la plaque de cadre de Pédalator

11ème ROC Trespouzien

15/04/2018 - (46) Trespoux-Rassiels

Rando VTT 100km


Gran'Messe de Trails


La météo du sud n'étant plus ce qu'elle était... les copains du sud-ouest ayant été aussi bien arrosés ces derniers mois que la région Francilienne, nous attendons la dernière semaine pour décider de descendre à Cahors refaire l'excellente rando du ROC Trespouzien organisée par Cahors Cyclisme. Heureusement les pluies prévues pour le dimanche cèdent la place à une embellie, j'envoie donc nos préinscriptions à Yves, 80km  pour Mary et moi sur le 100km, grandes distances initiées l'an dernier. Je reçois en retour les traces GPS des 60/80/100km; en effet, seuls les parcours jusqu'à 60km seront balisés, tandis que les parties spécifiques au 80 et 100km se feront par guidage GPS.

Je farfouille sur le Net des tarifs intéressants pour réserver un l'hôtel, le F1 a été détruit en 2015 pour céder la place à un LIDL, je reprends donc chambre au Regourd Hôtel (ex Kyriad) pour un peu plus de 50€. Note: appelez au lieu de réserver par Internet; on peut ainsi bénéficier d'un tarif Sportif à 42€ sur présentation d'une licence Sportive.

Samedi 14 avril

Levé 05:00, on trace vers le sud-ouest avec un peu de flux au début car départs en vacances de certaines zones, direction Cahors, puis Mercues pour rouler un peu avant de rejoindre l'Hôtel. Nous sommes sur le vélo à 12h15 et allons suivre une trace dégottée par Mary pour aller voir des descentes Enduro, un tour de 22km/+765m avec 4 montées effectuées majoritairement sur chemins et bout de routes, sans trop charger les guibolles pour demain.

Un beau sentier étroit en dévers surplombant la voie ferrée pour commencer, puis on grimpe en sentier vers la Vierge Marie du Château de Mercues. Première descente avec tiers final droit dans la pente, sur terrain de pierres fuyantes, prudents... les autres seront moins tendues, certaines avec de bonnes épingles, terrain terreux avec un peu de gravasse, d'autres ludiques, et de bonnes parties de sentiers étroits déversant en balcon, puis une boucle plus cool pour tourner les jambes menant jusqu'à St-Henri, pour aller chercher du bon sentier, une dernière remontée-descente sympa et on rentre par l'ancienne voie ferrée plane sur Mercues, un gentil retraité au jardin fleuri exhalant de belles odeurs printanières offre un beau bouquet de muguet à Mary.

Une douche rapidos, on rejoint ensuite Trespoux-Rassiel pour retirer nos plaques d'inscription, à raison de 8€ par tête (Licenciés) + 5€ pour le repas d'arrivée, j'inscrit en même temps Coco sur le 60km; elle roulera avec Mary sur le début commun au 80/100km. On papote un peu avec Benoit de l'Organisation, puis avec Thib & Aurélien qui débarquent du Limousin.

Retour à l'hôtel de Cahors pour un court repos, avant de rejoindre au resto du Campanile la bande de Thib, pour une soirée bien sympa où l'on fera un sort au buffet à volonté d'entrées/plats chauds/desserts; mieux valait pas passer sur la balance après...mais demain il ya 100km, on va tout brûler.

Dimanche 15 avril

Réveil 05:15, on quitte l'hôtel avant 6h15 dans  la nuit pour monter vers Trespoux-Rassiel, traversant quelques nappes de brume. Parking à proximité, on s'équipe tranquillement pendant que le jour se lève. On attend Coco tandis que Thib et Aurélien démarrent les premiers vers 6h50 sur le 80km. Coco arrive, nous démarrons les GPS à 7h03 et je fais le début de parcours devant Mary et Coco pour m'échauffer progressivement. Petite pensées aux amis qui vont poncer du carbone dans la boue et la glaise sur la Jean-Racine ce dimanche, alors qu'ici c'est terrain sec, roulage en court, soleil

Il fait un peu frais au démarrage, accentué par de légères nappes de brume en fond de vallée avec un petit 2°c piquant le bout des doigts, mais rapidement dans l'agitation et avec le soleil le mercure remonte bien vite, cool de rouler  en court.

