la plaque de cadre de Pédalator

Les Virades de l'Espoir

29/09/2013 - (78) St-Rémy-lès-Chevreuse

Rando VTT 70km


B.A.


Semaine momolle; mardi durant ma sortie route habituelle j'ai du mal à mobiliser de la puissance et jeudi lors de mon tour de running je trouve mes guibolles faiblardes.

Samedi 28 Septembre
Samedi la météo permet d'espérer pouvoir rouler avant les pluies orageuses pouvant venir perturber l'après-midi. Nounours (Lionel) ayant proposé une sortie ROUTE mode pourrissage de KOM (Strava) à la con, je profite de l'occasion pour retrouver les potes au traditionnel RDV mairie Poissy du samedi matin, ça me donnera l'occasion de refaire du rythme. La météo étant hasardeuse, cette fois je m'y rends en vélo. Passé 9h30 on démarra à quatre; Lionel, Fredo, Marco et moi, pour une sortie suivant une trace GPS construite par Lionel qui nous mènera du coté de Marines. Le parcours est plutôt plat et roulant, mais ça change de l'habitude, Nounours et Fredo assurent rythme et relais, les faux plats sont avalés au train...je fais mon David planqué derrière car j'ai encore mal aux guibolles de ma séance de C.A.P. de jeudi et elles sont encore faibles; je force pour rester dans les  roues des deux loustics. Fredo ayant bien bossé à l’aller moulinera et s'abritera plus sur le retour, Nounours prenant alors les choses en main. Bonne sortie pour me remettre au rythme de nos futures sorties Hivernales routières.
Dimanche 29 Septembre

Ce dimanche va nous permettre de joindre l'utile à l'agréable en participant aux Virades de l’Espoir en Vallée de Chevreuse. Cet évènement organisé pour récolter des dons en vue de soutenir l'action de l'association Vaincre la Mucoviscidose, propose des parcours Cyclo de 38/62/109km, des circuits VTT de 15(+190m)/25(+332)/46(+1009)/70km(+1347m) et de Rando Pédestre allant de 8 à 35km. Ces multiples activités vont permettre à Mary de faire la marche de 20Km, pendant que je pédalerais sur le grand parcours VTT de 70km.

Coté Poissy VTT, Philippe avait amorcé le sujet sur notre forum, mais on ne l'a pas vu ce matin, tout comme Nounours; l'ennemiTéo est sans doute passé par là. Seuls Didier et Fred sont motivés pour s'aligner au départ du 70km VTT. Par contre Loïc ne pouvant faire de vélo en ce moment a profité de l'occasion pour venir faire la marche avec Mary. Cela fait désormais quasi 5 semaines qu'elle a le bras en écharpe et s'adonne à la marche tous les jours depuis plus d'une semaine, un besoin d'aération lui permettant aussi de brûler des calories. Elle est encore un peu gênée en fin de ces sortie, mais temps et distances s'allongent; ce samedi elle a marché 20 bornes.

Des avis glanés sur les forums au sujet des éditions précédentes des Virades, il ressort que généralement les parcours sont roulant; il ne faut pas s'attendre à un tracé digne d'une Jean-Racine, j'y vais donc en connaissance de cause et cela me conviendra pour cette semaine où je n'avais pas envie de manger du dénivelé.

Nous voilà donc réveillés peu avant 6h. Les tours d'immeuble d'en face disparaissent à moitié dans le brouillard, résultat des quelques pluies de la nuit et de la douceur de la température ce matin: il fait déjà 15°C, donc pas besoin de se couvrir de trop. On rejoint St-Rémy-lès-Chevreuse où l'on arrive peu après 7h30 pour occuper une des dernières places libres sur le parking de l'Espace Jean-Racine. Déjà pas mal de vététistes prêts à partir.

Le ciel est gris, il tombe parfois 2 gouttes d'eau. On rejoint l'esplanade où les stands d'inscriptions ont été montés, je laisse un petit chèque pour l'inscription de Mary à la Marche de 20km; elle reçoit une barre énergétique et une grande chasuble siglée de l'évènement... peu pratique/esthétique qu'elle ne portera pas bien longtemps. Puis je m'inscris et laisse mon don pour le parcours VTT de 70km annoncé pour 1347m de dénivelé positif (au final on en aura 998m, soit 25% de moins), recevant une petite plaque de cadre et 2 attaches. Sur le bulletin on avait la possibilité de cocher une case pour demander un reçu fiscal, permettant de déduire 66% du montant (mini 15€) du don de ses impôts sur le revenu. Je trouve cette démarche plutôt étrange ; il faut aller jusqu'au bout de ses choix. J'ai répondu Non.

