La Coulainaise

04/04/2009 - Coulaines (72)

Cyclosportive 150km


Première cyclo

Début février nous avons reconnus avec Manu et Éric le tracé du parcours 100km de la 1ère édition de cette CycloSportive,
anciennement dénommée La Ronde du Petit Sablé et partant alors de Sablé-sur-Sarthe.,
organisée par le club JS Coulaines Avenir Cyclisme Vallée de la Sarthe.
J'avais alors trouvé le parcours un peu roulant au début et surtout sur le retour, évitant pas mal des petites routes
si jolies et parfois bien vallonnées que nous avons l'habitude de parcourir lorsque nous revenons au Mans voir la famille.

Mary était intéressée pour faire cette cyclosportive, d'autant que des copains d'autres clubs devaient y participer aussi,
ce serait un bon moyen de refaire du long et rythmé après le mois de courses VTT en format court que nous venons d'effectuer.

Pour moi ce sera ma première participation à une Cyclosportive, histoire de voir de quoi il retourne.


Lundi j'ai effectué nos deux inscriptions pour le grand parcours de 150km via Internet sur le site de l'organisation, puis j'ai posté le chèque, soit 23€ pour moi et 21€ pour Mary (privilège des filles). Puis j'ai nettoyé mon CR1, sa transmission encore bien grasse et noire a ainsi repris un coup de neuf. J'en ai profité pour remplacer les pneus Grand Prix 4000s par des MICHELIN PRO3 Race qui offrent plus de rendement. J'ai aussi viré le dérailleur avant SRAM RED qui a bien du mal à faire passer la chaîne sur le grand plateau, pour remonter le SHIMANO Dura Ace FD7800 qui fonctionne bien mieux.

Mardi nous avons tournicoté à Longchamp, me permettant de vérifier si tout fonctionnait bien. Jeudi nous avons été faire un petit tour cool en vélo de route, Mary avait effectuée la veille une grosse sortie dans les bosses avec Christophe. Elle n'aura pas récupérée totalement samedi.

Vendredi soir nous enfournons sacs et vélos de route  dans le break, puis nous filons rejoindre l'autoroute en direction du Mans pour dormir chez le pôpa. C'est le printemps, le jardin est tout en fleurs.

Samedi 4 avril

La cyclo démarrant à 12h, on en profite pour dormir un peu plus, sans réveil perturbateur. Petit déjeuner copieux, on se prépare tranquillement, puis passé 10h15 on rejoint Coulaines d'où démarrera la course. Déjà pas mal de voitures sur les différents parking entourant le COSEC, par chance on trouve une place à 100m tout juste libérée au bon moment par un local.

Nous rejoignons la grande salle pour récupérer notre pack d'inscription, retrouvant des têtes connues de la région parisienne; ceux qui dorment à Longchamp -comme Éric- et d'autres de clubs franciliens comme l'ACBB, trois Poissy'Boys dont Lionel, Patrick & Delfim.  Je récupère nos enveloppes, contenant le transpondeur électronique (à attacher à la cheville) pour le chronométrage, une petite plaque de cadre et ses deux attaches, une poche de gel énergétique du sponsor avec sa pub pour des produits énergétiques, une carte du parcours. En cadeau les participants du grand parcours recevaient une paire de socquettes Coolmax portant le nom de la CycloSportive. Ceux du petit parcours de 100km recevaient un bidon portant sérigraphie du sponsor.

On retourne à la voiture se préparer, il ne fait pas bien chaud et je garderais les manchettes, les genouillères et le coupe-vent sans manche. Le ciel est gris, un petit 9°C avec petit vent, la météo annonce 0.2mm de pluie, avec un peu de soleil en fin de journée (on l'attend toujours en Sarthe en soirée) pour le moment l'air est sec. On part tournicoter les jambes, repérant les sas de départ.

Je ne sais pas comment me gérer sur 156km de course sur route, jamais fait encore ce genre d'épreuve, on verra dans le vif du sujet. Il y a pas mal de monde, environ 950 participants au départ, des rasés au micron et des poilus, sur l'ensemble des deux parcours de 100 et 150km.

