la plaque de Pédalator

La Guervilloise

16/09/2007

(78) Senneville

Rando 60km


Guer...Vite


L'été est finalement arrivé, les sols franciliens sont redevenus bien secs, c'était l'occasion d'aller faire un tour du coté de Guerville pour y découvrir la 2ème édition de la randonnée VTT organisée par le jeune club VTTeam 78 ou sévit Manolo.
Nous avons toutefois attendu les derniers jours avant de décider d'aller là bas, car certains endroits peuvent y devenir
très collant après la pluie, les pneus triplent alors de volume et le bris de dérailleur n'est pas rare.

Alex notre Biket avait fait la 1ère édition de cette randonnée en 2006 et comme Les Renards du club de Mary,
il l'avait trouvée pas mal, de bonnes bosses mais avec un parcours rendu difficile par le terrain gras.


Cette fin de semaine j'avait les jambes lourdes, impression de grosses cuisses, et pour couronner le tout lors de mon tour d'entraînement jeudi soir il y avait encore plein de vent dans la plaine, le genre de truc qui me gonfle de plus en plus quand j'ai pas la forme. En plus il a fallut que je turbine pour rentrer assez tôt afin de pouvoir prendre une douche, manger en quatrième vitesse, puis repartir aussi sec à la réunion Téléthon à la mairie de Neauphle. Sortie 23h passé, fatigué, douillet dodo retrouvé avec bonheur.

Alors vendredi pas de vélo, mais repos. J'en ai profité pour remplacer le mitigeur de la cuisine, opération qui m'a demandée un aller/retour à Casto pour trouver la bonne clé plate, puis un autre chez Leroy Merlin pour ramener les joints résines et deux raccords 15x21/12x17 nécessaires au branchement; c'est comme dans la mécanique vélo, il y a plusieurs standards qui ne couchent pas ensemble, le Ø du flexible du robinet est inférieur à celui de la tuyauterie d'arrivée d'eau. Mais je vous 'bassine' avec mes histoires , revenons au vélo.

Samedi, petit tour cool avec Mary en vélo de route en moulinant pour dérouiller les guibolles, effet bénéfique, espérons que demain ça ira mieux, il y a 1200m de D+ au programme.

Dimanche 16 septembre

Réveillés peu avant 6h, Mary s'active car elle doit passer prendre Gazo a 7h45. De mon coté je prends ma voiture car Loïc a proposé d'enchaîner la rando par un petit 50km dans con coin. Je rejoint Mary chez Audrey puis on trace dans la campagne en direction de Guerville, le soleil se lève.

7h53

On arrive à Senneville avant 7h30, le fléchage dans le village était bien fait et on trouve vite le départ. Déjà quelques voitures ont pris place dans le champ servant de parking. Fait humide ici, la chaleur de la belle journée d'hier a produit une belle rosée durant la nuit.

On remonte vers la salle des fêtes pour s'inscrire. Là tout était bien organisé pour gérer l'afflux de participants, une table pour les inscrits et des tables pour chaque distance. Il y avait même possibilité de déjeuner pour les lève-tôt, Loïc en a profité pour avaler un croissant.

7h35
Manolo

Je passe dire bonjour à Manolo, ex Biket qui s'était bien occupé de notre école VTT, puis je vais remplir ma petite fiche d'inscription. Alex est arrivé, il fera aussi le 60km. Je rejoint la table d'inscription pour ce parcours de 60km, laisse 6€ (5€ tarif licencié + 1€ majoration sur-place) pour lesquels on me donne un petit sac avec 2 boîtes de pastilles mentholées et la plaque de cadre plastifiée avec ses attaches.

7h37:Manolo & Alex
Les parcours sont affichés au mur, il y a le dénivelé et même une estimation du temps de parcours.

On retourne aux voitures se préparer, croisant Gégé de l'US Maule au passage.

