<<< SOMMAIRE >>>

- Le choix -

<<< MENU SPARK >>>

Le SPARK-LTD
10,04kg

J'ai découvert le SPARK en juillet 2006, au cours d'une balade habituelle sur le forum Internet de julMTB. A ce moment je n'avait pas particulièrement flashé sur ce nouveau VTT Tout Suspendu fabriqué par SCOTT et développé en collaboration avec Thomas Frishknecht, mais en voyant la masse annoncée de 1790g pour l'ensemble cadre+amortisseur, j'ai tout de suite songé que cette bête de course ferait un malheur. Je pense ne pas m'être trompé, puisqu'en dix mois il y avait déjà plus de 16 pages de post sur le sujet du forum julMTB et à peine les cadres et vélos complet mis sur le marché c'était déjà la ruée, puis rapidement la pénurie pour ceux qui n'avaient pas anticipé la chose.

En fait la fiabilité plus l'aspect dynamique et joueur de la géométrie de mon DEVINCI Moonracer ne m'incitait pas à vouloir changer de monture, je  suivais tout de même l'évolution du marché et des technologies des cadres Tout Suspendus. J'ai ainsi pu essayer l'Anthem lors du Vélo Vert Camp 2006, mais malgré un comportement dynamique très intéressant, ce cadre alu restait dans la même plage de masse que le mien. En effet seule une réduction de masse significative du cadre me déciderait pour envisager le montage d'un nouveau bike et je n'était pas encore chaud pour les cadres carbone.

Mary ayant roulée plusieurs fois sur mon DEVINCI qu'elle trouvait plus dynamique que son SPECIALISED FSR XC (cadre alu de fin 1999), petit à petit je me suis fait à l'idée de lui céder mon DEVINCI pour me monter un nouveau Tout Suspendu à vocation XC/Marathon, que Mary pourrait aussi l'utiliser sur certaines épreuves car l'achat d'un nouveau VTT léger et performant était financièrement difficile à envisager pour elle à court terme.

Et puis en avril 2007 nous avons participé à une randonnée VTT où la famille Escuain du magasin Culture Vélo Corbeil, partenaire de l'épreuve, avait mise en place au départ/arrivée les stands expo de différentes marques de VTT comme ORBEA, TREK, CANNONDALE . . . SCOTT. Après la rando, en attendant Mary j'ai eu le temps de reluquer sous tous les angles le SPARK 10 qui y était exposé, puis de discuter avec le représentant de la marque. Lorsque Mary est arrivée, grâce à Antonio elle a pu troquer son antiquité contre un SPARK 10 et nous sommes partis avec David sur la boucle test mise en place exprès pour les essais vélo. J'ai pu essayer rapidement ce bike au retour de la boucle, debout sur les pédales à fond, en vélocité, en roulant sur des pavés, bref ce jour là le déclic s'est fait dans ma petite tête et en moins de quinze jours mon projet était bouclé, mes dernières réticences sur la durabilité d'un cadre carbone en VTT ayant été bien vite balayées. Passion . . .

Restait plus qu'à me trouver un cadre de SPARK, une tâche pas si évidente que ça vu le succès commercial rencontré par la bête et ce malgré un prix public élevé de 2800 Euros le kit cadre. Je n'ai pas voulu prendre le cadre LTD dans sa version ISP (tige de selle intégrée, il pèse ainsi 100g de moins) afin de pouvoir participer à des raids comme la Transvésubienne où descendre la selle aide dans les longues portions à très fort profil descendant.

Et puis Alain MAS a réussi a me dégotter rapidement la perle rare; fin avril un SPARK-Limited tout équipé arrivait ainsi dans sa boutique de Mantes-la-Jolie. Du vélo complet je n'ai gardé que le kit cadre (incluant tige de selle et jeu de direction RITCHEY WCS Carbon), la fourche REBA World Cup (aux fourreaux noirs se mariant si bien à la robe carbone du cadre), le dérailleur avant XTR 2007 et la selle SLR XC. Pour le reste des composants et accessoire, j'ai effectué un montage perso en choisissant ce qu'il y avait de beau, de léger et fiable, ou du matériel déjà éprouvé,  pour arriver à cette Formule 1 des chemins.

