la plaque de cadre de Pédalator

Terr'des Alpes

14/07/2009

Chorges (05)

Rando 55km


Feux d'artifice de sentiers

J'ai découvert cette belle randonnée VTT organisée par Vélo Passion Chorges Serre Ponçon lors de mes vacances d'été 2003
et je suis revenu dans ce coin des Hautes-Alpes avec Mary en 2004, mais pas encore très habituée à la montagne et fatiguée
ce jour-là elle n'avait pas franchement appréciée le tracé qui présente quelques passages 'aériens'...

Depuis nous avons effectué plusieurs Raids et randonnées dans le Sud et passé quelques été dans le 04 et 05,
permettant à Mary de s'habituer progressivement aux sentiers alpins escarpés.

En ce 14 juillet, nous profitons de nos vacances d'été pour revenir à Chorges faire la 15ème édition de Terr'des Alpes.


Lors du Raid OffRoad Champsaur de dimanche dernier, nous avons revus Bernard Dardennes et nous devons le retrouver avec Nathalie Fiat à Chorges demain pour rouler ensemble sur le parcours de 60km de cette randonnée; ça sera sympa de rouler avec eux et ça motive Mary d'avoir de la compagnie lors des passages 'aériens'.

Mercredi soir à 22h40 alors qu'on sombre dans le sommeil, un SMS de Bernard m'indique qu'ils seront à 7h à Chorges, comme nous; cool.

Mardi 14 juillet

Levés à 5h15 avant les braillements du coq, réveil bien matinal pour des vacanciers mais pas pour des motivés comme nous. On se prépare puis je charge le break, mode lampe torche. La lumière du jour commence à poindre là-bas au dessus des sommets lorsque nous quittons le gîte.

Nous mettrons presque trois quart d'heure pour effectuer les 45 bornes du trajet, en passant par les D900 et D900b, puis la D3 qui grimpe fortement au dessus du barrage EDF du lac de Serre-Ponçon, belle vue plongeante impressionnante. En vélo ça doit faire chauffer les mollets par là.

En montant le col on aperçoit des traces du balisage.

On arrive à Chorges où de gros panneaux 'VTT' nous indiquent bien la direction à prendre pour rejoindre le boulodrome. Quelques voitures déjà garées, d'autres repartent vers la station de Réallon d'où commence le parcours 40km (qui était plus cool avec longue descente sur la baie St-Michel). Nous préférons faire le grand parcours de 60km, plus varié et costaud.

On entre dans la grande salle pour effectuer nos inscriptions, où l'on discute un peu avec Martial -la tête pensante du comité d'organisation- puis contre la somme de 15€ (12€ + 2€ de majoration sur place) par tête on reçoit la petite plaque de cadre plastifiée, les serre-fils et un ticket pour le repas d'arrivée. Nous ressortons et rejoignons la voiture pour nous préparer, Nanard et Nat vienne d'arriver.

Le quatuor prêt, nous démarrons tranquillement notre rando à 7h25, le beau temps est avec nous et la température de 18°C idéale pour débuter avant les chaleurs. Une bonne partie du parcours de cette année va garder les meilleurs passages du tracé que nous avions déjà fait en 2004, avec toutefois des enchaînement de sens différents. Une nouvelle boucle poussant plus au sud-ouest est ajoutée, tandis que celle de Chanteloube n'est plus au programme cette année; dommage il y avait là-bas quelques sentiers bien sympa mêlant ludique et physique.

Le parcours  60km débute par 2,5km de route pour sortir de Chorges, en montant progressivement par la petite D203. On la quitte après le premier lacet pour monter dans le bois par un chemin un chouilla caillouteux par endroit et qui se met à grimper plus fort vers la fin. Je papote vélo avec Bernard, derrière nous à quelques dizaines de mètres les filles font de même. On redescend vers le hameau les Olliviers par une piste puis sur un talus de marnes grises bien poussiéreuses, le sol est bien sec cette année. On redescend rapidement quelques mètre de la D203 pour aller choper sur la gauche un chemin herbeux au début, puis plus en terre et cailloux avec montée soutenue vers la fin menant au Grand Châtelard, gros monticule boisé dans lequel nous allons redescendre dans le Petit Bois par des sentiers franchement sympathique, bien descendant et ludique au début, doux virages, nombreuses racines, sol sec dérapant, ça secoue un peu et Nat trace là-dedans sans souci avec les 150mm de son Genius, puis le sentier revient en balcon quelques temps avant de plonger de nouveau et terminer plus calmement dans la campagnes, ça commence bien !

Le parcours va ensuite osciller doucement du relief par de courte portions de petites route et chemins de campagne, avec quelques jolis passages de sentiers, de descente rapide, nous amenant ainsi au 1er ravitaillement situé comme d'habitude en bordure de chemin au niveau de l'ancien chalet Nicolas, où nous faisons une courte pause pour grignoter quelques victuailles en profitant de l'accueil chaleureux des bénévoles. La petite table est bien fournie, il y a même de la bonne pastèque, miam. Quelques participants arrivent peu à peu. Nous repartons pour faire la petite boucle spécifique au parcours 60km; une dizaine de kilomètres.