8h04

Prêts, nous remontons sous l'arche de départ manque plus que Fred, Stéphane et Loïc. Je retrouve Perro, du forum VV, qui m'a demandé hier soir s'il pouvait se joindre à moi et Loïc pour faire cette rando. Pas de problème lui ai-je répondu 'si tes guibolles sont aptes à nous suivre', en fait ce matin c'est plus souvent Loïc et moi qui le suivions pas fier , bon j'ai une excuse avec 13 bougies de plus...

Voici Loïc, il est venu en VTT de Limay, il va s'inscrire. Fred arrive à son tour. A 8h04, on démarre tous ensemble. Stéphane rattrapera les filles peu après.

première montée
Début de la 1ère bosse

Après 500m en descente, mi-route, mi chemin en herbe, on arrive tout en bas de la vallée, altitude 52m. Roulage d'échauffement sur 250m de petite route puis on attaque à froid la première sacrée grimpette du parcours, en remontant vers Fresnel, ça commence par un peu plus de 200m sur le bitume, je bloque la suspension arrière du SPARK et grimpe en danseuse de manière tonique. Léger virage et j'aperçois ce qui suit...alors je me rassoit, débloque la suspension, passe le 22 dents et attaque la moulinette, ça grimpe bien fort sur 200m d'un petit sentier au sol de craie dur et un peu raviné traversant un îlot de verdure, le cardio cogne déjà le 179 puls, un coup de cul et on débouche sur un chemin.

Sur les 11km qui suivent, le parcours était plutôt roulant et presque plat, on y a avionné a presque 21km/h de moyenne, passant par La Plagne (mais pas de neige ici ), suivant des chemins de campagne roulant, d'autres herbeux, un chouilla de petite route, de grands chemins avec du verre pilé (beuark, pitié pour nos pneus !), des chemins un peu défoncés et tabassant bien vu que le sol était sec et dur, voir incrusté de cailloux ou de tuiles cassées par endroits, ponctué de passages dans des zones vertes, puis des sentiers plus sympa en descendant dans les sous-bois vers Mézières-sur-Seine, suivit d'une bonne remontée. Nouvelles série de chemins roulants  de campagne pour rejoindre le Bois de Mézerolles où l'on suivait du chemin agréable, puis un peu de sentier sympa, suivi d'un chemin avec pierres incrustées qui tabasse bien, merci le SPARK tandis que Loïc et perro se font bien secouer. On ressort du bois pour descendre rapidement vers La Folie, puis une petite route descendante vers le carrefour des D130/D158 où nous trouvons la tente du 1er ravito situé à 13,85km du départ. Première partie vite bouclée à 20.9km/h, faut dire qu'avec 170m de D+ c'était juste de l'échauffement. On s'arrête six minutes, le temps de papoter avec les bénévoles et de boire un godet d'eau au sirop. La table est bien fournie en victuailles, mais pas encore fait assez d'effort pour grignoter.

On remonte au train la bosse menant au Château de Lourdon, puis on redescend rapidement par un chemin en herbe où la rosée volette à notre passage, on roule sur un sentier sympa en bordure du  Bois de Mézerolles, puis à droite toute pour attaquer une belle grimpette matérialisée au début par un panneau option '60km difficile'. Moulinage, le cardio cogne son max de la matinée avec un petit 186, à 2m du sommet je cale, racine et pierres plus fin trop raide, on pousse comme tout le monde. Retour en selle et on attaque la descente, chemin sympa un peu en creux et caillouteux, descente rapide puis roulage sur le sentier dans le bois. On attaque maintenant une longue bosse menant vers Boinville-en-Mantois, 200m plus fort au début, chemin large un peu caillouteux mais dur avec bon grip, puis 600m de montée plus calme mais avalée à un rythme soutenue. L'était bonne celle-là aussi. On repart en descente rapide sur du chemin dévalant le versant qu'on vient de grimper, on suit une petite route en bordure de Senneville puis on continue la montée par un chemin du GR26 menant vers Guerville. On attend Loïc en haut, coincé dans la descente par un autre vététiste, puis on repart sur les chemins à travers champs, moquette d'herbe, mottes d'herbe et ornières à la clé.

