la plaque de cadre de Pédalator

La Verte Ballancourtoise

01/09/2013 - (91) Ballancourt-sur-Essonne

Rando VTT 72km


Rentrée... De Classe

L'an dernier (voir CR 2012) nous avions bien apprécié la rando organisée par VTT Ballancourt .
Cette année nous hésitions à faire soit Les Ballons Vosgiens avec quelques Poissy'Boys du DarkSide,
ou bien retourner à Ballancourt faire du VTT, ma préférence, choix pour lequel Mary penchait finalement
en début de semaine, car plus amusant que la CycloSportive et son envie de faire du VTT était plus grande.

Pas de Randobolitaines cette année, puisque nous étions déjà en forêt de Rambouillet dimanche dernier
pour un 75km de VTT avec Les Choucas, en partie sous la pluie, mode finition de plaquettes.


Cette semaine fut stressante et fatigante...

Mardi lors de notre entraînement à Longchamp, où Fred et Eric étaient venus, alors que nous roulions à 40 km/h en arrivant au sommet de 'la Bosse', à 18h41 le peloton où nous étions ralentit brusquement, passant à 19 km/h puis 0 km/h, on entend "chien !". L'instant d'après un cycliste est à terre, c'est Mary !!! Meeeeeeeeeeeee... Je m'arrête de suite comme d'autres. Mary se tient le bras droit, c'est douloureux visiblement... Pas de sang, en dehors de deux Dermabrasions minimes. Pas de perte de connaissance. Le casque est brisé en trois points [et dire qu'il y en a qui ont l'inconscience de rouler sans casque...].

Mr F.J. promenait ses deux chiens, lorsque le noir excité à la vue d'un de ses congénères s'est échappé du contrôle de son propriétaire, traversant la route au moment où nous passions. Passé les premiers instants du choc, Mary pense de suite aux conséquences; épreuves à venir et fin de saison foutue, elle attendait tout comme moi avec impatience la TB09 de mi-septembre. Elle explose dans un mélange de pleures et colère envers le maître du canidé *$#%!#!!... Pendant que Jean-Claude s'occupe de garder le propriétaire responsable pour récupérer ses coordonnées, un cycliste pompier aidé d'un autre routier transporte Mary en chaise hors de la chaussée. Les Pompiers on été appelé et arrivent rapidement, ils mettent Mary en civière, avec une minerve, puis la monte dans le camion d'intervention pour un premier bilan. La Police arrivera peu avant l'évacuation de Mary vers l'Hôpital Ambroise, pour prendre nos dépositions et coordonnées des Témoins et intervenant de l'accident. Pendant ce temps les copains ont rangés nos vélos dans mon break, je reviens le chercher avec JC et Christophe, puis file aux urgences retrouver Mary.

Hopital Ambroise Pare - 23h48

La longue nuit commence, heureusement pour nous en cette fin de mois d'août une bonne partie des Parisiens sont encore en congés et il y a peu de monde aux urgences. Mary passera deux fois à la Radio, puis un scanner. Le premier bilan indique omoplate cassée + clavicule cassée + 5 côtes cassées...mais pas d'opération à prévoir. Les heures défilent. Au dernier moment le Médecin urgentiste décide de garder Mary en Hospitalisation quelques jours car ils viennent de détecter un pneumothorax et une petite perforation du poumon; il va falloir lui poser un drain pour évacuer air & liquide. Je rentre donc seul à la maison où je suis de retour à 02:15, couché naze à plus de 3h du mat. Le lendemain, j'ai prévenu le boulot où je n'irais pas, après avoir récupéré un papier à la Police du 16ème je vais voir Mary en Post-Rea. Le dernier bilan ajoute 1 côte cassée, Mary fan de Strava obtient le KOM du service, on s'en passerais bien...

Vendredi elle devait se lever, mais un malaise à deux reprises repousse l'essai. Les nombreux messages de soutien et appels Téléphonique, lui font du bien.

Je passe donc une semaine à faire des trajets Yvelines-Paris pour voir Mary et lui ramener des trucs, pas envie de rouler, fatigué/stressé, je m'occupe de la paperasse pour les assurances, je dépose le vélo pour expertise chez Alain. Le cadre est fendillé sous le tube diagonal et la fourche craque : il est HS, comme la selle et une manette de vitesse.