Cette année on tourne dans le sens horaire, on commence bien vite avec du bon single et une première partie régalade qui nous mène sur des portions inconnues, avec de nouveaux sentiers fraichement tracés, ça tournicotte, ça descend-remonte, de la sente en léger dévers, ne pas s'emballer en descente car ça tourne à droite brusque pour remonter un peu sec, relances permanentes, bref du bon Trespoux. Le terrain est sec avec un soupçon humidité résiduelle en profondeur donnant un meilleur grip qu'en période sèche; ça évite les dérapages intempestifs. J'ai laissé les filles continuer seules vers Coldécrabo, passant en rythme rando rapide, mais sans taper dedans pour gérer le cent bornes. Longue remontée sur Bournaguet, sur chemin pas très pentu permettant de monter au train comme la plupart des montées cette année, belles redescentes en sentier, une moto ouvreuse arrive derrière mais le sentier en faux-plat montant tournicotte tellement entre les arbustes -parfois très proches- que j'arrive à la distancer, elle passe au chemin suivant. Je m'éclate sur cette première partie dans ces enfilades de monotraces, bien physique quand même. J'ai rattrapé puis distancer la bande de Thib, sans m'attarder car ils font 80km.

Une longue remontée de 4 bornes mène au 1er ravito situé au kilomètre 18,84 vers le Colombier où j'arrive premier. Petite pause hydratation & grignotage, puis je repars.

A partir de là le parcours prends une teinte plus roulante durant 27km, en descendant un peu plus au sud-ouest vers Villesèque, pour pousser jusqu'à Lasmoulières, puis on remonte vers Cambayrac, en alternant portions de routes, chemins, entrecoupés par quelques sentiers sympas, mode 29" activé pour dépoter; je pense alors à Mary qu'aime pas le roulant, mais sur cent bornes après une première partie un peu usante ça permet de faire tourner les jambes en récupérant pour la suite, en découvrant des coins différents. L'idéal ce matin était comme l'ont fait certains locaux, de faire le parcours 60km en rajoutant les 20km de la boucle spécifique au 100km.

Au Kilomètre 25, voici la bifurcation du parcours 60km; à partir de maintenant plus de balisage, mode guidage GPS en solo. La trace est correcte, il faut néanmoins faire attention à quelques endroits où si l'on s'emballe de trop il arrive de descendre...alors que le sentier part à droite brusquement; habitué du guidage GPS, j'ai toujours un œil dessus et à la moindre intersection, anticipée où proche, je vérifie.

Le 2ème ravito situé à Coumes se profile au kilomètre 37; j'y fais une bonne pose grignotage et réhydratation avant d'attaquer la suite. On retrouve un terrain moins champêtre vers Cambayrac avec les bons sentiers Trespouzien, une belle descente en sentier ludicotechnique pour rejoindre les jolies gorges de Landorre, la longue remontée vers les Roques (petit moment d'autosatisfaction pour le vieux, entendant un VAE revenir, j'accélère un poil pour rester devant, lui aussi, j'en remets une couche maintenant l'avance, derrière ça souffle, la pente s'atténue, j'accélère un poil pour garder l'avance, puis progressivement je le distance. Plus loin sur du  roulant où je récupère un peu il revient, je le repasse vite en embrayant, puis ne le reverrais plus . J'en ai doublé un autre aussi en montée faux-plat). Gavage dans les bonnes descentes ludiques en sentier dans les combes. Au kilomètre 52, on revient sur le tronc commun avec le parcours 60km, j'y retrouve un peu des retardataires. Une descente sympa un poil plus pentue et légèrement technique, quelques gars se rangent au passage -zaiment pas le raide- et on arrive après une butte remontante sur le 3ème ravito situé en bas du Combel de Bigorre au kilomètre 56,45 en bord de route. Là il y a un peu plus de monde. Le ravito est aussi bien fourni, abricots, pruneaux, oranges, bananes et salé avec chips, rillettes, saucisson, rien à redire, sauf pour le grincheux du jour qui trouve ça trop cher; organiser les gars, on en reparle ensuite.

La suite du parcours nous abreuve de bons sentiers ludiques, parfois il faut faire gaffe en passant trop vite entre les arbustes de ne pas s'y bloquer net, retenu par un cintre trop large, on retrouve certains classiques passant par Founnébo, Combayral. Les jambes vont bien, au Kilomètre 69.7 arrive la séparation 80/100km au dessus de Labouysse. C'est là que revient sur moi Yannick Ricordel, le copain de Julien avec qui j'ai un peu roulé au Raid des Chapelles. Un peu moins bon en guidage GPS, il profite de me suivre un long moment sur cette boucle spécifique du 100km, je vais ainsi l'avoir aux fesses, lui facile (avec 6h48 il mettra 1h de moins en temps de roulage que moi sur ce 100km), moi commençant à accuser le coup au moindre petit coup de cul ou remontée prononcée. Cette boucle est très  jolie, mais énergivore, avec un début suivant une trace sauvage à peine discernable sous les feuilles, tournicotant sans cesse, on remonte au dessus de St-Vincent-Rive-d'Olt, puis un interminable sentier physique aux multiples relances, courts coups de cul et passages de clapas rocailleux incessants, montées-descentes. Arrêt brusque de Yannick pour ramasser une morille énorme. A ce train je vais rouler en surrégime, car à un moment je suis obligé de lever le pied et le laisser filer, il fait un peu chaud et je cherche l'air comme un poisson, la tête un peu zarbi; je m'arrête quelques secondes, avale un gel énergétique et une pastille de Sportenine pour prévenir les crampes et me réhydrate fortement, puis repart en roulant plus cool en mode récup.