Mary retrouve Loïc, ils rejoignent le groupe des marcheurs pendant que je file me préparer. La pluie pouvant être notre compagne de matinée, par prudence je glisse le coupe-vent sans manche imperméable et sa version manches longues, en même temps que les manchettes, dans mon ChameauBack™ qui se voit couvert de sa protection anti pluie/boue. Petite mais courte averse de quelques gouttes lorsque j'achève de me préparer, je passe regarder la carte du parcours (que j'ai imprimé et mis dans le sac au cas où) en écoutant les explications d'un organisateur, puis je démarre à 8h02 sans avoir vu d'autres Poissy Boys au départ. En fait Fred et Didier sont déjà devant, ils ont démarré à 7h38, comme ils s'arrêtent un peu plus longtemps aux ravitos et que j'ai presque vingt minutes de roulage en moins je suis revenu sur eux au moment où ils quittaient le 2ème ravito.

Je ne vais pas traîner ce matin, j'ai l'impression d'avoir récupéré un peu de puissance, il me reste quelques traces de la sortie route d'hier qui s'estomperont au fil de l'échauffement. Le parcours débute sur la route, j'y dépasse deux représentants de Guerville, que j'aurais l'occasion de redoubler après une des deux boucles du 70km. Tournage de guibolles rapide pour s'échauffer, petit sentier sympa en faux plat descendant bordant les habitations, on est en file indienne, arrive plus loin l'entrée en sous-bois avec un bon raidillon bordant l'escalier qui devrait passer sur le VTT, mais là ça cale devant. Poussette rapide, retour en selle et on attaque une longue bosse sur piste large montant en lacets dans le Bois d'Aigrefoin qui va disloquer le troupeau. Montée au train, je dépasse et dépasse, 3ème place sous le KOM , plus personne devant en dehors de quelques esseulés, vrroooum en route.

Le parcours nous mène vers Cressely, sur la première moitié du parcours on rencontre une majorité de chemins roulants, entrecoupés de sentiers parfois bien sympathiques ou le ludique prime sur le physique, quelques descentes rapides, parfois longues en sentier gouttière. Le terrain est sec, je ne m'ennuie pas et profite du parcours plutôt agréable pour le moment.

Au 11ème kilomètre on a droit à une des rares montés plutôt sévères, grimpant dans la Forêt Domanial du Claireau vers la ligne Haute Tension; début pentu sur une trace aménagée dans la coupe à blanc, petits virages plus haut, tout passe sur le VTT. Le parcours nous mène ensuite au travers de la Forêt Départementale de la Madeleine par les chemins, puis on descendra rapidement par le sympathique Chemin Jean-Racine vers le Moulin de Fauveau pour grimper une autre bonne bosse vers Beauregard, en sentier encaissé et petit virage en lacet. C'est au pied de celle-ci que se faisait la séparation entre les parcours 46 et 70km.

On partait alors pour la 1ère boucle spécifique du 70km, nous menant au bord du Bois de la Minière, l'aller étant très plat et roulant via chemins à travers champ passant par Romainville, où je dépasse et papote quelques instants avec le Poketo, puis petites routes et chemins par Buloyer puis les Granges de Port Royal. Ceci pour entrer dans la Forêt Domaniale de Port Royal afin de choper un beau sentier ludique, tournoyant, accidenté, avec relances et quelques bosselettes, nous ramenant sur le Chemin de Jean-Racine.

Retour en fond de vallée du Rhodon, puis par le Chemin de Jean-Racine vers l'ancienne abbaye de Port Royal, ça roule bien sur les chemins, passage à St-Lambert où je retrouve les vététistes du 46km. On remonte le Chemin du Charme et du Carrosse, passage à Trotigny, puis la Grande Maison où se tenait le 1er ravito avant le 28ème kilomètre. J'y rencontre Fabrice, Franck, la Guêpe. Un peu de grignotage et buvage, ravito correct.