En fin de semaine, Benoit qui roulait en  VTT chute à son tour à cause d'un chien; ils se sont ligués ou quoi !!!

La semaine est passée très vite.

Samedi 31 août

Pas de réveil, à 9h je vais faire un petit tour de route tranquille aux environs, séance aération et lavage de tête sur mon circuit passant par la côte de Beule à Maule.

Je passe faire quelques courses à GroChan, prends une pile de revues vélo/VTT puis file rejoindre Mary. Je la trouve enfin debout, se déplaçant seule, mais elle fatigue vite et a besoin de l'aide des infirmières. Lundi elle quitte la Post-Réa pour passer en Orthopédie. José lui fait une petite visite, c'est sympa.

De retour, je prépare mon SPARK et mes affaires, demain j'irais faire la Ballancourtoise tout seul, snif.

Dimanche 1er Septembre

Réveil matinal 5h15, je quitte les Yvelines dans la nuit passé 6h, fait pas très chaud ce matin, le tableau de bord indique 15°C, l'été s'en va doucement.

J'arrive vers 7h à Ballancourt-sur-Essonnes, assez tôt pour trouver de la place sur le parking du stade où l'organisation a planté le camp.
J'enfile une veste et rejoint à pied la tente pour faire mon inscription sur le plus grand parcours de 72km.
Remplissage du petit papier, puis dépose de 6€ en échange d'une plaque de cadre, ses 2 colliers et un bon avec coordonnées d'urgence.
Après avoir fait un petit coucou à Tony du Culture Vélo de Corbeil, je rejoint la voiture pour m'équiper.

7h16

Je suis quasi prêt quand Stéphane me rejoint, nous ne sommes que deux représentants déclarés de Poissy VTT ce matin à cette rando, il faut dire qu'avec 145km A/R de trajet depuis chez nous, avec le lever matinal que cela impose, les candidats se font rares, même si Fredo et Didier étaient intéressés.

Stéphane s'inscrit, puis à 7h15 après avoir salué Chris, nous démarrons le temps de chauffer, assez tôt pour éviter d'avoir trop de monde dans les nombreux sentiers.

7h16

Pendant 1,3km on chemine dans les rues de Ballancourt, j'en profite pour causer avec Stéphane qui est dans les travaux de maison et n'a pas roulé pendant les vacances, ce qui fait que très rapidement sans forcer, au gré des premiers sentiers et dénivellation je vais le distancer pour ne plus le revoir. J'avais envie de rouler, pas forcément très fort mais à bon rythme.

Le parcours débute par une portion bien sympa non empruntée l'an dernier, pour partir à l'assaut des sentiers et dénivelé vers le Mont ; ça commence bien, ils ont encore bien bossé pour améliorer le tracé de la rando, on s'en apercevra d'ailleurs ce matin avec plusieurs nouvelles portions de sentiers. Par contre le feuillage cette année est très dense, le jour se levant à peine c'est plutôt sombre en sous-bois et il faut être vigilant.

Ensuite on retrouvait les sentiers tournicotant mêlant le ludique, le technique découverts avec bonheur l'an dernier, de quoi se mettre en jambe et débuter avec la banane.

Le parcours tourne en sens horaire cette année et nous emmène successivement aux environs de Champcueil, Beauvais, Soisy-sur-École, puis Videlles où au 37ème kilomètre nous avions une boucle de 15km dédiée au seul parcours 72km, partie plus roulante de chemins de champs que j'ai trouvé moins intéressante et trop différente par rapport au reste du tracé plus ludique. On remontait ensuite vers Retolut, Mondeville pour rallier Ballancourt-sur-Essonne avec un beau final constitué de sentiers mêlant ludiques, techniques, physique.

Tout le parcours est bien balisé, avec de grosse rubalises bleues accompagnées de petites flèches plantées au sol avant les changements de direction. Au début je me suis fait avoir, car  ces flèches étaient plantées avant le changement de direction, puis par la suite au même niveau. Des panneaux indiquaient bien les différents distances, écrits un peu trop petit à mon goût car je devais ralentir à ce moment là, avec des confirmations un peu plus loin. Je n'ai pas rencontré de problème de débalisage, comme j'ai pu l'entendre pour ceux partis plus tard.

