la plaque de cadre de Pédalator

La Verte Ballancourtoise

06/09/2015 - (91) Ballancourt-sur-Essonne

Rando VTT 72km


Bonne rentrée

L'an dernier nous n'avons pas participé à cette rando, puisque nous étions pour quelques jours en Ariège
à l'occasion de la TwoNav Montcalm. Ma dernière venue à Ballancourt remonte donc à deux ans (voir CR 2013)
et comme j'avais bien apprécié la Verte Ballancourtoise organisée par le dynamique club VTT Ballancourt,
c'est sans hésiter que j'ai ajouté cet évènement à mon calendrier des sorties 2015.


L'été va bientôt tirer sa révérence, les températures cette semaine ont d'un coup perdues 10 degrés. Mon tour vélo du jeudi soir s'est encore fait en manches courte mais c'était limite.

La notoriété de la Verte Ballancourtoise la plaçant dans le Top des meilleurs randonnées VTT Francilienne, l'organisation a décidée de limiter cette année le nombre de participants pour essayer de réduire les bouchons dans les nombreux sentiers et garantir ainsi une fluidité permettant à tous d'en profiter pleinement. Du coup la préinscription était obligatoire sur les parcours 70/60/50km, avec 400 place allouées pour le 40 km, 250 sur le 50 km, 200 sur le 60 km et 150 sur le 70 km. Pour ce dernier, le quota max du grand parcours de 70 km fut porté à 200 places, le quota du 60km ayant été diminué d'autant. Quinze jours avant l'évènement la moitié des places étaient déjà allouées, puis toutes le samedi à midi, il ne restait que l'inscription aux 20 km et 30 km possible sur place le jour même.

Cela devient dommage de devoir s'inscrire par avance à de plus en plus d'événements organisés, car on ne maîtrise pas la météo et les aléas physiques de la pratique du vélo. Toujours est-il que voyant les places partir assez rapidement, j'ai effectué début aout via le site evenements-sportifs.fr partenaire nos deux inscriptions sur le 70 km, à raison de 7€ par tête, tarif correcte.

Samedi 5 septembre

Ma semaine a été un peu fatigante, entre la concentration journalière d'un développement logiciel au boulot et les variations de température, plus la récupération de la rando VTT de dimanche dernier effectué à bon rythme, j'étais pas mécontent de voir arriver le week-end.

Ce samedi matin on retrouve Jean en sortie de Chavenay, puis on file pour un petit tour en vélo de route alternant plat et quelques petites bosses passant par Nézel, Goussonville, Orgerus, Bazainville, Grosrouvre, Galluis, Bazohes, Neauphle. J'ai pas de jambes, je me traîne, Jeannot caracole loin devant, j'espère que ça ira mieux demain à Ballancourt. L'après-midi je me vois même obligé de faire une sieste !

La météo s'annonce belle, le terrain sera sec avec juste une petite passe pluvieuse du samedi permettant de fixer la poussière, pour nous éviter de ressembler à Laurence d'Arabie ayant traversé le désert, en fin de Rando.

En fin de journée les inscrits ont reçus par mail la trace GPS format GPX du parcours; j'apprécie car dans notre région très fréquentée c'est un plus non négligeable en cas de débalisage intempestif, et bien pratique en cas d'étourderie ou mauvaise vue pour revenir sur le droit chemin en cas de ratage de balise.

Rendez-vous est pris avec les amis de la khs91'Team, on prévoit un départ à 07:30 pour laisser à JP le temps de dormir un peu plus qu'en semaine.

Couché de très bonne heure, demain le levé sera matinal.

Dimanche 6 Septembre

Réveil 5h30, on quitte le sept-huit peu après 6h, trajet via l'A6 pour arriver vers 7h à Ballancourt-sur-Essonnes, encore assez tôt pour trouver de la place sur le parking du Stade Municipal où l'organisation a plantée comme d'hab son campement. Bastien est déjà arrivé.

