La Grangeoise

28/10/2007 - Les Granges-le-Roi (91)

Rando 65km


Renouvellement

La dernière fois que nous avons participé à cette randonnée VTT organisée par le V.C. Grangeois,
c'était en 2005 et nous en avons gardé un bon souvenir d'une épreuve agréable de fin de saison,
alors cette année nous étions prêts à y retourner, puisque l'an dernier à la même époque
nous n'y étions pas pour cause de vacances dans le sud.


Cette semaine Mary aura pas mal roulée, les quatre derniers jours d'ailleurs, alors que pour ma part j'ai couru mardi et jeudi puis roulotté sur route en mode j'me-traîne avec elle vendredi après-midi, préférant faire grasse mat' samedi et me reposer pendant qu'elle partait en reco à Fontainebleau, petit coup de fatigue de fin de saison lié au retour du froid et au temps gris sans doute.

Samedi soir j'ai rechargé dans le GPS la trace du parcours de l'édition 2005, ça pourrait servir en cas de débalisage.

Dimanche 28 octobre

Réveil 6h, c'est cool ce matin on a pu dormir une heure de plus vu que c'était le week-end du changement d'horaire. On quitte les Clayes peu après 7h, pas froid ce matin avec un petit 8°C sans humidité au thermomètre externe,  puis je trace à travers la civilisation et les routes de campagnes via Bullion pour rallier le village des Granges-le-Roi où l'on arrive quelques minutes assez en avance pour trouver une place de parking non loin du départ, avant qu'une nuée de voitures n'arrivent et envahissent les places qui restaient.

A peine ouvert le coffre de la voiture, coup de portable : Daniel et Denis de la RedFox nous attendent devant les inscriptions. On arrive, juste le temps de sauter dans les pompes de VTT, de mettre un coup d'huile sur la chaîne et de finir de s'équiper. Il ne fait pas froid ce matin -comparé aux week-end précédents- alors on se passera des sur chaussures, de la veste, et les gants longs mi-saison suffiront. Pendant que Mary surveille nos spads et papote avec Denis, Daniel-RFL1 et JCA, je rentre dans la salle effectuer nos inscriptions; remplissage du papier, attente dans la petite file, je laisse 4€ par tête à la gentille madame qui me donne en échange un carton de pointage qui servira aussi au retrait du sandwich au retour. Pas de plaque de cadre, ni de plan distribué. Je ressort et retrouve Les Renards au dehors, on démarre à 8h02 tranquillement alors qu'un petit courant de vététistes arrivent aux inscriptions.

Après avoir roulotté sur moins d'un kilomètre au travers des petites rues du village, nous touchons du bout des crampons le premier chemin, qui nous mène illico dans le massif forestier local. Cette année on reste principalement en Forêt Domaniale de Dourdan, avec juste la traditionnelle petite incursion en Forêt Domaniale du Bréau pour aller chercher le single qui longe l'autoroute A6.

Agréablement surpris je serais sur la première moitié du parcours, puisque le tracé de cette année diffère beaucoup de la trace GPS de l'édition 2005 que j'ai sous le nez; pour notre plus grand plaisir nous allons chercher des sentiers et singles ludiques et bien sympathiques, à plat ou en descente, rapides ou plus tortueux, en montagne russe aussi, le terrain tout sec se traduit par endroits par des chemins et des passages où le sable est très présent, dans quelques descentes il faut alors savoir délaisser l'avant et surfer au dessus  de cette masse, le parcours est ponctué de petites bosses pas bien dur, juste une seule un peu plus hard me fera déballer le petit plateau, les autres je m'amusais à les avaler au train pour  travailler un peu l'énergie. Le tracé s'est bien renouvelé et je le trouve plus sympa comparé aux éditions précédentes, du tout bon avec les couleurs de l'automne en cette belle forêt.

Daniel et Denis sont partis plus cool, faut que ça chauffe un RFL1 avant de pouvoir rouler, tandis que le JCA part au devant alors que l'on doit s'arrêter deux secondes pour régler la hauteur de selle du DEVINCI de Mary. Pas grave, la Mary a les jambes nickel ce matin malgré ses quatre jours de roulage, alors on revient bien vite sur le JCA que l'on dépasse dans une bosse. On le reverra une première fois arriver au 2nd ravito alors que nous en repartions, puis à l'arrivée. Faut dire que la Mary avait la forme ce matin, quand je levais le pied elle passait devant et il fallait que j'en remette une couche, heureusement que j'avait les bosses pour prendre le large et récupérer un peu au sommet en l'attendant, mais pas beaucoup. J'en connais qui vont tirer la langue cet hiver dans le groupe de Mary...

kilomètre 11,3, on suivait les petits gars du Team VTT Maisse, mais ceux-ci tout en papotant ratent le balisage qui part sur le sentier de gauche et continuent sur l'allée d'en face, nous les suivons sans nous en rendre compte jusqu'à ce que l'on revienne sur un carrefour où l'on venait de passer; alors avec Mary on refait le petit tour, revenant ainsi derrière Denis et Daniel, qu'on dépasse pour ne les revoir qu'à l'arrivée.  On vient de faire 900m de rab. Au premier ravito on ne s'arrête que quelques secondes, Mary remplit ses poches avec des abricots secs et du pain d'épice car elle a oubliée de prendre ses barres énergétiques. Moi pas faim, alors rien boire ni manger, on repart.