De multiples petits panneaux, parfois humoristiques sont disposés tout au long du parcours, indiquant le nom d'un secteur, d'un sentier, comme Les Blaireaux, Les Chasseurs, ou évocateur à l'approche de bon raidillon avec un pictogramme de remontée mécanique ou de Tire-fesse...

J'ai ainsi souvenir d'un panneau Mur du Grammont, lors de la grimpette d'un chemin bien pierreux, limite pavés disjoints, où j'ai bien bataillé pour achever de finir la montée en restant sur le plateau 32 et le dernier pignon de 34. D'ailleurs ce matin je me suis évertué à essayé de passer un max de bosses sur le plateau milieu, déballant la petite gamelle de 22 à 4 ou 5 reprises pour les plus gros raidillon, ou par sécurité ne voyant pas la fin d'un chemin.

Peu après le début, dans la pénombre sous les feuillages je n'ai pas vu une souche ou branche bordant un sentier, ma roue arrière à cogner dedans, m'envoyant dans un arbre de l'autre coté : la cheville cogne, ouch !!! Une petite éraflure saignotante de rien, je repart mais le premier kilomètre suivant est difficile, la cheville est raide. La patte supportant le dérailleur arrière a du en prendre un coup au passage, car j'ai des problèmes de vitesses qui sautent sur les deux plus grands pignons puis la chaîne passe entre cassette et rayons; un petit arrêt, je tire doucement le XO vers moi, petit essai, tension de câble ajustée et hop plus de problème par la suite.

Au kilomètre 34km je fais une erreur, confondant la direction qu'indiquait une rubalise située en sortie d'une carrière de sable, ce qui me vaut une looongue descente sur un chemin pavé...avec la remontée équivalente une fois parvenu en bas...sans retrouver le balisage...bref 1,2km et +45m au compteur en rab.

J'ai du mal à me lâcher dans les descentes, le soleil ne passe pas à travers les épais feuillages et le sous-bois est sombre, de plus je viens de changer de lentilles et ma vision n'étant pas encore accommodée je ne vois pas net au loin, ce qui me force à la prudence, d'autant que le crash de Mary de cette semaine doit me travailler aussi l'esprit. Je zappe ainsi par prudence le passage d'une marche ardue que j'aurais passé en condition normales.

Le parcours comporte plusieurs passages techniques sympa, des descentes de buttes pentues d'une dizaine de mètres, en montagne ruse ou tobogan, signalé par des panneaux 'Expert' que je m'amuse bien sûr à tous passer, ça passe facile selle haute bien en arrière. On zig-zag aussi souvent entre les rochers, le terrain est dur et sec et le pneu arrière dérape très souvent, la poussière vole, quand ce n'est pas les bacs de sable où l'on arrive avec la trajectoire qui louvoie tout à coup.

On passe de très belles zones en corniche, l'une au début d'une belle hauteur donnant un beau point de vue sur Ballancourt, puis par la suite dans une zone où foisonne la bruyère avec le chemin longeant de petites corniches, un air de Fontainebleau.

Sur le bord du chemin aux dalles rocheuses, je vois un propriétaire de chien, la laisse à la main, plus loin son animal calme, que je passe prudemment...puis quelques minutes plus tard je me fais dépasser par un missile, le clebs galope au devant comme un fou...j'ai été surpris et ça cogite dur...ils font un prix cette semaine sur les accidents de chien ?!!!#*$!!!

Sur un autre passage, j'ai l'impression de me retrouver sur une portion de la Granit'Montana, avec ses petits talus pentus et caillouteux bordés de mousse, virolos entre les roches, tobogans, du plaisir et des souvenirs.

Trois ravitos se trouvaient bien disposé au long du parcours 72km; le premier avant 21km, le second 17km après, le dernier 19,5km derrière. Tous étaient largement pourvus, avec bien sûr la spécialité de gâteau de semoule aux raisins longuement marinés au rhum. J'en ai pris à deux ravitos et ramené un morceau pour Mary.