On rejoint la tente pour retirer nos plaques de cadre, il y avait possibilité de se restaurer pour ceux qui n'avaient pas eu le temps de petit-déjeuner, puis retour à la voiture s'équiper. Petite fraîcheur matinale, un 9°C qui me pousse à enfiler les manchettes et le coupe-vent sans manche. On revient au départ pour y retrouver Bastien et attendre JP. Pat' arrive à son tour, l'heure tourne, bientôt 7h15 et pas encore de JP en vue, puis il arrive et retire vite sa plaque, pas très en forme à cause d'un méchant virus le pauvre. Les premiers départs étaient possibles à 07:00, le soleil à peine levé.

Avec Mary on se dirige vers le début du parcours pour commencer doucement à s'échauffer, les autres nous rattraperons bien vite avec leur 29". On débute sur petite rue dans Ballancourt, n'ayant pas vue d'indication de changement de direction, je commence à partir à gauche sur le parcours 50km, mais je m'aperçois de la confusion en vérifiant la trace GPS; demi-tour pour revenir sur le droit chemin, Bastien et Pat nous rejoignent et nous entamons une bouclette de 2.7km ludique spécifique au grand parcours qui nous mène gravir le Mont, une bonne grimpette qui nous prend à froid, puis sentier et tournicotons avec descente de petite butte. La boucle est un peu différente d'il ya deux ans, ça commence bien, peu de monde. On traverse la route pour prendre la sente habituelle longeant le grillage, rejoindre le sentier joueur, puis on passe sous le tunnel de la D191 permettant de rejoindre le terrain de jeu suivant vers la Butte.

Là les traceurs du parcours nous font profiter encore plus des ressources du terrain, on monte-descend, du sentier ludique, de petites zones techniques avec quelques pentes annoncées "10%", "Technique", je salive dès que je vois un de ces panneaux, genre Obélix lançant un Chic-Chic à la vue d'un Romain tout neuf. J'ouvre les sentiers en alternance avec Bastien, Pat dans nos roues.

Par contre on est revenu sur un tronc commun aux circuits 50/60/70km et le niveau physique/technique des participants du 50km est bien inférieur à celui d'une majorité de ceux qui se lancent sur le 70km, ce qui va créer plusieurs petits arrêts, de moins d'une minute, et ralentissements à chaque passage technique, bref on patiente un peu en piaffant derrière, puis on passe sur le VTT.

Dommage que ces parties plus techniques se retrouvent en début de parcours et communes, on aurait du partir à 07:00 pour éviter cela, je m'en doutais...

Arrive une nouveauté de cette 11ème édition, le passage de plusieurs passerelles en bois, style NorthSHore, couverte de grillage pour éviter le dérapage en cas de pluie, pour passer au dessus de trous d'ancienne carrière. Marrant mais ça semble en refroidir un bon paquet de participants, car on doit s'arrêter avant et attendre plusieurs dizaines de seconde que le flot s'écoule, pourtant ça n'avait rien de difficile, même moi j'y suis passé avec mon appréhension du vide. Nouvel arrêt un peu plus loin, il y avait 2 m à descendre par une autre passerelle, mais pour beaucoup ce fut un refus d'obstacle et ils contournaient à droite.

Nouveau petit bouchon sur un sentier, à l'approche d'une descente un peu plus pentue, large rigole de terre meuble avec quelques blocs rocheux de part et d'autres, rien d'insurmontable mais visiblement "Hyper-Dangereux" pour certains. Commentaires du jour d'un trio devant moi "Ils sont fous de nous faire passer par là, ils veulent des morts !", " Je vends des Assurances vies, il y a des intéressés ?". La fille qui me précède descendant à pied avec les autres m'apercevant en train de les suivre sur le VTT au ralenti suggère à ses deux compères de s'écarte pour nous laisser passer "il y a en qui passent sur le vélo, écartez-vous", le gars de devant "alors ils sont morts", ben non, ça passe et on poursuit notre chemin.

Plus loin une bonne grimpette se termine avec une poussette sur 2m, deux blocs rocheux empêchant le passage, sentier qu'on avait emprunté en sens inverse lors d'une précédente rando du 91. Il y aura un autre endroit avec montée se terminant au final en poussette de 2m pour gravir un talus près d'un arbre, sur un passage nommé "nouveauté 2016", tout le reste se montait sur le VTT avec des mollets un peu affûtés.

