la plaque de cadre de Pédalator

Raid Impérial Compiégnois

15/06/2014 - (60) Compiègne

Rando VTT 105km


Roulant mais usant

Ma dernière participation au RIC remonte à 2003, époque de parcours assez roulant (19 km/h) au dénivelé ne dépassant pas 1500m,
appréciable pour bosser le rythme, le foncier et les longues bosses, sans rencontrer de difficulté technique et majoritairement tracé en forêt.
Mary reprenant le VTT progressivement après sa chute à Cahors, à un mois du retrait du plâtre il faut encore ménager son pied
et le RIC avec son long parcours peu technique va lui permettre de refaire du foncier. Après un mois et demi parti en solo sur les Raids,
j'accompagnerais Mary sur cette 18ème édition du RIC, un peu de roulant étant souhaitable car je n'ai pas encore récupéré de la Granit'.


Semaine Ultra Light en roulage pour bibi, juste une petiote sortie de 20km en VTT en suivant Mary sur parcours assez plat dans le petit bois derrière chez nous, car mes jambes sont bien vides après ce qu'elles ont encaissées dimanche dernier à la Granit'Montana. Lundi et mardi j'avais du mal à monter les escaliers, dont la hauteur me paraissait avoir doublée...

Samedi 21 juin

Premier petit tour en vélo de route avec Mary, après quelques tours de parking pour qu'elle puisse voir si le déclipsage ne lui cause pas trop de problème de torsion du pied opéré. Un petit 55 bornes cool où Mary sera devant moi dans les faux-plats; j'ai pas encore récupéré de la Granit et n'ayant pas roulé cette semaine j'espère que ce petit dérouillage sera utile pour demain. L'après-midi je prépare le TITUS que Mary utilisera demain, il est plus léger que son SPARK et son DEVINCi; elle aura la roue avant ZTR Olympic/King/Cx-Ray/TublessReady que j'ai monté moi même avec mes petites mains, gagnant 120g par rapport à une MAVIC SLR. Reste à tester la roue arrière la prochaine fois. Je vérifie ensuite mon SPARK, il reste en config Granit.

Je regarde si on peut s'inscrire par Internet au RIC, mais pas possible, donc ça sera demain matin; faudra se lever tôt... Bulletins d'inscription pré-rempli pour gagner du temps demain.

Couché très tôt, je suis bien fatigué et un début de mal de gorge à la sauce début de rhume doit pas arranger mes affaires. Faut aussi que je récupère du couché tardif du jeudi (AG de copro = couché à minuit) et du vendredi soir où l'on s'est couché à 1h du mat' après le Barbeuk de l'ACCB, le club ne Mary.

Dimanche 22 juin

Réveil 4h30: Ouch c'est tôt comme dirait l'ami Yann. Mais on a 1h30 de route pour rallier Compiègne et il faudra être sur place à 7h pour s'inscrire s'il y a du monde. Nous rallions le 6-0 via l'autoroute A13, le périph et l'A1 qui sont des plus vides à cette heure si matinale d'un dimanche matin. On arrive quelques minutes avant Bastien de la khs91'Team, on s'équipe et on rejoint le stade où il n'y avait quasi personne pour l'inscription sur place, effectuée rapidos donc à raison de 14€ + 5€ de surtaxe d'inscription sur place (abusé...) soit 19€ par tête sans prendre le repas. On reçoit une enveloppe A4 contenant la petit plaque de cadre et ses attaches, un carton de pointage/contrôle et une pub.

Mary aurait bien aimé partir doucement en avance, pour éviter les bouchons et s'échauffer progressivement, mais il ya toujours ce foutu départ groupé -prévu pour 7h30- et on va devoir patienter un peu. Bastien attends ses amis, ils nous rejoindront plus tard sur le parcours car on ne va pas avoiner avec Mary aujourd'hui.