Un petit souvenir réconfort pour Mary

Plusieurs bonnes bosses ponctuent notre progression, à la moitié du parcours j'accuse un petit coup de mou, j'arrive pas à rouler en rythme soutenu ce matin, impression de fatigue des jambes, certainement le contrecoup de la semaine. Un peu plus tard, au bas de la descente aux ornières de motos bien profondes, Seb revient sur moi, il s'enquiert de l'état de Mary, on papote un peu, puis il s'évade, mais je retrouve du tonus et reviendrais vers lui sur les parties roulantes après Videlles, des chemins de champs où la progression est rendue pénible par un bon vent. J'ai pas mal de puissance dans les jambes et tout en vélocité je reviens peu à peu sur lui, je le suivrais jusqu'à ce que les sentiers reviennent.

10h28 10h28

On revient sur le tronc commun, il faut parfois slalomer entre les vététistes moins entrainés, je suis juste gêné dans le haut d'une montée avec courts passages caillouteux qui devait passer sur le VTT.

On passe vers Le Canyon, là des gars indiquent que ça se fait à pied, descente de marche assez haute; une fois descendu mode pédibus par sureté, au regard de l'inclinaisons de la dalle je pense qu'en arrondissant large à gauche pour revenir en arrivant de biais, avec un chouilla de vitesse le passage doit pouvoir se faire en enroulé, ou petit saut.

Quelques parties plus roulantes, puis de nouveaux une flopée de sentiers bien sympa sur le retour, on tournicote, on zig-zag, on Pif-Paf, un beau final pour revenir sur Ballancourt, bien content de la matinée. Les Ballancourtois ont encore bien travaillés pour nous offrir une nouvelle et très belle édition de leur rando cette année, ils ont dépassé les 1300 participants d'après ce que j'ai entendu ce matin. En partant tôt je n'ai pas été bouchonné dans les sentiers qui commençaient dès le début du parcours; plus tard ce ne fut pas la même histoire, puisqu'il aura fallu 1h à certains pour parcourir les 10 premiers kilomètres...

De retour au stade à 12:02, je fais un petit coucou à Marianne de Variation Tout Terrain, qui n'était pas au courant de l'accident de Mary, puis ne voyant personne de connu, je zappe le sandwich-canette (assez mangé de gâteau semoule ce matin) et retourne à la voiture me changer, pour m'en retourner à la maison avant que le flux de Franciliens rentrant à la capitale ne s'amplifie.

Pédalator


Profil du parcours 72km

Profil du parcours

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600x
GARMIN
Edge810
TwoNav
Sportiva2
Départ :7h16'047h15'307h15'28
Temps roulé :4h30'09--
Temps en mouvement :- 4h21'03
Temps total (avec arrêts):4h46'144h46'374h47'01
Moyenne en mouvement:17.2 km/h-17.0 km/h
Moyenne:-14.91 km/h16.0 km/h
Vitesse max.:43.0 km/h42.12 km/h45 km/h
Distance:77.3 km71.2 km74.58 km
Dénivelée positif cumulé:+1185 m+1398 m+1179 m
Dénivelée négatif cumulé : -1205 m -1420 m -1114 m
Température Min/Moy/Max: 9/14/19°C - -
FC Min/Moy/Max:70/146/179Sans ceinture-
Calories3010 kcal 2082 cal-
Période échantillons :5sAutoAuto
Démarrage compteur :manuelmanuelmanuel
AutoPause :-désactivée-
Fichiers échantillons13090101.hrmGPXGPX
Distance/dénivelée annoncés :Rando
72km(+1500m)
59km(+1250m)
51km(+1100m)
43km(+900m)
31km(+500m)
21km(+300m)
GPS Software Version-2.702.9rc2
   
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :CONTINENTALMountain King UST 2.226" x 2.20"1.6 bars   
Arrière :SCHWALBESmart-Sam26"x2.10"1.8 bars   
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXSID World Cup 201084/84 Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc94 Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : VTT Ballancourt

La page FB de La Verte Ballancourtoise

On en parle sur le Forum de Vélo Vert


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : lundi 02 septembre 2013 08:31

<<< ESCAPADES >>>