Départ 'contenu' annonce le speaker pour le début du parcours en zone urbaine, mais à midi passé c'est en trombe et sur la plaque à 35-41km/h que la meute s'élance et maintiendra l'allure jusqu'aux premières ' bosses'. ralentissement prudent à l'amorce des virages, puis relance en trombe, le long peloton s'étire. Dés que l'altimètre passe dans le positif, ben ça roule plus, alors comme j'ai pas signé pour faire une CycloTouriste, durant les trois premières heures je vais rouler façon vététiste, partant à l'attaque dans chaque bosse en remontant vers l'avant puis roulant plusieurs mètres devant le troupeau qui s'effiloche peu à peu, j'ai la gouache et ce n'est pas la petite brise de face qui m'empêche d'avaler chaque soubresaut du relief tambour battant. Cinq gars reviennent régulièrement sur moi une fois passé le sommet de la bosse sur les portions roulantes qui suivent, je récupère dans leur sillage.

Quelques motos essayent de faire garer les quelques voitures que nous croisons, il faut dire que le CycloSportif ne connaît pas son code de la route et que quasi toute la largeur des routes est occupée, voir (tout le monde à gauche en bordure sur le retour), certaines fois des Cyclos remontent à gauche et passent bien près des rares voitures qui ne ralentissent que très peu, c'est chaud, sont fous.

On essaye de tourner en relais avec trois autres gars, mais une masse de cyclos revient et fout le merdier là-dedans, ça tourne plus, ils s'abritent, on relâche. Peu avant d'arriver sur Sillé je commence à lever le pied, je sais ce qui va venir, un gros paquet de cyclos repasse devant et je m'abrite, papotant avec Pascal -ex prez des Koyotes- et d'autres connaissances comme Totof du VCME. On passe Pezé le Robert, un petit gauche et Hop dans le dur, ça ralentit d'un coup, toute la largeur de la petite route est encombrée de boulets et il devient dur de trouver un espace libre pour rouler, je remonte à gauche coincé entre l'herbe et le bord irrégulier du goudron granuleux, on débute la longue montée régulière du Col de la Source, première longue bosse du parcours qui nous mène à 250m en traversant la Forêt de Pezé. Je suis coincé par un gus qui n'avance pas et tire trop gros à droite, je suis enfermé, durant la moitié de la bosse je n'arrive pas à passer, puis finalement je m'esquive et je file. Le peloton s'effiloche de nouveau, on se retrouve à pas beaucoup avant le 'sommet', je retrouve les roues des quelques gars qui montent régulièrement, on bascule rapidement dans la longue descente qui suit.

On ramasse tout au long de la matinée des alternances de bruine et de petit crachin, avec des périodes de répit, rien qui mouille vraiment, juste de quoi troubler la vision au travers des lunettes, pas un brin de soleil de la matinée. Par endroit vers le Nord-Ouest les routes seront ponctuellement plus mouillées et il faut faire gaffe dans les virages.

Montreuil-le-chétif, peu avant le kilomètre 60, à cet endroit les participants du 100km (et ceux qui bâchent...) commencent le retour vers Coulaines, tandis que nous partons pour une bouclette de 47km qui va nous mener vers les Alpes Mancelles où on a l'habitude d'aller faire du VTT. On commence à reprendre les cyclos qui ont trop donné du paquet de devant; tiens mais c'est Eric. Le parcours devient alors plus bosselé, les jambes commencent à se faire sentir, je m'abrite un peu plus et modère ma fougue pour gérer la distance. La looongue bosse nous faisant sortir de la cuvette de St-Léonard des Bois va de nouveau disloquer le paquet, on en sort à moins de cinq. Le long replat qui suit reverra peu à peu le paquet revenir, relief plus cool désormais.

De retour sur Montreuil-le-Chétif , ravito esquivé de nouveau (pas le temps d'attraper une barre, ne songe même pas t'arrêter pour pisser un coup sinon tu rentres seul au monde face au vent), on commence le retour vers Coulaines, le peloton grossis de plus en plus car on récupère au fur et à mesure tous les cramés de devant, c'est impressionnant on se retrouve quasi autant qu'au départ.

Connaissant le retour, tout plat et sans intérêt pour moi qui préfère les bosses, je m'abrite au 3/4 arrière du peloton et je m'accroche sur les quelques tensions d'élastique qui se produisent, papotage avec Pascal quand ça se calme, il a viré totalement du coté obscure. Bordure tout à gauche avec vent sur l'avant droite. C'est plat et ça roule, chiant. Le speaker avait annoncé plus de 158km au micro; je décompte les derniers kilomètres; chiotte encore 30 bornes. Plus que 20, chiant, froid, ils se calment pas devant, les jambes durcissent, le peloton a beaucoup grossis, impressionnant.