Le parcours devient un peu plus roulant, récupération et doublage de participants plus lents, en passant par le Bois d'Épignon, vers la  Butte Pelée d'où bonne descente rapide, un bout de chemin de champs en herbe qui tabasse, et on arrive au 1er ravito situé au 15ème kilomètre, non loin du Mont de Fillon. On s'y arrête pas trop longtemps, j'englouti au passage mon premier gobelet de gâteau de semoule aux raisins au rhum - Miam- de la matinée, ce ne sera pas le dernier...pas bon pour ma ligne...

On est revenu sur Alain B. qui a bien repris en vélo après une année blanche due à une mauvaise chute, on roulera par moments avec lui, ça fait plaisir ces randos de rentrée où l'on retrouve les têtes connues. On repart pour une séquence remontée-descente de la  Butte Pelée avant de repartir vers Mondeville rallier la zone de sentier ludique suivante. Bastien et Pat restent en attendant JP, qui n'avait pas démarré de suite pour cause de problème mécanique, mais il ne pourra pas suivre leur rythme à cause de son virus. Malgré son état de santé plus propice à rester au lit, il ne voulait surtout pas rater la Ballancourtoise.

Le balisage est assez bien fait, pas à s'en plaindre ce matin, la trace GPS m'aide toutefois à anticiper les changements de direction. Parfois de petits panneaux humoristiques ou informatif sont disposés, marquant une spécificité du lieu traversé, comme le sentier de "la DS", "Les Blaireaux", "Les Chasseurs". Certaines traversées de route plus dangereuses sont surveillées par des bénévoles, un bon point vu que parfois on débouche vite de certains sentiers.

Il y a aura ce matin plusieurs passages techniques intéressants, ceux déjà connus empruntés par les randonnées du secteur, plus de nouveaux parfois un peu plus ardus comme cette descente dans un large trou avec quelques pierres au début, qui m'aura bloquée à cause d'un arbuste sur la gauche sur lequel j'avais peur d'accrocher le cintre au passage. Sans celui-ci je m'y serais jeté. Après plusieurs tentatives, Bastien l'a passé malgré son large cintre de 29"

Mary reprend de la confiance techniquement, car elle aura avalée sans hésiter plusieurs passages qu'elle refusait il y a peu, et dans certaines descentes rapides, malgré la faible largeur du sentier elle laissait filer plus facilement son SPARK. Effet de groupe ? En tout cas, ça va s'améliore, car quand les jambes et la tête pédalent dans le même sens on avance plus vite en vélo :-)

On est remonté sur le plateau de plaine vers Retolut, chemins de champs et petites routes, pour filer ensuite vers Videlles rejoindre le terrain de jeu suivant, nouvelles séquences de longues montées-descentes avalées au train en passant par les Roches, l'Abbatoir pour arriver kilomètre 35 au second ravito, ça tombe bien on commençait par avoir une petite faim...de gâteau de semoule. Et hop un premier gobelet englouti, suivit d'un second. Mary n'est pas encore arrivée, pourtant elle était encore avec nous il n'y a pas si longtemps. Elle arrive 5 minutes plus tard, suite à une petite erreur de parcours, lui ayant permit de voir ses copines faisant le 50 km. Allez, encore un peu de gâteau de semoule...c'est pas de refus !

Plus que rassasiés, on repart à droite sur le parcours 70 km. Après passage dans Videlles, puis la montée-descente du Montmoyen, nous somme remontés vers le massif de La Louvetière pour y suivre un beau sentiers passant sur de belles platières me faisant penser à celles de Fontainebleau, puis nous sommes redescendus par le chemin de la Vallée aux Vaches retrouver le GR11

On filera ensuite vers le Saut du Postillon refaire du beau sentier vers la Padôle, j'y reviens sur Christelle partie plus tôt et je vais rouler un peu derrière et papoter en attendant Mary, qui n'arrive pas. Christelle s'est un peu amochée et doit reprendre confiance dans les descentes et passages techniques, je la dépasse sur la bonne remontée du PR, puis file sur le sentier herbeux qui mène au 3ème ravito, situé au kilomètre 55 où je tombe sur l'ami JP V. venu de son 89 pour faire cette belle rando. Allez, encore un petit gobelet de gâteau de semoule... Ballancourt, la seule rando Francilienne dont tu reviens plus gros qu'au départ malgré les efforts de pédalage. Mary est là, elle a du faire une variante imprévue pour parvenir avant nous ici.