C'est la 18ème édition du RIC cette année, le speaker énonce les consignes, le thème cette année sera 'les points de vue', donc plusieurs grimpettes à prévoir et il prévient que le plus difficile sera sur la fin du parcours. Il demande une minute de silence en mémoire d'un des créateurs du RIC disparu cette année. Instant de silence. Puis la banderole s'abaisse et à 7h34 les fauves s'élancent, nous plus calmement, en suivant le début de parcours sur des chemins et allées planes souvent sablonneuses, le sol est très sec ce jour là et on mangera de la poussière.

Le temps que le paquet s'étale, le premier sentier et sa butte en pente de 1m occasionne un premier blocage, puis direction la Forêt Domaniale de Laigue où l'on rentre par le Francport, puis première petite bosselette lorsque l'on passe entre le Mont Moyen et la Butte du Châtelet pour ressortir de la forêt en redescendant progressivement vers les bords de l'Oise, que l'on franchira via la passerelle ondulée. On rejoint Janville pour tâter de la montée-descente sur chemin et sentiers en sous-bois autour du Mont Canelon. Quelques bosses raides, et longue comme la première du coté de Clairoix sur chemin un peu caillouteux au début, ça être bon pour étirer les muscles.

Après un replat récupérateur, on profitera d'autres montées, comme celle avec ornière au milieu d'un sentier, terrain presque dur avec bon grip, puis de 2 ou 3 descentes de buttes de 5 à 15 m un peu pentue dans la terre meuble, rigolo mais pas technique. Un bon spot ce coin. Mary préférera pour la plus longue descente pentue s'abstenir d'y plonger pour éviter de devoir déclipser et mal poser son pied en cas de rattrapage tardif.

On ressort de cet ilot de verdure pour trouver le 1er ravito en périphérie de Coudun, table bien pourvue, picorage de quelques sucrerie et un gobelet d'eau grenadine dans le buffet car fait chaud. A ce moment Bastien, Eric et la troupe du SLC St Michel nous rejoignent. Nous ferons ensuite route commune avec Bastien et son pote Eric (qui doit sortir son VTT une fois par an, préférant le bitume car 'sans surprise'), Benoit et son club cavalant en avant, mais on les retrouvaient aux ravitos.

On repart ensuite dans la campagne pour une longue liaison de 9km à travers chemin et route, roulante sans dénivelé majeur et monotone, pour rallier le Bois d'Aiguisy qu'on traverse vite, un peu d'ombre au passage, pour en ressortir et se diriger vers la grimpette au Mont d'Huette pour en redescendre et longer le Mont Hart. Dans ces passages en sous-bois, quelques rares sentiers sympa, petite descente terreuse ludique.

On roulera un moment avec John, que l'on distancera peu à peu au fil des montées.

On arrive peu après au 2ème ravito, situé en bord de chemin vers Pré Robin. Hydratation et sucrerie, j'ai une petite faim. A cet endroit le parcours 55km, qui était commun depuis le départ avec notre 105 km, va retourner au départ tandis que le parcours 75 km se raccrochait ici pour finir en commun avec notre 105 km.

On attaque la grimpette de la Montagne, perchoir menant à une statue qui ravive un souvenir d'ancien RIC mené tambour battant avec les Bikets, donnant un petit point de vue limité par la végétation luxuriante, pour plonger par un sentier sympa vers Rivecourt d'où on ré-attaque une grimpette sur les pentes de la Motte du Moulin. On redescend vers la Croisette mais pas pour s'y prélasser, une nouvelle remontée en sentier pentu serpentant dans le Bois Godon nous y attendant.

On en redescend vers Armancourt, belle petite église puis chemin descendant rapide, puis une petite zone de plat marquant la mi-parcours, petite période de répit en suivant les bords de l'Oise avant d'entrer en Forêt Domaniale de Compiègne, là où les choses sérieuses vont commencer ... et ... se poursuivre jusqu'à la fin. Chic !

