Les Boucles d'Itteville

09/06/2013 - (91) Itteville

Rando 70km/+1375m

 

j'peux pas, j'ai piscine


Samedi 8 juin

La Granit'Montana ne se préparant pas en enfilant des perles devant la Télé, on décide à une semaine de l'échéance de s'en jeter une bonne dernière en dénivelé en retournant dans le Vexin faire notre tour à BoBosses en vélo de route. Vendredi soir Mary ajoute 2 bosses à notre tracé habituel, pour dépasser les 2000m de D+, je charge cette trace dans le GPS. La météo annonce beau samedi et humide/orageux dimanche, il faut donc en profiter car cette année les occasions se sont fait rares.

Il fait un temps superbe, le thermomètre montera jusqu'à 29°C avec une légère moteur annonçant l'orage, on s'enquille 134km pour +2102m de dénivelée positif, un vent d'Est dans la tronche la majorité du temps, pas glop car j'ai les jambes fatiguées et vides, c'est pas ce matin que j'exploserais des KOM sur Strava ! Au lieu de poursuivre tout droit à Ecos, on part à gauche pour redescendre, et remonter longuement ensuite, c'est la première bosse rajoutée par Mary au trace habituel. La seconde, ben c'est un morceau bien pentu à Baudémont.

Sur le trajet, on croise Franck qui roule en sens inverse; on ne savait pas s'il viendrait rouler avec nous et il s'est gouré en prenant le circuit en sens inverse au début.

De retour, je suis encore assez vaillant pour une petite séance de mécanique, en remplaçant les roulements du pivot principal sur le Devinci de Mary, car il il y avait du jeu vertical. L'atelier méca s'arrêtera-là, j'avais d'autres préparation à faire sur nos SPARK en vue de la Granit'Montana, mais le bonhomme à besoin de repos.

Les jambes fatiguées, je préfère pour demain aller faire une rando, plutôt que la session VTT à bosses en vallée de Chevreuse que Mary pensait faire. On verra demain matin suivant la météo, soit la rando d'Itteville (dont la présentation vue récemment sur le forum VV en donnait un aspect attrayant) où ira Gazo et sans doute aussi Franck, soit un tour à l'abri des feuillages et sur sol sableux du coté d'Auffargis, soit session marche sous les ponchos. Je prépare toutes les affaires, programme le réveil pour 6h et au dodo, des averses orageuses se succèdent.

Dimanche 9 juin

06:00 le réveil me tire du sommeil, je resterais bien au lit pour une fois. Je m'en extirpe alors que Mary a déjà lancée le café et entamée son petit-déjeuner. Au dehors, ben il a plu cette nuit et le ciel a une couleur grise de brume. Je me hâte lentement, pas réveillé et ne sachant pas me décider entre aller à Itteville ou rouler en local, mais on se prépare tout de même car Mary aimerait retrouver là-bas sa copine Gazo. Franck hésite à y aller, j'ai fait un tour sur le balcon et ça flotte désormais, alors je retourne au lit en maillot & cuissard. SMS, finalement Franck y va -besoin de se laver la tête (et question de lavage ce matin...)- il est sur la route et ça flotte. Bon, je sens que Mary souhaite finalement y aller, c'est pas ce matin que je GrasseMatinerais, je décroche le TITUS et nous voilà en route vers 7h15.

Route détrempée, la voiture flotte par endroit sur des marres d'eau, il pleut jusqu'à ce que l'on s'approche du 91, où par miracle la mouillasse devient petit crachin pour ne devenir que ciel gris; c'est déjà ça de gagné. En arrivant vers 8h15 à la base de pêche du Saussay d'Ittevile on voit Franck et Gazo prêt à décoller; "allez-y, on vous rattrapera plus tard !" On débarque les spads, j'achève de me préparer pendant que Mary court nous inscrire, à raison de 6€ par tête, tarif pour lequel on reçoit une petite plaque de cadre -consignée- et les attaches. Hop, Gps et compteur en route, puis on démarre à 8h22.

Auparavant cette randonnée se nommait La Bédouine, qui se roulait sur un parcours plutôt roulant. Cette année le club organisateur l'ACI d'Itteville a décidé de changer en proposant un parcours tronc commun de 37 km sur lequel viennent se greffer plusieurs boucles à thèmes; ainsi chacun peut composer son menu au fil de sa progression et adapter sa distance à la forme ou ses objectifs du jour. L'idée est intéressante et proposer du changement dans la routine montre que le club a le souci de se remettre en cause pour avancer, chose que certains organisateurs ont encore bien du mal à faire. Un très bon point donc.