Allez, un peu de partie plus roulante, de descente rapide en allant vers l'Hôpital Clémenceau pour choper une bonne remontée et aller ensuite jouer sur sentier et buttes vers la Coudraye avant de revenir coté Ballancourt.

Une bonne descente et on arrive à un embranchement, où j'attend le regroupement de la tribu. Il y a là un panneau "Retour Ballancourt", direction d'en face que beaucoup de participants comme Alain suivent, soit par manque de temps (Syndrome du rôti volant...), ou bourrés de crampes, par manque de lucidité, ou plus motivés pour s'en remettre une couche d'efforts, dommage pour eux...ils auront ratés un superbe passage !

Car à gauche il y a un petit panneau "99", style Route 66 Américaine. Je regarde le GPS, la trace du 70km prend la direction de ce bonus, alors sans hésiter et par curiosité on s'y engouffre tous. Choix judicieux, on va se finir par un final mémorable, tout en relances, petites buttes, sentier technico-ludique entre roches et troncs couchés, où je ne mettrais le pied qu'une fois le pied à terre pour assurer. Trop bon ! En sortie j'attend quelques instants, avant de voir déboucher mes compères le sourire en banane.

On repart tous ensemble pour revenir vers le stade, bien contents de cette belle matinée passée sur ce beau parcours que nous ont offerts les Ballancourtois. Tout passait sur le VTT, en dehors de 2 minuscules portages de 2m en fin de buttes.

Je m'aperçois que mon pneu avant est bourré d'un mélange terre/herbe sur un bord : ce matin je l'ai senti sous-gonflé, m'occasionnant de petites frayeurs dans deux virages pentus pris rapidement en appui où j'ai senti l'avant partir. Puis dans une descente de butte de 10 m où un gars s'est brusquement arrêté juste devant moi à la limite de ma fin de trajectoire, pilant je me suis couché sur le coté et à ce moment le pneu a du s'écraser, l'herbe est rentrée pour rester coincée enter pneu et jante.

On récupère le sandwich boisson, puis on refait le monde avec les copains, on serre la pogne aux têtes connues qui arrivent au fur et à mesure.

Il est temps de rentrer désormais, vivement la prochaine !

Pédalator


Profil du parcours 72km

Profil du grand parcours

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600x
GARMIN
Edge1000
Départ :7h31'547h31'24
Temps roulé :5h19'14-
Temps en mouvement :-4h48'55
Temps total (avec arrêts) :4h40'32 
Moyenne en mouvement:15.4 km/h14 km/h
Moyenne (avec arrêts) :-13 km/h
Vitesse max.:42.5 km/h 
Distance:71.5 km67.1 km
Dénivelée positif cumulé:+1180 m+1272 m
Dénivelée négatif cumulé : -1200 m  
Température Min/Moy/Max: 8/13/18°C -
FC Min/Moy/Max:Sans ceintureSans ceinture
CaloriesSans ceinture 2082 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelmanuel
AutoPause :-désactivée
Fichiers échantillons15090602.hrmGPX
Distance/dénivelée annoncés :Rando
72 km/+1500m (Georando)
62 km/+1400m (Georando)
49 km/+1000m (Georando)
42 km/+800m (Georando)
31 km/+500m (Georando)
22 km/+300m (Georando)
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBE NOBBY NIC26"x2.10"1.4 bars2040mm  
Arrière :CONTINENTALX-KING26"x2.20"1.6 bars   
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXSID World Cup 201084/86 Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc94 Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-34   

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : VTT Ballancourt

La page FB de La Verte Ballancourtoise

Les Photos du jour : Album VTT Ballancourt

On en parle sur le Forum de Vélo Vert

Les CR : khs91, Mary

La presse en parle : évènements sur Vélochannel


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : samedi 12 septembre 2015 21:11

<<< ESCAPADES >>>