J'apprécie ainsi d'arriver au 4ème ravito situé près du château de Lagarrigue au kilomètre 76,2. Bonne pose ravitaillement et hydratation, puis je repars. Le parcours nous emmène tournicoter sur un nouveau coin, vers le Pech St-Martin, une partie de dix bornes à altitude un peu plus constante permettant de récupérer sur de beaux monotraces pour arriver Kilomètre 89,5 à la fin de la boucle spécifique au 100km vers Fontanusse ; retour sur le tronc commun des parcours balisés, en retrouvant encore un peu de monde, avec une longue et bonne descente en sentier ludique louvoyant, puis joli cheminement en fond de vallée sur un sentier. Petite alerte de crampe, je commence à m'hydrater plus abondamment, mais j'arrive en fin de réserve, heureusement voici le 5ème et dernier ravito situé au kilomètre 97,7 qui tombe à point car j'ai bu les 3L de boisson du Camel. Je reprends une pastille de Sportenine et remet 1 gros litre d'eau dans la poche du Camel. Un peu de grignotage, puis je repart pour les 7 bornes de longue remontée progressive vers Trespoux-Rassiel, du chemin et du sentier qui se monte au train, j'arrive à de nouveau pouvoir appuyer un peu et remonte ça en braquet, doublant quelques gars qui moulinent en peine.

Voici la tour de Trespoux, pas fâché d'en terminer, j'arrive 2ème du 100km à 15h12 en ayant bouclé cette nouvelle cuvée Trespouzienne en 8h09 à une moyenne de 13.6km/h, similaire à celle de l'an dernier, mais je termine en meilleur état du fait de la chaleur moindre. En dehors de deux ou 3 descentes un peu plus pentues, ponctuées de quelques marchounettes pierreuses, le parcours n'était pas trop technique avec toujours cette foison de monotraces dont de nouvelles portions excellentes. Merci aux dénicheurs-traceurs. Pour les prochaines j'opterais sans doute pour un parcours de 80km en essayant de regrouper les meilleures boucles, en évitant le roulant.

Je vais chercher ma soupe à l'oignon et rejoins à table les Toulousains qui ont fait le 60km. Les amis arrivent peu à peu, Yves & Jérôme, Chris et son fiston. Je vais me changer puis attend Mary. La partie roulante du parcours lui ayant un peu déplu comme je m'en doutais, elle s'est engagée sur le 100km pour ne pas terminer sur une fausse note. Elle arrive à 18h après avoir bouclée son 100km -seule fille à le faire- alors que l'organisation a déjà commencée à tout replier. Restauration, récupération, puis on ne tarde pas trop, à 18h30 passé on quitte Trespoux pour remonter en Ile de France, couchés passé minuit bien contents de ce beau week-end avec un bon entraînement d'endurance pour la suite de la saison.

Pédalator


Profil du parcours 100km

Profil du parcours 100km

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600x
GARMIN
Edge1000
Départ :7h'03'057h'02'48
Temps roulé :7h24'06-
Temps de déplacement :-7h30'48
Temps total (avec arrêts):8h09'248h09'25
Moyenne (sans arrêt):13,6 km/h-
Moyenne en mouvement :-13 km/h
Moyenne (avec arrêts):-12,03 km/h
Vitesse max.:44,5 km/h44,74 km/h
Distance:100,3 km99,8 km
Dénivelée positif cumulé:+2445 m+2526 m
Dénivelée négatif cumulé : -2470 m -2518 m
Température Min/Moy/Max: 2/18/33°C  
FC Moy/Max:sans ceinture145/182
Caloriessans ceinture3311 cal
Période échantillons :5s1s
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons18041501.hrmGPX
(PRIVE)
Distance/dénivelée annoncés :Balisés : 13km(+200m)
25km(+400m)
35km(+900m)
49km(+1500m)
57km(+1800m)
GPS: 80km(+2300m)
97km(+2700m)
Trail 10/15km
Route 60/88/116km
Vélo du jour :ORBEAOccam TR M-Ltd29" 120mm
Pneumatiques : 
Avant :MAXXIS Ignitor Exo Tr29"x2.10"    
Arrière :MAXXISIgnitor Exo Tr29"x2.10"    
Transmission :24/34 et 10-4211 vitesses  

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : Cahors Cyclisme, le blog Cahors-VTT, leur page FessBouc

Le CR et photos de Mary

Le CR de Yves de VTT Cornebarrieux


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : lundi 16 avril 2018 13:50

<<< ESCAPADES >>>