8h16 8h16

1er ravitaillement au niveau de l'ancien chalet Nicolas.

La petite boucle nous mène du coté d'Avançon, avec des chemins agréables en sous bois ombragé, on y monte un peu ou on roule en suivant les courbes de niveaux, puis on plonge rapidement. Au début on croise quelques vététistes qui reviennent en sens inverse en parlant de problème de balisage, mais par la suite nous ne rencontrerons aucun souci pour suivre le fléchage qui était très bien effectué. Dans la cavalcade Mary explose du pneu l'unique crottin de cheval planté au milieu du chemin; franche rigolade avec Bernard. On alterne chemins de campagne rapides, puis remontée sur petite route et de jolis sentiers ludiques dans les marnes grises avec passage de petit pont de rondins.

8h56 8h56 8h56

Une heure plus tard on revient vers le premier ravito en remontant progressivement par une piste forestière. Nouvelle pause grignotage & papotages, il y a maintenant un peu plus de participants cette fois-ci à ce point de croisement, certains repartent pour la suite du parcours sans faire la petite boucle supplémentaire.

9h14 9h15

2ème passage au 1er ravitaillement

On repart après avoir refait notre stock de glycogène car une longue montée nous attend un peu plus loin. Le parcours emprunte des chemins de campagne, puis nous mène sur quelques sentiers montant en sous bois où nos crampons crissent sur les pignes de pin que l'on écrase, petit coup de cul avant de redescendre faire un peu de route entrecoupée d'un chemin bucolique menant vers le Fein où l'on reprend un chouilla de bitume nous menant au pied de la piste forestière débutant au niveau du Plan de Sauze. Là on commence la montée régulière de 4km sur large piste, long moment qui passe plus vite lorsque l'on est en bonne compagnie comme ce matin. En roulant tranquillement sans forcer je discute avec Bernard; on parle de Transvésubienne, du nouveau Raid Vauban qu'il a découvert fin juin -passages très aériens en lacets inside- les filles nous suivent quelques dizaines de mètres derrière.

Après 25 minutes de moulinage on parvient au 2ème ravito, situé  sur les bancs en bois de l'aire de pique-nique de la Croix des Près (1388m). Là on reprend quelques forces après ces quelques efforts. Je sais pas si c'est l'air de la montagne, mais je boulotte plus que d'habitude; la balance va piquer une crise au retour des vacances. Les filles arrivent, j'en profite pour essayer en quelques tours de roue  le SCOTT Genius de Nathalie, un cadre en taille S qui nous va comme un gant au niveau de la position et dont la suspension arrière ne semble pas consommer les précieux watts du pilote en montée; faudra que j'en essaye un plus sérieusement.

On repart du ravito pour poursuivre la montée sur la piste passant par le Clot Clavary où l'on part à gauche sur le chemin montant plus fortement durant 1km vers la crête, passage de lourde poussiére épaisse laissée par les engins de déboisement, ça absorbe l'énergie de la roue arrière, puis le sol redevient plus dur et on poursuit la montée, mais sur un rythme plus que tonique; faut pas que je roule trop diesel alors je taquine le haut du cardio ; Bernard qui me suivait sur les 4/5 de la bosse décroche . Bon à sa décharge il faut dire que lui a fait le Raid Champsaur en mode course il y a deux jours, tandis que moi et mary l'avons effectué en mode rando très cool et donc moins de toxines dans l'organisme. Décrassage actif en roulottant sur le replat tout en attendant les filles, on redescend un chouilla pour profiter du superbe panorama sur le lac de Serre-Ponçon et les environs.

10h42 10h42 10h42 : le lac de Serre-Ponçon
lac de Serre-Ponçon

Désormais c'est bonheur descente pour un long moment, tout en sentier, sans grande difficulté avec de très rares passages plus aériens qui ne gêneront pas Mary et son vertige. Le début de la descente est en sous bois, un peu de pente et pas mal de cailloux, quelques racines, ça secoue au début puis ensuite le sentier étroit redevient plus terreux, bordé par un peu de végétation cachant le vide, moins stressant. Séance 'je bosse mes virages en épingles', ça se passa pas trop mal, quelques-unes en épingle serrée me gênent plus car la pente et le vide en face me trouble - mode demi-tour vélo pédestre- tandis que Nat et Nanard passent quasi sans problème ces joyeuseté.

11h00

Le sentier vers le bas repasse à découvert, légers dévers et roulage sur les pierres plates genre ardoise, la poussière vole, on revient en sous bois et ça dépote en tabassant pas mal sur les pierres et le sol bosselé et dur. Parvenus en bas on remonte une piste grise qui mène au début du joli sentier allant au sommet du Rocher Chabrand.

11h12 11h12 11h12 11h11
11h11

Nathalie s'élance dans le sentier à la suite de Bernard, Mary et moi prenons un peu plus de temps pour le tout début avec un premier passage aérien sur les marnes grises avec un rocher au virage que l'on préfère "négocier" en mode pedibus par prudence...

