la plaque de cadre de Pédalator

L'Hivernal

06/02/2011 - Larchant (77)

Rando VTT 43km

la communauté de l'Hivernale

Hivernator

Après une fin d'année 2010 particulièrement humide et peu engageante aux sorties VTT, en ce début de février 2011 l'hiver nous offre
une bonne séance de température sub-zéro propice au durcissement des sols, me redonnant envie de ressortir les pneus cramponnés.

Quoi de mieux pour renouer avec le VTT en ce début de saison que d'aller profiter du terrain de jeu ludico-technique de l'Hivernal VTT,
la randonnée VTT organisée pour la 4ème fois par les sympathiques 'Blaireaux' de l'association LARCHANT ANIMATION
qui se démènent chaque année pour améliorer sans cesse le tracé de cette épreuve ravissant les participants (re)vennant à Larchant.


L'Hivernale forte de son succès grandissant affiche rapidement complet chaque année et les 500 places ouvertes pour cette édition 2011 risquent fort de s'arracher bien vite une fois de plus. L'ouverture des inscriptions était prévue le lundi 1 novembre 2010 avec la mise en ligne du bulletin d'inscription sur le site de Larchant Animation à 00:01. Eric m'avait envoyé le bulletin deux jours avant, je postais donc le jour même nos deux bulletins accompagné du chèquos de 9€ par tête, en nous inscrivant pour la première vague, dont les départs s'étalent de 7h50 à 8h. Le choix de cette heure matinale pour certains, permet d'avoir le champ libre pour profiter au maximum des sentiers, sans être gêné dans les passages techniques et multiples sentiers étroits composant le parcours de l'Hivernale.

Malheureusement, cette année Mary ne pourra pas m'accompagner à l'Hivernale, car tombée à cause d'un ‘routier' peu rassuré en descente lors de la rando VTT d'octobre à Choisel, elle s'est ouvert le genoux et depuis trois mois ça traîne à revenir dans un état lui permettant de rouler en vélo ; j'ai donc demandé à Eric de remettre en jeu la place de Mary.

Bien que le parcours se fasse aisément en VTT semi-rigide, ou suspendu léger pour mieux passer l'ensemble des montées et zone roulantes, je vais sortir le Genius -qui bien que plus lourd d'un kilo à trainer par rapport à mon Spark- est plus ludique et permet de passer certaines difficultés techniques descendantes plus rapidement, voir de tenter l'esprit serein avec 150mm de débattement des zones plus engagées sur lesquelles la fourche de 100mm peut s'avérer un peu juste si on y arrive 'en vrac'. Mais L'Hivernale reste tout de même une 'Rando Parisienne' et le niveau technique que l'on pourrait s'imaginer plus élevé, par l'appellation ENDURO Forestier qui lui est attribuée, reste tout de même bien moins exigeant que ce que l'on peut trouver plus au sud de notre beau pays.

L'Hivernale fait tout de même partie des dix meilleures randonnées VTT d'Ille de France, par son organisation et son parcours faisant la part belle aux sentiers ludico-techniques, où la partie physique n'est pas oubliée puisque de nombreuses montées -parfois sévères- sont disséminées sur son tracé, leur répétition faisant mal aux jambes de bon nombre de vététistes sortant à peine d'un hiver où ils ont souvent du mal à rouler à cause du froide et ou de l'humidité.

Dimanche 6 février

Réveil à 5h15, j'ai une bonne heure de trajet pour rallier Larchant, j'y arrive alors qu'il fait encore nuit et me retrouve quasi dans les premiers à rentrer sur le parking.


7h39 Larchant by Night

Il ne fait pas très froid ce matin, un petit 7°C, un ciel un peu blanc/gris pâle sera notre compagnon quais toute la matinée. En entrant dans la salle d'inscription, où le café était offert avec des grignoteries, je retrouve quelques têtes connues des 'Coiffeurs' comme Miros, les gars de l'ACBB, Jean -qui rejoindra Poissy VTT par la suite- est aussi de la partie.

Je récupère ma plaque de cadre Number 4, comme mon jour de naissance, puis rejoint la voiture pour m'équiper, puis je vais me positionner près des grilles ou Eric régule le départ des vagues. Je démarre à 7h50'52, alors que le jour achève de se lever, on part alors vers les sous-bois où la pénombre me rend légèrement difficile durant le premier quart d'heure la vision des petits panneaux fléchés.