Nous partons avec l'objectif de faire l'intégralité des boucles pour cumuler 70km. Roule ! Avec Mary on démarre progressivement, because encore des toxines dans nos guibolles restant de notre sortie Vexinoise, mais sans trainer pour revenir sur Franck & Gazo.


PLAN DU CIRCUIT 2013

Le parcours, qui tourne dans le sens horaire, débute de manière ludique et sympa, par la 1ère boucle de "Mise en jambes" qu'un petit panneau annonce pour 1,7 km/+70 m tracée vers Ballancourt-sur-Essonne. On roule de suite en sous-bois sur du sentier parfois plat, qui monte légèrement ensuite, puis redescend sympathiquement. Le terrain est légèrement humide mais pas boueux, ça va le faire.

Les jambes se décrasse, je les sens bien mieux qu'hier.

Le balisage est bien fait, flèches fluo marquées B au sol sur les routes, rubalise de chantier blanche/rouge dans la nature, petits panneaux fléché siglé A.C.I. fichés dans le sol, où attachés aux supports disponibles et bien visible aux changements de direction.

Sauf qu'avant de passer dans le tunnel passant sous la D191, une rubalise blanche et une flèche orange partant à gauche en bordure de champ me met dans le doute, alors qu'il y a aussi une flèche en face. On part à gauche, pas bien longtemps en longeant le champ où je me rends ben vite compte qu'il n'y a aucune marque de pneu dans le passage étroit. Demi-tour, retour dans le droit chemin, enfin on le pense car à gauche il ya encore de cette rubalise blanche, mais c'est en face nous dit un vététiste.

Il commence à pleuvoir un petit peu, le terrain est toujours potable, quelques grosses flaques, la 2ème boucle "Spécial Singles" se présente 5,3 km/+132 m, ça ne se refuse pas et on s'y engage. La transmission du Devinci de Mary commence à faire du chainsuck, pourtant tout est neuf, alors pour éviter la crise je lui passe mon TITUS et prends son Devinci, avec lequel j'achèverais le parcours. On a l'avantage d'avoir les mêmes pédales sur les VTT d'hiver, un entrejambe quasi similaire et la même taille de cadre; ça facilite les échanges et là ça servira bien. La boucle de sentiers est bien sympa, quelques buttes caillouteuses, un chouilla de dévers glissant avec racines, une marche rocheuse de 50cm à sauter que j'évite étant donné que ça glisse.

On remonte désormais, à un embranchement je vois une rubalise blanche qui barre en hauteur le chemin de gauche, alors pensant que c'est en face je file ... et un peu plus loin on retrouve du balisage, mais avec un panneau inversé. Zarbi... Puis plus loin je reconnais une dalle rocheuse où l'on vient de passer. mince, on est en train de refaire la boucle ! On commence à repartir en sens inverse lorsqu'un traceur arrive, on va le suivre et il nous remet dans le droit chemin. En fait il ya en même temps une course pédestre et les gars ont commencés à baliser avec cette rubalise blanche qui m' enduit d'erreur, j'ai suivit ce canal alors que notre balisage partait à droite. Ce sera le seul moment de cafouillage, par la suite aucun problème de balisage, il manquera juste une fois à un Té de chemins de champ une rubalise, mais en suivant les traces de pneus dans la boue on a retrouve le droit chemin 100m plus loin.

Une partie de sentiers sympa, dont j'en reconnais certains empruntés lors de La Ballancourtoise, une bonne et longue averse, j'ai froid et suis trempé, je remets l'imper sur le dos. Au 17ème kilomètre on arrive au 1er ravito, situé en bordure d'un chemin, quelques vététistes s'y restaurent, j'attrape quelques trucs à grignoter et on ne s'attarde pas, besoin de rouler pour me réchauffer.