Je repart, via le chemin du PNR filant droit vers la Motte, je retrouve les trois lascars qui ont préféré passer par le single des 17 Tournants, je reste dans leurs roues, on dévale le chemin un peu empierré démarrant de Bel-Air se poursuivant au pied de la Butte Ronde jusqu'au Moulin de Châtillon et le Centre équestre. Remonté au train du chemin en faux plat montant menant à la traversée de la D58 , Fabrice caracole devant, il semble en forme le bougre. On attaque le chemin goudronné de la Maison de Pierre, une longue grimpette que Fabrice attaque fort. En me faisant violence je reviens doucement sur lui, il se fait charrier par d'autres vététistes qu'on dépasse au 3/4 de la pente "Qu'est-ce que t'es lent Fabrice !", puis je le passe dans le final, ce qui vaudra à Fabrice un regain de "tu vois, t'es d'une lenteur Fabrice" et un KOM N°3 (JM:1, Fredo:0).

Je poursuivrais ensuite sur ma lancée, sans les revoir, sur le sentier classique longeant en balcon le bord du Bois de la Grêne, pour descendre ensuite le sentier encaissé et ses marchounettes menant à Fourcherolles. De là on remontait via le GR1c en suivant sentiers et chemins dans le bois menant au dessus des cascades des Vaux de Cernay. Une bonne averse orageuse s'était alors mise à tomber, les gars s'arrêtaient sur le coté pour se couvrir, je repousse cette échéance en espérant une accalmie et comme la pluie n'était pas froide et la température douce, abrité sous les épais feuillage en roulant vite cela n'était pas gênant.

Arrive la 2ème séparation des parcours 46 et 70km, le petit descendant vers la Statue Pelouse au bout de l'Etang de Cernay. Courte hésitation, j'ai presque 38km au compteur, les jambes sont bonnes, j'ai pas froid, j'opte pour la poursuite sur le tracé du grand parcours, comme prévu initialement; pas une fiotte le Pédalator, malgré la pluie. Cette seconde boucle spécifique au grand parcours rajoutait 14 bornes au compteur, ce ne fut pas le meilleure et il y a matière à de meilleurs enchaînements dans ce coin. Désormais quasi seul sur cette portion du parcours, j'avale au train pour ne pas me refroidir la longue ligne droite de chemin emprunté par le GR1c menant vers Grandval, la pluie ne faiblie pas, redouble par moment, je cherche l'abri des feuillages. J'arrive au bout, marche puis la descente sablonneuse que la pluie rend plus praticable. En bas le parcours nous fait remonter par le chemin ramenant au Plateau des Cinq Cents Arpents, de là on suit pas mal de portions de la piste cyclable, avec quelques alternances de chemins, c'est beaucoup moins drôle surtout qu'on est plus à découvert et ça mouille, mais le ciel à l'air de se dégager et par moment quelques rayons de soleils traverse la verdure; je me prends à espérer pour un final moins humide, scénario qui va heureusement se produire, la pluie devient éparse lorsque j'arrive à Auffargis.

Un court bout de route pour aller choper le large sentier grimpant vers l'Ancienne sablière, ça réchauffe, un autre court bout de route, à gauche sur le PNR ramenant au Pont de Grandval, pour suivre désormais le sentier qui longe le Ru des vaux, l'étang de l'Abbaye, en contrebas du Bois de la Vieille Bonde pour revenir au 2ème ravito situé kilomètre 51 au bout de l'Etang de Cernay près de la Statue Pelouze. Fred et Didier en repartent juste à ce moment. Il y a un peu de monde à se restaurer, des gars bien crottés, je m'arrête et mange un peu, sans m'attarder trop pour ne pas refroidir.

En chasse, au son des plaquettes qui frottent, musique qui m'aura accompagnée un bon moment ce matin. Le parcours fait maintenant dans le classique-sans-problème-ONF, du roulant genre Rando de Choisel, en remontant les chemins en faux plat traversant le Bois du Boisseau, puis se poursuivant par celui de la Côte Brûlée, jusqu'à la Petite Bretagne où l'on revient sur le plateau pour la liaison de chemin herbeux du PNR, les ornières glissouillent un peu mais mon Smart-Sam à l'arrière s'en tire pas trop mal avec ses crampons latéraux. Je repasse les gars de Guerville puis rentre dans le sous-bois, section d'ornières parfois profondes tapissées de boue liquide et visqueuse, j'arrive à tenir le parquet à peu près et trace là-dedans, plusieurs gars y sont plantés avec leurs pneus-d'été-savonnette. La section patinoire s'achève, chemin descendant rapidement vers la D906, puis remontée goudronnée vers le rond point de Choisel, où on devrait être dans quinze jours.