Le parcours désormais va suivre les bords de la forêt où le dénivelé des coteaux présente plus d'intérêt que la morne platitude des allées du centre de ce vaste massif forestier, on empruntera chemins plus ou moins larges et quelques sentiers sympa, la végétation est dopée au vert, fougères et grandes herbes foisonnent, on retrouve ce qui me restait de souvenirs du RIC, à savoir ces longues montées encaissées, sur terrain parfois meuble tapissé de feuilles mortes qui rend pas comme à la Granit'Montana, mais plus souvent sablonneux quasi dur, puis ces longues descentes rapides ludiques non technique. Sur l'ensemble du parcours une seule descente comportait un peu de cailloux, mais en semi-rigide ça le faisait, d'ailleurs le vélo idéal pour le RIC est incontestablement un SR en 29". Après les Grands Monts, période de calme relative, on arrivait au 3ème ravito, situé au Carrefour des Éluats. J'ai eu un petit coup de moins bien par la suite, dans les chemins plats, mais aucun souci de watts dans toutes les montées; j'ai passé toutes celle du parcours sur le VTT, devant juste sortir un pied de rattrapage dans la plus raide au début où tous était à pied, une liane ayant commencée à accrocher mon cintre. J'avais pas de rythme pour rouler vite, mais la force pour tout grimper.

Les dents de scie du relief nous mène sur les hauteurs de Pierrefonds -pas vu son château- suivi d'une bonne remontée vers la Route Tournante de la Queue de St-Etienne.

Le 4ème ravito, où l'on retrouve de nouveau Benoit et les gars du SLC-VTT, précédait la longue remontée de la Gorge du Han.

Puis les descentes-remontées se succèdent, Bastien se lâche dans les descentes et apprécie aussi les 'grimpettes', celle du Mont Collet, celle du Mont St Mard, la difficulté du parcours est maximisée dans ce final et beaucoup de vététistes poussent plus qu'ils ne roulent, à chaque bosse j'en entends dire des " les vaches ! C'est la dernière ?" Je regarde les courbes de niveau sur la trace GPS...je crois que votre calvaire n'est pas fini les gars...

Allez, une petite dernière plus courte mais soutenue sur les Beaux Monts pour achever les derniers !

S'ensuit le retour un peu longuet par les chemins plats et rectiligne, souvent sablonneux, avec la traditionnelle vue sur le Petit Parc du château de Compiègne, Mary en a marre maintenant et l'arrivée lui tarde, le petit sentier tournicotant pourtant marrant qui nous ramène à l'entrée du stade est de trop, mais on passe enfin la grille du stade et sous l'arche d'arrivée, après 7h21 de roulage et 117,6 km au compteur; sacré sortie pour Mary, mais elle l'a bien gérée et aura montée sur son VTT quasi toutes les bosses.

Nous sommes satisfaits du parcours agréable et conforme à ce que nous en attendions et ravis de voir qu'il s'était un peu corsé en D+ , avec ajout de quelque -trop rares- gâteries de petites descentes ludiques un chouilla pentues, mais sans difficulté technique.

A l'arrivée on a droit à de petits cadeaux : un tee-shirt blanc siglé de l'épreuve, plus un produit d'entretien aux choix : va pour le PAIC Citron et le Canard WC, ça rentabilise le déplacement.

A noter pas de problème de balisage pour nous, toutefois la trace GPS mise à dispo la veille m'a conforté à quelques intersections urbaines. Les premiers ont eu quelques soucis de dé-balisage, devant attendre les motos ouvreuses pour poursuivre en certains points.

Les Ravitos étaient bien pourvus, avec aussi du salé (saucisses au dernier Ravito).

Un tarif d'inscription de 14€ (pour les inscrits avant le 6 juin) c'est cher au regard des prestations comparé à d'autres rando de 100km, surtout si à l'arrivée comme au RIC pour ceux qui ne prennent pas le repas il n'y a qu'une table de ravito avec une assiette de pain d'épice et de l'eau au sirop ou jus d'orange, sans sandwich. Sans compter les 5€ supplémentaire pour l'inscription sur place -un peu abusé- là ou d'autres demandent 1 à 2€ de plus. Généralement ce surcoût est prévu par l'organisateur pour aller refaire des courses le matin en cas d'affluence imprévue, donc sans pouvoir négocier les prix sur la quantité. Je ne pense pas qu'il était prévu de réapprovisionner les ravitos à ce que j'ai pu y entendre.

