durant 600m, j'en profite pour enlever une dent et mettre gaz pour dépasser un gars qui lambinait.

Au bout, virage à droite, on remonte un peu sur du bitume entre les maisons, puis virage amenant au début d'un chemin qui va grimper un bon moment sur 620m au travers du Bois Garenne, c'est la difficulté principale du circuit. Le chemin est étroit au début, puis s'élargit et on pouvait ensuite doubler sur les bords les concurrents n'avançant pas; il y en avait d'ailleurs plusieurs en difficulté dans ce premier tour, certains s'évertuant à passer en tirant trop de braquet, d'autres dérapant sur les cailloux et racines cachés sous les feuilles, bref pas mal de chicanes à éviter. Hop-hop en vélocité je dépasse et dépasse. Le chemin se rétrécit et grimpe un peu moins fort, on peut récupérer un peu, puis deuxième couche avec une augmentation de pente pour finir, le ménage est fait maintenant et les rangs bien plus clairsemés. Le sentier serpente entre les arbres, faux plat montant et terre souple humide, puis on revient sur un chemin plus large, un peu d'énergie pour une élévation de pente avant de basculer à droite dans un chemin en légère descente.

Désormais on est sur le plateau, on remonte très doucement sur un chemin plus large et dur en lisère du Bois de la Réserve durant 1.5km, instant de répit, mais pas vraiment car il ne faut pas lâcher le morceau maintenant alors j'écrase les pédales encore et encore, retour sur un bout de bitume légèrement descendant, on remonte maintenant un court bout de route, avalée debout sur les pédales à l'énergie, puis à droite toute dans un large chemin dur quasi plat que l'on suit durant 700m en bordure du Bois du Gros Chêne.

Au bout de cette partie roulante un peu monotone, on entre à gauche dans le bois pour le traverser par un chemin de terre durant 450m, louvoyage en quête de trajectoire la plus efficace, puis à droite toute pour suivre maintenant un monotrace coincé entre le bord du bois et un champ cultivé, ceci durant 1.3km, avec relances et évitages de souches et tiges d'arbustes au début, puis un peu de tabassage dans les mottes de terres par la suite mais la suspension du SPARK n'en a cure et aplanie tout cela, bref gaz.

Au bout du sentier, on revient sur un chemin plus large, relance, puis vient 400m d'une descente rapide avec plein de silex et des ornières, vitesse mais prudence. Arrivée en bas, virage en épingle pour reprendre à droite un chemin qui monte-descend et nous amène au beau sentier du GR2, passage de racines évité droite d'un arbre, puis ça roule. Des petites montées, des descentes sympa, des virages, des point de vue sur la Seine, un long passage bien agréable. Une bonne petite descente dans une trace étroite entre les herbes et nous voici de retour sur un chemin puis une rue de Giverny. Presque un kilomètre de plat puis de descente, virage prudent avec graviers près d'une maison, retour sur la rue qui remonte vers la ligne de départ, premier passage après 34'24" de course effectuée à 22.3km/h de moyenne pour ce tour qui faisait 12.7km et 195m de D+. Plus que deux tours à faire, allez hop on embraye.

Alors que je remonte la route, un vététiste vient à ma hauteur; c'est Alain MAS venu en visiteur. Il va m'accompagner ainsi jusqu'à l'entrée du chemin, on papote, entre deux respirations. Pour ce second tour, les écarts se sont bien creusés, je sus revenu sur un petit jeune du club de  Louviers, je le suivrais jusqu'au pied de la longue bosse où je prendrais les devants. La forme est au rendez-vous alors je me donne, pas de signe de fatigue. J'ai juste un coureur au loin devant moi je n'arriverais pas à revenir sur lui, derrière c'est le trou. Des randonneurs à VTT se promènent sur le circuit, ils se garent à notre approche, merci. Sous mon maillot la ceinture du POLAR vient de se déclipser, ça bip, vive la qualité chinoise. Revoici le sentier en balcon du GR2, instant plaisir. PAF PAF, les chasseurs s'en donnent à coeur joie en dessous -pourvu que des plombs ne s'égarent pas-, retour à Giverny et second passage sur la ligne en 34'57" à 21.8km/h de moyenne, petit relâchement.