Une partie plus calme et plane de plus de 2 kilomètres de chemins va suivre, elle nous emmène vers Breuil-Bois-Robert,  pour descendre rapidement vers Auffreville-Brasseuil à travers bois par un sentier bien sympa avec quelques virages, quelques appuis, un peu de cailloux. On a d'ailleurs rattrapé Alex, qui nous a un peu bouchonné dans cette descente. Un kilomètre de petite route plane menant vers Brasseuil, puis on part à gauche pour une longue remontée de 900m sur chemin avalée au train. En haut, ben on redescend rapidement tout ce que l'on vient de grimper en suivant le chemin défoncé et un peu caillouteux du GR26 qui mène à Vert, genre de descente rapide que je n'aime pas avec ornières, silex, on prend vite de la vitesse là-dedans. Quelques mètres de bitume et on arrive à la table du 2ème ravito, située au kilomètre 27,38. Voici une partie de 13,5km un peu moins roulante (18,0km/h) du fait du dénivelé plus important en longues bosses.

Gégé repart du ravito quand on y arrivait, mais lui prend le chemin du retour 40km. Loïc répare une crevaison, on se réhydrate en grignotant quelques sucreries. Je discute un peu avec Fabrice., ex Biket maintenant à l'US Maule, il a fait la saison des Coupes de France Marathon et visiblement en est arrivé à saturation; ça use ces longues distances quand on les enchaîne. Il repartira avec son collègue sur le 40km (petits joueurs à Maule ), nous on repart sur le 60km. Quelques minutes plus tard Loïc s'aperçoit qu'il a oublié au ravito la valve Tubeless de sa roue XTR. Il fait demi-tour et repart là chercher, pendant qu'on l'attend au soleil en papotant avec perro, puis on repart tous les trois.

Longue remontée progressive sur chemin menant dans le Bois Pihan, puis on va cheminer quai à plat durant plus de 3km en sous-bois, en suivant des chemins agréables, un peu de sentiers, des relances, on redescend ensuite vers Rosay. Là on roule durant 300m sur la route, arrivés à une fourche plus de balisage. Je tente à droite, la route monte à travers un bois, on avale la montée régulière au train, un peu de mal en haut et ce pneu arrière Ignitor qui colle au goudron. Arrivé en haut, près du cimetière de Boinvillliers, ben plus de balisage, on vient de se taper 50m de D+ pour rien. Demi-tour, on revient à l'embranchement, on prend à gauche un chemin qui part dans la campagne entre les champs de mais, on retrouve finalement une rubalise du balisage, sauvés.

On suivait alors du chemin, un peu de bitume vers Courgent, où on passait sous la route par un tunnel après avoir longé la ruine romaine où il y avait un gars déguisé avec une armure, il devait avoir un peu chaud sous ce beau soleil le gars. Des petits sentiers, du chemin bosselé, un peu de bitume, un peu de sentier mais trop peu, on tourne autour de Septeuil via Corbeville, où se trouvait la table du 3ème ravito située à 45,1km du départ. La moyenne est remontée (19,4km/h) sur cette partie qui était un peu plus roulante, avec plus de chemins de campagne et de bitume. On s'arrête un moment, le temps de refaire un peu nos forces; très bon la pâte d'amande pour se requinquer. Perro fait régime, comme à chaque ravito d'ailleurs, Loïc et moi on est moins sages. On repart.

Pour les 20,52km nous séparant de l'arrivée, je relaterais cette partie finale aussi vite qu'on l'aura parcourue; en effet une fois passée au train la bosselette au dessus de Septeuil,  durant les 12 premiers kilomètres on a aligné des chemins à travers champ, en dur, en herbe, roulant, tabassant, un très long passage de campagne que nous avons déroulé à près de 24km/h de moyenne, sans zone de verdure ludique ou technique qui aurait pu rendre la chose moins monotone, ça commençait à me gonfler car j'aime pas bourriner sur le plat durant des plombes, Loïc s'y est aussi emmerdé et perro ceci était aussi déçu de ce parcours trop roulant au regard des possibilités du coin en sentiers. On a donc avionné jusqu'à Guerville, là Loïc et perro ont décidés de rentrer directement sur Senneville car ils en avaient marre. J'ai alors continué seul sur le parcours et j'ai bien fait car toute la fin depuis Guerville était bien plus intéressante et physique...