Le deuxième ravito était situé au kilomètre 36. On s'y arrête un peu, je picore 2/3 de tranche de pain d'épice et avale un godet d'eau au sirop, pendant que Mary laisse un message à l'attention de Daniel et Denis qui arriveront plus tard: "ça se traîne ces Renards". Alors à ce moment ils se sont réveillés et ont mis  le Turbo, rattrapant puis déposant le JCA qui se faisait son hypo, parti trop vite encore.

A partir de ce second ravito, le parcours devient plus roulant et on va enchaîner allées et chemins rapides avec peu de cassure de dénivelée, la moyenne remonte et prend 1km/h en plus, le sol sec et dure rend bien. Peu après le ravito, un belle allée bordée d'arbres aux couleurs rougeoyantes, une descente rapide partant du carrefour de Denisy, en bas en dévalant j'aperçois trop tard un panneau, freinage, remontée de 10m alors que Mary et deux autres vététistes me suivaient le nez dans le guidon, puis on repart sur le sentier.

Un peu plus loin une boucle de 5,6km spécifique au parcours 65km nous envoie faire du kilomètre de plat sur les allées rectilignes, un peu chiant mais on prend ça comme un exercice de foncier et on trace, retrouvant le tronc commun avec le parcours 50km au carrefour des Geais. C'est la que l'on tombe sur Faby. Papotages, puis Manu et Guillaume du shop de Versailles arrivent à leur tour. On repart pour rejoindre peu après le 3ème ravito, situé au kilomètre 53,12 à la maison Forestière de Semont. Petite pause pour boire un peu, on papote puis on remonte en selle. Un peu plus de monde, mais jamais gênés, sur le retour. Peu après avoir quitté le ravito, petite descente où je me laisse aller, quand en bas on devait tourner à gauche pour prendre un sentier, manque de bol un peu de sable dans lequel mon pneu ne trouve pas d'appuis; bilan, je me couche sur la gauche et me rattrape en tapant la main contre une pierre, même punition pour le genoux. Pas grave, un peu mal à la main, mais retour en selle et on repart pendant que c'est encore chaud.

Le retour sur Les Granges-le-Roi est plus sympa, avec des cassures de dénivelé, du sentier et du chemin sympa, ça ressemble assez au tracé que j'ai dans le GPS, sauf que l'on prend un bout de route en montée pour redescendre ensuite par un chemin sablonneux sympa. Une belle bosse pimente le retour, ça passe assis et sur le plateau 32, on double à gauche, à droite, puis nous voici de retour en ville où l'on rejoint l'aire d'arrivée à 11h38. Mary va chercher les sandwich et boissons pendant que je garde les vélos. On papotera ensuite avec Pascal L et des gars de l'ACCB. Daniel et Denis sont arrivés peu après, le JCA ensuite.

Il y avait de quoi laver les vélos, certains l'on fait, mais pour quoi faire: enlever la poussière ? cool

J'ai trouvé qu'il y avait moins de monde que les années précédentes, l'effet des vacances de Toussaint sûrement, puisque habituellement cette randonnée se déroule une semaine avant, remarque c'était pas plus mal, car ainsi il y a moins de monde dans les sentiers devant nous comme ça cool. En tout cas le parcours, bien qu'un peu trop roulant sur sa moitié centrale, était agréable et le renouvellement du début du tracé dans sa première partie a souligner. Et puis avec seulement 10,4% de route (6.85km cumulés), on aura passé presque tout le temps dans les bois, qui sont bien jolis en cette période automnale. Il manquait juste le rayon de soleil pour embellir ce tableau.

Pédalator


Profil du parcours 65km
Profil du parcours 65km

Carte du parcours
cliquez sur cette image pour voir la carte en grand

Les données de Pédalator
 POLAR
CS600
GPSmap 60CSx
Départ :8h03'348h02'35
données GPSmap60CSx données GPSmap60CSx
firmware v3.30
Temps roulé :3h18'45-
Temps déplacement :-3h24
Temps total :3h33'33-
Moyenne:20,3km/h19,6km/h
Vitesse max.:47,7km/h46,7km/h
Distance:67,0km66,70km
Réglage compteur :2030mm-
ODO1071.7km
(+43km)
-
Dénivelé positif  :+850m+868m
Température Min/Moy/Max: 7/8/11°C-
FC Min/Moy/Max:84/153/189-
Calories2218 kcal-
Période échantillons:5 secondesAuto
Fichiers échantillons :07102801.hrmRDNTRK
Distance/dénivelée annoncés :20/30/50/65km
  
Vélo : Le SPARK
 10.20kg
Pneus : 
AV :SCHWALBEJimmy Light Tubeless2.10"2 bars 2030mm 690g+16g préventif
AR :MAXXISIgnitor LUST Tubeless1.95"2,5 bars     
   
Suspensions :  
Fourche :REBA WC100/100 psi100mm débattement fixe
Amortisseur :NUDE TC (le 2ème)90 psi 
      
Transmission : 22/32/44 et 11-32    

Dernière mise à jour : dimanche 28 octobre 2007 19:25