Allez c'est le dernier tour, un petit effort. La longue bosse marque un peu plus l'organisme, mais je m'arrache, je croise Gégé et Alain qui en descendent en m'encourageant; C'est le grand désert maintenant, personne devant, personne derrière, seul au monde à faire sa course. Un peu de vent s'est levé sur le plateau. A force de passer et repasser sur la terre, l'humidité en ressort et on sent les pneus y coller un peu, chercher de nouvelles trajectoires il faut se résigner pour mieux avancer. Les petites bosselettes du parcours se font un peu plus dur à passer, passage debout en relançant à l'énergie. Le film de la suite du parcours défile dans ma tête, pas fâché qu'il n'y ai pas un tour de plus, voici la dernière descente, j'y entend ma Mary qui s'époumone pour m'encourager, elle me dit que Bruno n'est pas loin mais l'arrivée est trop proche. Allez je remet le 44 dents et relance pour avaler la rue, descente en virage à graviers à gauche, freinage, droite, remontée suspension bloquée tout en danseuse jusqu'à la ligne d'arrivée que je franchit après 1h44 de course. Dernier tour effectué en 35"25" à 21.6km/h de moyenne. Quelques tours en moulinant, pus je m'arrête et papote avec Alain, Gégé et ceux qui sont arrivés, dont Loïc et Bruno. Mary arrivent, on va se changer à la voiture.

arrivée

Les résultats

Nous restons pour la remise des prix: Nono fait premier en catégorie Vétéran B. En Vétéran A je termine 2ème, Philippe 3ème et Jean-Marc 5ème. Mary fait un podium comme première féminine, mais elle n'avait qu'une concurrente -qui a abandonnée- et aurait bien aimée avoir un peu plus de challenge. Dans la salle il y avait de quoi grignoter pour refaire les l'énergie perdue durant la course, puis ensuite un tirage au sort avec plein de lots à gagner. D'ailleurs Loïc qui fait premier de sa catégorie, sous ses nouvelles couleurs de Poissy VTT, repart avec une maaaaagnifique casquette Thermique façon cyclo .


Loïc 1er de sa caté

Mary 1ère de sa caté

Les premiers de chaque catégorie

Voilà, nous rentrons chez nous bien contents de cette course sympa, avec un parcours assez physique pour cette fin de saison, de belles couleurs de l'automne dans les arbres, maintenant ça vire au brun sous les rayons du soleil et c'est superbe dans les bois. Une épreuve à refaire avec les mêmes conditions de terrain et de météo, ça fait toujours du bien de se remuer un peu la couenne.

La deuxième et dernière manche du BIK'EURE TROPHY, dénommée RAID VERNONNAIS, aura lieu le 18/11/2007 à Sainte COLOMBE, mais celle-ci nous n'y serons pas, because parcours trop roulant pour notre appétit de parcours ludico-technico-physique. Ce jour là, si la météo est clémente, on ira plutôt faire la rando de l'Escapade du petit Prince organisée par les petits gars de Poissy VTT.

Pédalator


Profil des 3 tours
Profil des 3 tours

Carte du circuit
cliquez sur cette image pour voir la carte en grand

Les données de Pédalator
 POLAR
CS600
GPSmap 60CSx
Départ :9h299h27'
Temps roulé :1h44'40-
Temps déplacement :-1h47
Temps total :1h44'47-
Moyenne:21,9km/h20,9km/h
Vitesse max.:46,1km/h-
Distance:38,1km37,5km
Réglage compteur :2030mm-
ODO1145.6km
(+43km)
-
Dénivelé positif  :+610mBayo:798m
Température Min/Moy/Max: 12/13/16°C-
FC Min/Moy/Max:93/175/188-
Calories715 kcal-
Période échantillons:5 secondesAuto
Fichiers échantillons :07110401.hrmRDNTRK
Distance/dénivelée annoncés :28/32km
  
Vélo : Le SPARK
 10.20kg
Pneus : 
AV :SCHWALBEJimmy Light Tubeless2.10"2 bars 2030mm 690g+16g préventif
AR :HUTCHINSONBulldog Tubeless MRC-H1.85"2,2 bars     
   
Suspensions :  
Fourche :REBA WC100/100 psi100mm débattement fixe
Amortisseur :NUDE TC (le 2ème)90 psi 
      
Transmission : 22/32/44 et 11-32    

Dernière mise à jour : dimanche 04 novembre 2007 20:38