On remontaient un court bout de bitume pour aller chercher un chemin en sous-bois. Là, à gauche toute pour attaquer un petit sentier montant pas mal à travers bois au niveaux des Guépins, puis après avoir virevolté dans le sentier on revenait sur un chemin en lisière de champ. Un peu de roulant, puis descente sur chemin, on file vers le Bois des Pressoirs pour y suivre un chouette sentier descendant, des virages, des micros remontées, des 1/2 tours d'arbres, panneau danger où l'on se demande bien pourquoi, seul hic à mi-chemin je reviens sur deux vététistes qui n'avançaient pas et freinaient tout le temps, bref j'ai du patienter un peu avant de pouvoir repasser devant.  Derrière moi deux vététistes sont arrivés, je sentais l'impatience de celui juste derrière-moi, à peine la voie plus élargie il a fait la bordure dans l'herbe à droite du vététiste plus lent, j'ai fait pareil mais dans la bordure en herbe de gauche puis j'ai collé à la roue du gars qui roulait pas mal, suivi par un autre mais qui semblait moins fort en bosse. Virage en descente à gauche, on traverse la route D158, gauche droite et là le gars devant jette un "on va pleurer maintenant".

Certes ça grimpe pas mal sur les 100m au début, je lui colle aux basques, on distance son collègue, je dépasse Hilario qui s'applique, puis on passe le virage...fichtre, devant ça grimpe droit dans le blanc crayeux, bien fort durant 200m, j'ai le cardio à 186 alors je me calme et laisse partir le coureur, il grimpe debout sur les pédales, je reprends mon rythme sage de moulinette et dépasse plusieurs gars à pied poussant leur VTT, ou d'autres qui en chient grave sur leur spad, courage les gars ! La pente se calme, la vitesse reprend une dizaine, on grimpe encore durant 800m avec un dernier passage un peu  plus pentu, puis c'est du chemin roulant qui permet de récupérer. On entame alors une descente dans une zone de verdure en suivant la ligne haute tension, sentier sympa puis se creusant en ravine et attroupement, plusieurs gars arrêtés: un passage bien pentu dans le calcaire et la terre lisse, au milieu de la descente un gars en vrac, il se relève, en haut un vététiste tente à son tour, puis passe par dessus son cintre et atterrit sur le gars qui se relevait. Trop de monde là-dedans, c'est le genre de descente qu'il faut enchaîner dans la foulée sans trop se poser de questions et surtout sans s'arrêter, alors par prudence vu l'engorgement je descend à pied les 3/4 du passage raide puis repart en VTT, on reviendra la faire au calme un autre jour.

Un peu de bitume puis de chemin montant vers Guerville, psui un dernier chemin pour revenir au point de départ à Senneville où j'arrive quelque secondes avant midi, juste pour manger. Dernière partie depuis le 3ème ravito bouclée à 19,8km/h de moyenne. Je profite que le jet d'eau est libre pour donner un coup sur le spad, poussière, sable et quelques crottons boueux témoins de la seule flaque d'eau rencontrée en sous-bois, puis je descend à la voiture ranger le spad et me changer, avant de remonter profiter de la collation d'arrivée; vous avez le choix entre sandwich au fromage et sandwich au fromage. Bon ben je vais prendre un sandwich au fromage, sans beurre if you please, avec un Orangina, merci. Je ressort au soleil, discute un peu avec Manolo, coucou à Yann et Jérôme qui sont venus aussi rouler ce matin ici.