On décide de zapper la 3ème boucle nommée "Pour adultes" avec 3,5 km/+136 m, afin d'essayer de revenir sur Franck & Gazo. Au premier panneau qui l'annonce au lieu de la prendre à gauche on file tout droit, mais en fait elle semble avoir été modifiée et raccourcie, revenant sur le carrefour suivant où l'on arrive. Ce qui m'étonne car je revois un panneau boucle N°3. Cette fois on y va, le parcours nous mène ensuite vers Mondeville, on remonte progressivement un chemin un peu caillouteux où déboule un ruisseau, les pluies s'écoulent. Le coté "Pour adultes" est plutôt soft, des panneaux accrochés aux arbres avec des photos & images d'hommes musclés et de femmes en nuisette, rien de méchant et vu les conditions météo, ce n'était pas le temps à mettre de vrais mannequins humains sur le bord du chemin Là on a pas envie de s'arrêter batifoler à regarder les images, mais plutôt de rouler pour garder la chaleur corporelle.

On revient en bordure de champ, ça glissouille, terrain un peu gras, il devait y avoir une 4ème boucle ici, mais elle a été supprimée. Il ne pleut plus et la rando se terminera sans pluie et avec même du soleil vers la fin. Je me suis réchauffé, ça va mieux et dans la tête je peux ainsi désormais poursuivre sans avoir l'envie de bâcher.

On maintient bonne allure, on roule sur des chemins transformés en piscine, de longues et larges flaques couvrent la largeur des chemins, parfois ça passe, parfois une est plus profonde et la roue avant descend presqu'au moyeu avant, je sens qu'il y aura de la séance mécanique après cette rando... Ils auraient du nommer les boucles "piscines de 10cm de profondeur", "piscines de 20cm de profondeur".

Près de La Ferté-Alais, on prend la 5ème boucle nommée " La Panoramique", donnée pour 2km/+27m, avec un sentier sympa puis des chemins quasi enrobés roulant quasi plat menant à un point de vue; temps un peu gris, on trace, retour sur le tronc commun.

Le parcours descend vers Guigneville, petite bosse pour grimper puis redescendre dans le Bois, on arrive au 33ème kilomètre où le 2ème Ravito est monté devant le petit cimetière. Là on retrouve enfin Franck et Gazo qui se restaurent. Désormais on finira le parcours en roulant tous les quatre ensemble, ça ira moins vite car Gazo, a beaucoup moins d'entraînement que nous, mais c'est une guerrière : manches courtes, pas d'imper, "même pas froid" dit-elle, la chair de poule aux bras nus.

La 6ème boucle dénommée "La quizz" pour 3 km/+75 m est plus calme, sur des chemins plus propres, quelques panneaux avec des questions, genre "Quels sont les 3 champions de VTT les plus titrés", là ne prêtant pas trop attention aux résultats de courses j'ai séché -tout en les connaissant- il fallait trouver E.T, Anne-Caro et bien sur Juju, puis "Quelle a été la 1ère épreuve de VTT en France", j'ai pensé de suite au ROC D'Azur qui débutait en 1984, avec seulement 7 participants au départ. A ce moment je n'avais pas encore débuté le VTT, j'y suis venu en 1991, Franck plus tôt encore. Des souvenirs de nos épreuves et Raids des années 90 nous reviennent à l'esprit, séquence nostalgie. Une des questions suivantes était de quelle marque était le 1er VTT? J'ai pensé à un SPE, Franck me disait un RITCHEY. J'ai gagné. Bon il ne fallait pas rouler trop vite sur cette boucle si l'on voulait arriver à lire les questions, ça tombait bien à ce moment.

On remonte désormais vers Cerny où l'on trouve le 3ème ravito au 43ème kilomètre. Petite pause sucrerie, on regarde ce qu'il reste à faire, des gars de l'orga arrivent en VTT et nous disent qu'une partie de la boucle 7 a été retirée car trop grasse, le restant étant encore gras on en déduit que celle-ci peut être évitée. S'il y en a une à faire, c'est "l'Enduro", la suivante étant "La DH" qui est déjà bien glissante; on avisera à ce moment là.

Nous repartons et arrivés au carrefour d'où débute la 7ème Boucle, on décide d'en faire l'impasse. Par temps sec j'aurais tenté de la faire en mode Turbo, là on s'en passera. Avant shunty, cette 7ème boucle nommée "La Top Chrono" comportait 3,8 km/+74 m.