Le parcours démarre différemment cette année, car au lieu de poursuivre le grand chemin montant régulièrement en face, on part de suite à droite, puis encore à droite dans un sentier qui grimpe assez fort dans une gouttière ou le sol feuillu n'offre pas un super rendement, bref les jambes à froid ça pique un peu, mais ça passe bien et on arrive 360m plus haut sur un beau sentier sablonneux descendant et virevoltant enter les petits arbres, un chouilla de corniche, petit saut, puis on remonte pour rejoindre le haut du plateau pour la liaison en bordure de champ habituelle. Bon et sympathique début, encore de l'innovation de la part des Blaireaux, on aime !

J'ai dépassé 'Les Coiffeurs', papote un peu avec eux, puis je file car je voudrais pas rentrer trop tard afin de retrouver Mary à la maison.

Le parcours 2011 fait cette année au moins 43,5km pour 1150m de dénivelé négatif, avec 32 montées au programme dont une toute nouvelle dénommée "La Joie de Mich", classifiée 'Expert' par Les Blaireaux.

08:21
La Direct des Fadas

De petit panneaux disséminés tout au long du parcours annoncent les différents secteurs en leur attribuant un nom humoristique où de circonstance, en rapport aux figures (in)volontaires des VéTétistes qui y sont passé, que ce soit en descente ou en montée. Parfois des petits mots sympathiques, comiques, voir à tendance vicieuse précèdent l'arrivée sur certaines difficultés, tout ceci confère une ambiance bien sympathique à l'organisation et chacun y trouve un repère pour compter ses 'aventures' au retour.

Le parcours redescend rapidement sur chemin, puis on remonte sur court morceau de bitume vers Bonnevault, on suit l'itinéraire habituel avec le joli sentier bordant la carrière, puis du sentier ludique tracé dans le bois les Gondonnières, nous menant à l'embranchement où se fait le choix de continuer en légère descente, ou remonter un sentier menant au sommet de la 1ère vraie descente du parcours, dénommée "La Direct des Fadas" notée *****. Je prends cette voie, j'aimerais bien essayer de la passer, j'ai sortis les genouillères pour l'occasion, mais la pente et la proximité des arbres de part et d'autres -bien que protégés par matelas- conjugué au sol un peu glissant ne m'incite pas à faire le pas, ça sera pour une prochaine fois, pas envie de me casser en début de saison. Je repart donc dans l'autre sens et récupère la suite du parcours.


Le Menu
00:00
L'Aïe,aïe,aïe,soleil

Un peu plus loin une autre descente bien pentue, en légers dévers, ça passe bien derrière la selle, puis le parcours va tournicoter dans les beaux sentiers ludiques tracés dans le bois les Gondonnières, plaisir inside, ponctué de quelques petites montées.

Puis le parcours longe le terrain de moto-cross et repart vers la Roche du Paradis, on se paye une bonne remontée peu après, puis uns seconde sablonneuse un peu enracinée qui mène au sommet de la belle descente ensablée un peu pentue dénommée "L'Aïe,aïe,aïe,soleil" notée ***. Cette année le sable n'est pas gelé, rendu compact par les pluies éparses, bref ça passe facilement, faut juste bien se mettre sur l'arrière et laisser surfer l'avant du vélo. En bas se tenait le 1er ravito, bien pourvu en sucreries et boisson comme d'habitude. J'y reste une minute puis repart, peu de monde sur le chemin à cette heure.

Le parcours remonte en sous-bois en longeant le Mont Sarrasin, puis redescend vers la partie plane et plus roulante servant de liaison vers le Nord, en traversant durant six kilomètres la Forêt Domaniale de La Commanderie par des chemins et routes forestières parfois sablonneuses, pas trop de rendement avec le Genius malgré ses 'petits pneus' en 2.10". Cette section n'est pas ma tasse de thé, mais certains véTéTistes moins entrainés l'apprécient pour s'y reposer un peu avant la suite des des 'réjouissances'...