Nous avons participé à plusieurs randos où comme au ROC Trespousien où pour 10€ il y avait les mêmes prestations et le repas à l'arrivée.
Toutefois, si les différents postes de sécurité que j'ai pu voir sur différents points du parcours, et les quelques traversées de route protégées par des signaleurs, et l'infrastructure du site départ/arrivée ont engendrés des frais, le tarif plus élevé peut se justifier en fonction des soutiens financiers des partenaires et de la ville pour cette épreuve.

Petit couac aussi du coté de l'organisation des deux marches de 10 et 20km, où il n'y avait pas de ravitaillement.... J'espère qu'il n'ont pas payé bien cher pour ça alors.

Comme le faisait remarquer Mary, l'ambiance était un peu tristounette comparé à notre dernière venue.

On note un large rab par rapport aux distances annoncées : 117 km (pour 105 km), mais je m'en doutais au vu des 113,53 km de la trace mis en ligne la veille du RIC. Idem pour le 55 km dont la trace faisait presque 63 km, tout comme le 75 km en faisait presque 80 km. Certains des premiers, comme Christophe B. que je croise sur certaines courses et rando, torcheront les 116km/+1900m en 6h13 à la moyenne de 19km/h.

Merci de continuer d'organiser ce genre d'épreuve, les difficultés croissantes que rencontre les organisateurs entre les différents acteurs privés & public, les zones protégées, et autres contraintes ne leurs rendant par la vie simple.

Nous aurons passé un bon moment avec les amis, nous quittons Compiègne à 16h et le soir je n'ai pas tardé à regagner le lit, bien fatigué...

Pédalator


Profil du parcours 105km

Profil du parcours 105km

Les données de Pédalator

ParamètresJean-Marc (SPARK)Mary (Titus)
GARMIN
Edge810
POLAR
CS600x
POLAR
CS600
CompeGPS
ULTRA
Départ7h34'477h34'517h26'05 
Temps roulé-7h21'587h45'14 
Temps de déplacement -- 
Temps total (avec arrêts)8h24'358h24'448h42'51 
Moyenne en mouvement13.53 km/h-- 
Moyenne roulée-16.0 km/h15.0 km/h 
Vitesse max.43.47 km/h44.5 km/h38.4 km/h 
Distance
(MapSource)
113,0 km117,6 km115,8 km 
Réglage compteur -2040 mm2040 mm-
Dénivelée positif cumulé+2006 m+1885 m+1945 m 
Dénivelée négatif cumulé-2006 m-1900 m-1935 m 
Température Min/Moy/Max-11/22/28°C11/22/32°C 
FC Min/Moy/Maxsans ceinture61/123/176sans ceinture 
Calories2955 cal3910 kcalsans ceinture 
Période échantillonsAuto5s5s 
Démarrage compteurmanuelmanuelmanuel 
Fichiers échantillonsGPX14062202.hrm GPX
Distance/dénivelée annoncés :25 km (+59 m)
55 km (+769 m)
75 km (+1571 m)
105 km (+2125 m)
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :MAXXIS IGNITOR LUST26"x2.10"1.8 bars2040mm  
Arrière :MAXXISIGNITOR LUST26"x2.10"1.9 bars   
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXSID World Cup 201084/86 Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc98 Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-34   

A Lire, à voir

Le site de l'épreuve : Raid Impérial

La page Facebook du Raid Impérial Compiégnois

Le site du club organisateur : VTT Compiégnois

Notre album Photos du jour

le CR d'OliVTTiste sur RIC 2014


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : jeudi 26 juin 2014 20:32

<<< ESCAPADES >>>