On remonte vers Orgemont avec quelques chemins en bordure de champs pas glop, terrain très gars, lourd et collant, les pneus grossissent, le VTT s'alourdit, limite blocage, on marche un peu, on décrotte beaucoup, le beau temps revenant et les pluies ayant cessées activent ce processus de glue, mais j'ai connu bien pire et plus long par le passé sur certaines rando en Essonne. On quitte ce secteur foireux, retour sur des sentiers et chemins plus roulables. Le VTT de Franck fait un bruit de ferraille, la flotte a eu raison de ses plaquettes et il freine au fer, enfin les dernières descentes il les fera à pieds.

Nous arrivons à la 8ème boucle nommé "L'Enduro" annoncée pour 4,4 km/+109 m. Celle-là on la fait et on a du être les seuls, car sur un court portage je n'y ai vu dans la terre meuble et glissante qu'une seule trace de passage. Le baliseur qu'on a vu ensuite nous a dit que c'était sûrement les siennes.

Dommage pour ceux qui l'ont zappée, car on l'a bien aimé cette boucle sauvage tracée autour du Rocher Mignot, avec des descentes sympathiques pas difficiles et joueuses, avec quelque blocs rocheux, de la racine, mais un terrain bien glissant dont deux dévers pris prudemment, une légère rencontre avec un arbuste pour moi et un casque contre un arbre pour Gazo. Deux ou trois court poussages/portages, par temps sec on doit pouvoir grimper la majorité sur le VTT.

Une longue remontée un peu caillouteuse, un arbre en travers frais du jour, un peu de chemins détrempés, des rayons de soleil -pas trop tôt- peu après suivait la 9ème boucle dénommée "La DH" pour 1,9 km/+70 m. Franck n'ayant plus de frein et le terrain bien glissant, on décide de la zapper. Dommage, j'aurais bien aimé la faire.

Le parcours revient sur Itteville , avec deux petites descentes de sentes sympa et fortes remontées ensuite, puis un dernier chemin nous ramène au dessus de notre point de départ om l'on arrive à 14h05 tout de même, l'orga va attaquer l'apéro. On y retrouve Drine' et Marianne de Variation Tout Terrain.

Lavage des VTT qui reprennent un aspect normal, il ne fait pas froid et les gambettes et les pompes ont droit aussi à leur douche. On file se changer -enfin du sec aux fesses- puis on revient manger le sandwich ChienChaud en papotant avec les organisateurs, Marianne et les amis.

Voilà, une belle matinée s'achève, on a bien fait de se lever et venir découvrir cette nouvelle version de rando qui par temps sec doit bien être plus agréable. Dommage pour le boulot que ça représente au niveau organisation, car ce matin avec les pluies nous n'étions que 110 courageux au départ, bien peu ayant du faire la majorité des boucles. Pas de grandes difficultés, peu de dénivelé, tout se monte en 32/32, j'ai calé deux ou trois fois presqu'en haut des bosses à cause du terrain glissant.

Pédalator


 POLAR
CS600x
Garmin
Edge810
Départ :08h22'2808h06'22
Temps roulé :4h43'54-
Temps de déplacement :- 
Temps total (avec arrêts):05h42'5105h43'03
Moyenne:13.3 km/h 
Vitesse max.:44.6 km/h 
Distance:60.5 km56.1 km
Dénivelée positif cumulé:+790 m+743 m
Dénivelée négatif cumulé : -805 m -744 m
Température Min/Moy/Max: 12 à 21°C  
FC Min/Moy/Max:sans ceinturesans ceinture
Caloriessans ceinture 
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelmanuel
Fichiers échantillons GPX Edge810
GPX Edge705
Version logiciel GPS 2.30
Distance/dénivelée annoncés :70km/1375m

Profil du parcours


Les données de Pédalator

Vélo du jour :TITUSFCR Exogrid Custom(Semi-Rigide)
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBENOBBY NIC Tubeless26" x 2.10"2,0 bars  
Arrière :SCHWALBESmart Sam Tubeless26" x 2.10"2,0 bars  
Suspensions : 
Fourche :ROCK SHOXSID WC 100mm débattement
Amortisseur:--- 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : ACI

La page FaceBook de l'ACI

On y était : vidéo de l'ACI

On en parle un peu sur le Forum de VV

un CR de Mario du club VTT de Ballancourt

Albums photos : celles de Mary, celles de l'organisation


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : lundi 17 juin 2013 19:02

<<< ESCAPADES >>>