Mary, Audrey, Fred et Stéphane arrivent à 12h39, visiblement les filles n'ont pas laissées de répit aux Bikets, faut dire que la Mary est en forme en ce moment.

une vraie bosse... Fred (La Marmotte) Audrey bucolique
paysage vallonné Fred Stéphane (Toitoise) Stéphane
Stéphane Audrey fausse montée  
Alex Audrey, Manolo, Pédalator Fred, Loïc, Soleil78 Fred, Loïc, Soleil78

Le balisage était très bien fait sur la rando, rubalise visible de loin, flèches orange fluo au sol, changement de direction matérialisés par de grosse flèches en cartons orange fluo avec distances marqués dessus, croix ou barres sur les voies à ne pas emprunter. Rien à redire, sauf pour chipoter le problème de débalisage au carrefour de Rosay.

Les ravitos étaient bien placés, bien pourvu en victuailles et en quantité. L'organisation était bien menée, tous les bénévoles s'y impliquant bien, chacun gérant sa tâche comme Manolo me le confiait par la suite, bref des motivés.

Quant au parcours, il m'aura permit de travailler le rythme et de booster le cardio avec plusieurs bonnes bosses, une bonne préparation pour la course de la Gamelle Trophy dimanche prochain, mais j'ai été un peu déçu, tout comme Loïc connaissant les possibilités du coin, du faible nombre de sentiers empruntés et du parcours roulant et monotone après le ravito 3 du 60km. A la décharge des organisateurs on retiendra tout de même le fait que l'accès de certains sentiers sympa leurs étaient refusés, que l'an dernier les participants ont trouvés le parcours trop dur (en plus c'était gras) et donc cette année ils l'ont un peu -trop- aseptisé, dommage.

Je suis sur le départ quand je m'aperçois q'une petite dame garée à coté de moi semble avoir pris une gamelle durant la rando; elle porte des traces blanches calcaire sur le devant et semble un peu secouée. Je baisse ma vitre et lui demande si ça va, lui suggère d'aller voir éventuellement les organisateurs, elle se tient un peu les côtes; je démarre et fait demi-tour, je l'entend pousser un petit cri lorsqu'elle fait un mauvais geste, je m'arrête deux secondes à sa hauteur, les côtes semblent touchées, je lui conseil d'aller passer une radio par sécurité, puis je prends le chemin du retour. J'arrive à l'appart avant Mary, elle est passée déposer Audrey chez elle.

Pédalator


Profil du parcours 60km
Profil du parcours 60km

Carte du parcours 60km
Carte du parcours 60km

Les données de Pédalator
 POLAR
CS600
GPSmap 60CSx
Départ :8h04'188h04
données GPSmap60CSx données GPSmap60CSx
firmware v3.30
Temps roulé :3h22'05-
Temps déplacement :-3h35
Temps total :3h553'27-
Moyenne:19,5km/h18,2km/h
Vitesse max.:45,4km/h45,0km/h
Distance:65,7km65,3km
Réglage compteur :2030mm-
ODO778,4km
(+43km)
-
Dénivelé positif  :+1110m+1244m
Température Min/Moy/Max: 12/18/29°C-
FC Min/Moy/Max:72/151/186-
Calories2389 kcal-
Période échantillons:5 secondesAuto
Fichiers échantillons :07091601.hrmRDNTRK
Distance/dénivelée annoncés :60km / +1258m
40km/+983m
20km/+340m
  
Vélo : Le SPARK
 10.20kg
Pneus : 
AV :SCHWALBEJimmy Light Tubeless2.10"2 bars 2030mm 690g+16g préventif
AR :MAXXISIgnitor LUST1.95"2,2 bars   666g 
   
Suspensions :  
Fourche :REBA WC100/100 psi100mm débattement fixe
Amortisseur :NUDE TC (le 2ème)90 psi 
      
Transmission : 22/32/44 et 11-32    

A visiter :
L'organisateur  VTT Team 78

Dernière mise à jour : dimanche 13 septembre 2009 16:19