Le sentier s'élargit et rentre ensuite sous le couvert des sapins en montant doucement vers le sommet du Rocher Chabrand (m).

On débute alors la descente sur le beau sentier, de belles épingles se succèdent et quelques passages plus aériens bien découverts, dont un en dévers avec sol d'ardoises pillées qui causera plus de souci au vertige de Mary. Je l'aide en faisant passer son vélo de l'autre coté, puis elle, je reviens ensuite chercher le SPARK et on repart retrouver Bernard et Nathalie qui ont quasiment tout passer sur le vélo. Le sentier débouche à la sortie du tunnel sous lequel passe la D3. On la remonte progressivement, dépassant un pauvre cyclo qui semble en baver, puis on le laisse à son sort en tournant à droite dans la piste qui descend rapidement vers le Villard, où l'on prend le chemin des moutons qui mène au joli sentier descendant, virage, roches, puis deux passages un peu plus aérien sur les marnes et roches grises, avec un beau panorama mais mieux vaut garder les yeux concentrés sur le sentier.

11h51 11h52

On termine le sentier en débouchant au niveau de Roussillon sur un bout de route sur le bord de laquelle se trouvait monté le 3ème ravito, à l'ombre bienvenue d'un abri en bois. On pose les vélos et on profite des victuailles et boissons misent à notre disposition; il y avait même du bon saucisson.

11h57
dernier ravito au niveau de Roussillon - Bernard fais gaffe à ta ligne !

Nous repartons pour la partie finale du parcours, la chaleur du midi est atténuée par une petite brise. Après une douce remontée sur la route passant au dessus des Hyvans, on bifurque à droite pour suivre un chouette sentier ludique et physique par ses quelques petites remontées ponctuées de racines, virages en relance, sol de terre bien dur peu rocailleux, puis passage dans les marnes avec belle vue sur la Baie des Moulettes où Bernard et Nathalie iront faire trempette en rentrant.

12h21 12h22 12h22

On se dirige ainsi vers la Tortue où une bonne remontée nous attend avec disparition du balisage sur deux carrefours de chemins, on monte et on revient sur la route où l'on retrouve le balisage. La route monte doucement puis redescend vers le croisement avec la D3 où l'on prend en face le sentier qui grimpe fortement à l'assaut du Clot Chauvin. On attaque la sévère remontée, 22x32 déjà engagé, virages en lacets mais sol creusé en rigole rempli de poussière et graviers rendant la progression difficile -ça s'est dégradé ici car en 2004 j'étais monté bien plus haut- et dans un virage serré à gauche avec du 'Benco' dans la rigole montante on doit finalement poser pied et poursuivre une partie de la montée en poussage, puis on termine sur le VTT et on attend les filles sur le replat du sentier. La troupe réunie, on repart en suivant le sentier qui descend progressivement en coupant les courbes de niveau du Serre Cocu et débouche sur le bord de la D3. On la suit quelques instants en descendant, puis on oblique sous le Village vacances du Serre du Villard où l'on retrouve une piste plane que l'on va suivre jusqu'à la route nous ramenant à Chorges au départ de la rando.

Nous rangeons les VTT dans la voiture, puis on rentre dans la grande salle où l'on pouvait contre le ticket récupérer le plateau repas, avec une saucisse grillée. Tout ça vite dévorée en discutant avec Bernard qui a bien apprécié aussi cette randonnée.

Nous avons ensuite repris la route pour rallier notre gîte où une bonne douche nous attendait. Les vacances d'été commencent bien, demain on fera un peu de route pour changer.

Pédalator


Profil du parcours 60km

Profil du parcours 60km

Les données de Pédalator

 POLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ :7h25'467h25'17
Temps roulé :4h25'15-
Temps total :5h35'075h34'57
Moyenne:12,1 km/h9,4 km/h
Vitesse max.:46,4 km/h45,5 km/h
Distance:53,3 km52,68 km
Réglage compteur :2020 mm 
ODO936,19 km
(798,9 km)
 
Dénivelée positif cumulé:+1790 m+1832 m
Dénivelée négatif cumulé : -1780 m -1853 m
Dénivelée positif Training Center-+1868 m/-1883 m
Dénivelée positif CartoExploreur-+  m
Température Min/Moy/Max: 18/28/48°C -
FC Min/Moy/Max:70/134/183sans ceinture
Calories2818 kcal2419 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto-Pause
désactivé
Fichiers échantillons :09071401.hrm TRK
Distance/dénivelée annoncés :60km / +1800m
18km / +300m
30km / +900m
40km / +1000m (départ Réallon)
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :MAXXISIgnitor LUST26"x2.10"1.8 bars2020mm 
Arrière :MAXXISLarsen TT LUST26"x2.0"2.0 bars  
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXREBA World Cup100/100Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc90Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : dimanche 02 août 2009 21:33

<<< ESCAPADES >>>