Remontée du début de la route, à droite sur le chemin bordant le Château de Breteuil, il fait tout sombre par ici sous les épais feuillus, je dépasse un gars qui mouline quasi au ralenti, son copain l’attend en haut. Petit sentier, la descente-remontée avec marches, j'aperçois Didier qui termine cette remontée à pied, pris de crampes. Il me dit de filer, Fred est devant. On redescend maintenant via Herbouviliers, un court moment dans le bois, puis par les chemins de plaine de Champ Croche, puis le Pré Hainault, passant par Boullay avant de revenir sur le GR11 pour un retour express via le GR655 sur l'ancienne voie ferrée ramenant à St-Rémy-lès-Chevreuse (tiens, ils ont viré les anciennes traverses), partie où j'ai retrouvé Fred et qu'on a tracé en bourrinant à donf sur ce faux plat descendant.

On arrive à 11h44, juste avant l'apéro, rando 'torchée' en 3h32 de roulage à 19,6km/h pour les 69km/+998m du parcours qui s'est avéré comme attendu très roulant, mission remplie et sans regret. Bonne organisation, balisage nickel avec flèches, rubalises et panneaux bien lisibles aux changements de distances.

Sans tarder on se place dans la file d'attente pour laver nos montures, une demi-heure de papotage avant d'arriver aux 2 seuls jets. Entre-temps, Didier est arrivé, pas longtemps derrière nous, il a 19,7 km/h de moyenne; pas mal pour un gars qui roule pas !

Le VTT retrouve un aspect présentable, un coup sur les pompes et le bas du pilote puis je rejoint la voiture me changer vite fait. Une fois au sec, je m'en retourne profiter du ravito d'arrivée, contre la plaque on avait un sandwich. J'y retrouve Mary et Loïc, qui ont terminés la marche à quatre, devançant les autres moins rapides...

On papotera un moment avec Mat' Le Neurone, qui exposait le tout premier cadre d'un INTENSE Carbide 29" : super joli, TroBo, à donner envie de se monter un beau vélo avec. Paraît qu'il y a le même en 26" et 27.5". Non je résisterais !

Il est temps de s'en retourner, tous deux contents de notre matinée. Un gros Miam, une bonne douche pour le bonhomme, suivie d'une longue séance de nettoyage des frusques terreuses, des chaussures, puis petit entretien du SPARK sur lequel il me faudra sûrement changer les plaquettes. Je crois qu'il est temps de ressortir le TITUS, l'automne est là et vu la météo annoncée pour la semaine je crois que dimanche prochain ce sera session découverte à Blo pour Bibi.

Pédalator


Profil du parcours 70km

Profil du parcours

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600x
GARMIN
Edge810
TwoNav
Sportiva2
Départ :8h02'548h02'178h02'14
Temps roulé :3h32'03--
Temps en mouvement :- 3h29'10
Temps total (avec arrêts):3h42'023h42'283h43'34
Moyenne en mouvement:19,6 km/h-19,0 km/h
Moyenne:-17,66 km/h19,0 km/h
Vitesse max.:41,3 km/h40,90 km/h 
Distance:69,1 km65,5 km67,73 km
Dénivelée positif cumulé:+890 m+998 m+753 m
Dénivelée négatif cumulé : -885 m -1008 m -701 m
Dénivelée positif cumulé Training Center:-+1259 m
(+26,15%)
-
Température Min/Moy/Max: 14/15/17°C - -
FC Min/Moy/Max:67/146/178Sans ceinture-
Calories2328 kcal1748 cal-
Période échantillons :5sAutoAuto
Démarrage compteur :manuelmanuelmanuel
AutoPause :-désactivée-
Fichiers échantillons13092901.hrmGPXGPX
Distance/dénivelée annoncés :Rando
15km(+190m)
25km(+332m)
46km(+1009m)
70km(+1347m)
GPS Software Version-2.702.9rc2
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :CONTINENTALMountain King UST 2.226" x 2.20"1.6 bars   
Arrière :SCHWALBESmart-Sam26"x2.10"1.8 bars   
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXSID World Cup 201084/84 Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc94 Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site des La Virade de l'Espoir de St-Rémy-lès-Chevreuse :

Le site de L'association Vaincre la Mucoviscidose

Photos du jour par Mary : galerie

La bafouille de Mary


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : lundi 30 septembre 2013 20:38

<<< ESCAPADES >>>