Peu avant la fin de cet 'Autoroute', deux portions de sentiers avec petite buttes ludiques ravivent l'émoi du biker. Un dernier chemin, on passe sous l'A6 puis ça grimpe dans les sentiers sablonneux du Rocher St-Etienne, pour redescendre sur le village de Villiers-sous-Grez. On repasse sous l'A6 pour revenir en montée progressive dans la Forêt Domaniale de La Commanderie où le tracé va alors tournicoter, monter, descendre, en exploitant au mieux le relief bordant le massif; le technique et le ludique se mêle et s'entremêle, buttes et bosses -souvent ardues- se succèdent et les cuisses s'en ressentent, mais le plaisir reste le guide car chaque montée se voit récompenser d'un belle descente entre ou sur les blocs rocheux, en gouttière ou rigole, dans le sable, en goulet, avec passage Expert ou Chicken'Pass, il y en a pour tous les gouts.


Le Gap majeur

Un petit sentier s'élevant en en corniche, rasant le vide sur quelques mètres, mène au sommet du "Gap majeur" quotté *****, un beau saut plongeant dans le sable, avec sa variante plus soft mais néanmoins bien pentue sur la droite.

Les sentiers se succèdent, les bosses aussi, tout se passe sur le VTT pour peu que le mollet soit vaillant.

Le paysage et la flore variée sont dépaysant, j'aime bien cette région tout comme Fontainebleau; dommage que dans notre département nous n'ayons pas autant de zones techniques.

Le passage de La Roche au Diable est toujours aussi beau et intéressant par ce sentier grimpant qui longe les blocs rocheux, dont cette tête de gardien.

Le parcours redescend sur Larchant, longe un pré servant de parking aux voitures des vététistes, mais tout n'est pas terminé pour autant car il faut remonter, une bonne grimpette qui mène sur le plateau des Quatorze Arpents où l'on repart chercher la dernière descente, une beau sentier ludique pour finir.

J'aurais mis 3h19 pour boucler les 42,4km/+1059m de ce beau parcours 2011, appréciant les nouveautés rajoutés pour notre bon plaisir. Je me change rapidement, vêtements chauds et sec sur le dos, puis je vais profiter du sandwich et de la soupe à l'oignon offerts en collation d'arrivée aux participants.

Après avoir papoté un peu avec les têtes connues, je ne m'éternise pas trop et rentre retrouver Mary, alors qu'un petit crachin commence à mouiller le pare-brise.

Voici une nouvelle édition bien réussie de l'Hivernale qui s'achève, vivement la prochaine !

Pédalator


Profil du parcours 2011

Profil du parcours 2011

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge800
Départ :7h50'527h50'37
Temps roulé : 3h06'26
Temps total (avec arrêts):3h19'133h19'09
Moyenne: 13.6 km/h
Vitesse max.: 44.3 km/h
Distance: 42.38 km
Réglage compteur :203,0cm 
Dénivelée positif cumulé:+950 m+1029 m
Dénivelée positif TrainingCenter-+1023 m
Dénivelée positif CartoExploreur- 
Dénivelée négatif cumulé : -970 m -1024 m
Dénivelée négatif TrainingCenter: - -1018 m
Température Min/Moy/Max: 7/7/8°C -
FC Min/Moy/Max: -/163/187
Calories 90 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons10020701.hrmTRK
Distance/dénivelée annoncés :43/46 km
-1200m de négatif minimum
32 descentes
Edge800 GPS Revision-2.70
Edge800 Software Revision 2.00
Vélo du jour :SCOTTGenius-10 
Pneumatiques : 
Avant :CONTINENTALMountain King UST 2.226" x 2.20"1.8 bars2030mm678g
Arrière :MAXXISADvantage LUST26" x 2.10"1,8 bars  
Suspensions : 
Fourche :ROCKSHOXREVELATION Team Dual-Air 201090Psi150mm débattement
Amortisseur:SCOTTEQUALISER 2  
Transmission :20/32 et 11-329 vitesses  

A Lire, à voir

Le site de LARCHANT ANIMATION

Galerie photos : L'Aïe,aïe,aïe et Gap Majeur par Jeanne

Mes précédentes participations à l'Hivernale VTT : 2009 (2ème), 2010 (3ème)


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : mercredi 26 décembre 2012 19:46

<<< ESCAPADES >>>