Pour le choix des roues, souhaitant continuer dans la lignée Tubeless, simple et performante à laquelle je reste fidèle depuis ses débuts, un rapide calcul donnant l'ensemble MAVIC SLR Disc 2007 + freins HOPE Pro Mini light 2007 plus avantageux en terme de masse qu'une solution XTR 2007, j'ai adopté la solution MAVIC dont le look noir/rouge s'accordait en plus assez bien avec l'ensemble du montage.


- Impressions -

06/06/2007
Premiers tours de roue avec le SPARK pour en vérifier les réglages et le comportement, une pompe haute pression et le multi outils glissés dans le Camelbak.
Avant de partir j'effectue pour mes 63,1kg du jour, le réglage à 100PSI de la pression dans les chambres positive & négative de la fourche REBA, puis le réglage de la pression à 90PSI de l'amortisseur NUDE-TC, respectant ainsi les 5mm de SAG préconisé.
La bête est superbe et les performances sont au rendez-vous. Sa légèreté fait merveille dans les relances et dans les montées, j'ai l'impression d'y perdre bien moins de watts que sur le DEVINCI. Je suis agréablement surpris par la suspension qui ne pompe pas sous le pédalage dans les montées effectuées en danseuse, le témoin de déplacement n'ayant bougé que de 5mm avec la suspension en position 110mm de débattement, pourtant elle travaille bien puisque dans ces montées effectuées sur sol raviné et caillouteux on ressent nettement la roue rester accrochée ce qui permet de garder la motricité sans que la roue rebondisse, comme c'est le cas en position bloquée et de manière moindre en position 70mm.
Les bases courtes sont appréciables dans les fortes montées, la bête ne cabre pas.
La suspension est confortable mais très efficace, son comportement est excellent sur les sentiers en tôle ondulée où j'arrive à pédaler en restant assis là ou d'habitude su le DEVINCI je soulage l'arrière pour éviter l'effet de raquette, on y gagne en performances. En descente sur terrain défoncé le vélo est bien stable et sécurisant, la suspension est confortable, les 110mm bien appréciables.
Le rayon de braquage semble être un peu plus grand que sur le DEVINCI et le TITUS, mais sa maniabilité est bonne, on se sent des ailes dans les monotraces en virolo entre les arbres.
La géométrie est idéale, le prendre en taille M était le bon choix, on s'y sent bien du premier coup, le pédalage semble se faire si facilement qu'on se prend vite à rouler 44x11.
La fourche REBA est bluffante; l'amortissement des petits chocs est très bien effectué et rouler sur un tapis de racines devient une formalité. Les chocs moyens sont bien filtrés, la fourche est rigide et bien stable, elle pompe moins que ma FOX. Je n'ai toutefois 'consommé' que la moitié de son débattement effectif.
Moi qui ai du mal à supporter les selles light, j'ai été agréablement surpris par la SLR XC qui se laisse oublier. Reste à voir ce qu'elle donnera sur une sortie de 60 à 100 bornes.
J'avait un peu d'hésitation concernant le plateau TUNE en carbone avec couronne Titane, mais celui-ci se révèle rigide et costaud; il n'a pas bronché malgré un choc frontal avec un tronc de bois, pas de voile et le passage de la chaîne se fait très bien une fois le dérailleur avant bien positionné en hauteur.
Bien que les 19km de cette première sortie ne permette pas de rôder complètement le disque et les plaquettes, l'ensemble des freins HOPE Pro Mono Mini a pu montrer son efficacité, sa progressivité et la puissance nécessaire pour l'utilisation XC à laquelle il est destiné et ce avec les plaquettes Standard d'origine. Il me reste à refaire la purge du système hydraulique arrière pour avoir un peu moins de course du levier et un freinage attaquant plus rapidement en puissance, comme c'est le cas à l'avant.
Cette courte sortie révèle la fougue de ce nouveau jouet, il incite à l'attaque, bref c'est d'la balle ce truc !!!
16/08/2007
Voilà plusieurs sorties effectuées aux commandes du SPARK, en région parisienne comme en moyenne montagne dans le sud, sur tous types de terrains, certains très accidentés et d'autres quasi plat, avec des cailloux, des racines, du sable, de la terre humide, sous le soleil ou en compagnie de quelques gouttes de pluie, dans des pentes fortes ou à l'assaut de bosses raides et techniques, que ce soit en randonnée, en compétition ou en balade, bref de quoi roder la monture et se faire un bonne idée de son comportement, mais aussi d'en voir les limites ou les imperfections...

Mon impression initiale se confirme; ce spad est une vrai bombe, mon préféré de tout ceux que j'ai pu monter. Pour une personne qui aime rouler dynamique, l'usage XC/XC-Marathon/Rando Sportive lui va comme un gant et il se comporte aussi super bien sur des terrains montagneux très accidentés, un VTT polyvalent quoi. La suspension est vraiment bien conçue, elle sait absorber les chocs sans provoquer l'effet de pompage traditionnel des Tout Suspendu: j'arrive à monter debout dans des sentiers cassant sans avoir l'impression de pompage et de forces perdues en fumée, sans compter le gain de masse de 1kg par rapport à mon Devinci qui  donne l'impression que le spad est tout léger, très appréciable en portage et dans les relances.
La fourche REBA est super performante (bien mieux qu'une FOX, sur ce point RS a bien rattrapé le coup) et rend le pilotage plus précis et efficace dans les montée techniques où la roue avant ne rebondit plus sur cailloux et racines. Dans les champs avec des passages de mottes d'herbes/traces de tracteur/ballast chemin de fer, son travail sur les petits chocs donne l'impression de rouler sur de la moquette. Sur les gros chocs la direction reste dans l'axe, au freinage elle ne plonge pas et reste bien rigide. Sur les chemins avec de légères montagnes russes, l'effet raquette à l'arrière est quasi atténué et on peut ainsi continuer à rouler plus longuement en pédalant, là où parfois il fallait se lever un peu pour éviter de se faire décoller de l'arrière.
La commande au cintre de l'amortisseur NUDE-TC est vraiment un plus: dès que ça monte le passage en 70mm se ressent très nettement; on a l'impression de mieux transmettre l'effort du pédalage et on progresse plus vite. La position 110m est appréciable en descente, je reste plus longtemps assis quand ça tabasse, et en montée les capacités de franchissement en sont grandement améliorées; en moyenne montagne j'arrivait ainsi à rester plus longtemps en selle sur des sentiers montants envahis de gros cailloux et de racines.
Le plateau TUNE 44T en carbone avec couronne Titane est vraiment très solide; il s'est pris à 2 reprises un choc frontal avec de gros cailloux Ardéchois, j'ai alors vu une étincelle surgir et c'est le cailloux qui a trinqué. Aucune marque sur les dents en Titane du plateau, alors que si j'avait eu à la place une couronne alu le résultat aurait été bien différent.
L'ensemble des freins HOPE Pro Mono Mini équipé de plaquettes standard offre un freinage doux et progressif, suffisamment puissant pour l'utilisation XC, mais dans les fortes pentes le disque arrière de 140mm montre ses limites; malgré mon petit gabarit de 58kg, ça ralentit très fort mais le blocage complet des roues tarde à venir. Pour comparer, les freins XTR montés sur mon TITUS et mon DEVINCI offrent plus de puissance dans les mêmes conditions. Reste à voir ce que donnerait le montage d'un disque arrière de 160mm, ou des plaquettes métalliques.
Dommage que le problème de l'amortisseur NUDE-TC défectueux et la roue arrière baladeuse soit venue ternir ce beau tableau, mais nul doute que SCOTT saura réagir rapidement pour remédier à ces problèmes de jeunesse.

Pédalator© 06/06/2007