Une traversée de village, route glissante et gravillons, devant deux gars au sol sans bobo. Plus loin je reconnais le tronçon, commun du retour, ça me rassure on n'aura finalement pas les 150km au compteur, ne pas lâcher, s'accrocher. Derniers méandres urbains, dernière ligne droite ramenant au gymnase, ça s'accélère un peu, je régresse vers l'arrière, aucun intérêt de faire l'effort pour gagner des places dans un paquet aussi gros -j'aime pas la route- revoici la légère montée vers la ligne d'arrivée, ouf !

Je termine 244ème dans la fin du paquet, bouclant les 147 kilomètres du grand parcours en 4h24'00 à 33,4km/h. Je pensais qu'on ferait le truc en 6h !

Je retrouve Lionel qui a pété en bosse et a du jouer 'seul au monde' un bon moment, on a absorbé son groupe sur le retour. J'avale d'un coup deux barres énergétiques, je n'avais rien mangé, juste avalé les 75cl de mon bidon saturé en sucres rapides et maltodextrines. Mes cuisses grossissent et me font mal, dur dur. Puis au ravito d'arrivée je dévore une banane, un bout de pain d'épices et ingurgite d'un coup les 33cl d'une canette de Coca.

Je retourne doucement à la voiture me changer, enfiler du chaud -ça bruine- puis je remonte sur la ligne d'arrivée en attendant Mary qui arrivera moins de vingt minutes après moi, terminant 353ème en 4h43'32 en disputant le sprint avec d'autres Dames et se classe ainsi 1ère de sa catégorie W2 (40-49ans), cool.

Première expérience de Cyclo instructive, je n'en ferais pas des masses, hormis peut-être 1 ou 2 vraies montagneuses, le VTT c'est plus marrant. Niveau parcours, j'ai trouvé ce à quoi je m'attendais; du roulant un peu bosselé. Je me suis bien défoncé dans toutes les bosses. Le cyclosportif est un feignant, s'abrite trop souvent et n'aime pas le D+. J'aime pas cet effet de peloton, il faut soit choper le bon paquet devant -donc s'inscrire tôt- soit être assez fort pour s'évader et tenir le coup à plusieurs pour ne pas se refaire bouffer par le rouleau compresseur.

En échange de notre plaque de cadre on pouvait accéder à la grande salle où les tables avaient été montées pour accueillir les participants et l'on pouvait s'asseoir et dévorer le bon plateau repas compris dans le prix de l'inscription; une petite assiette de crudité (carottes, tranche de pâté, 1/2 oeuf, betteraves), une assiette de riz avec morceaux de dinde, une tarte aux pommes, un yaourt nature. Un verre de kir était offert pour les coriaces.

Salle un peu bruyante avec tout ce monde, on attendra la remise des prix où Mary montera sur le podium avec les autres gagnants du jours par catégorie. Une coupe de plus !


Podium Dames
Mary 1ère en W2

les vainqueurs

On remonte à la maison récupérer nos affaires chez papa vers 19h, puis on rentre dans la foulée sur la région parisienne, le jour s'estompe. Une bonne douche chaude, une petite soupe et au dodo pour une bonne grosse nuit de bon gros sommeil récupérateur Ronfffle


Voilou, j'ai beaucoup donné dans cette Cyclo, alors même si j'avais envisagé d'aller faire le Val d'Oise de Méry-sur-Oise le lendemain, je n'avais pas envie d'y faire juste de la figuration alors dimanche matin pas de réveil et grasse mat. Mary a toutefois été pédalouiller VTT, pendant que je passais toute la matinée à faire de la méca sur le SPARK, montage des freins HOPE X2 sur la nouvelle fourche SID. L'après-midi j'ai roulotté un peu en essayant mon nouveau montage, les jambes n'auraient pas pu refaire du rythme mais la puissance était là; toutes les bosses avalées sur le 32.

Lundi, grosse fatigue au boulot, rendement pas très efficace; va falloir bien récupérer cette semaine.

Pédalator


Profil du parcours 150km

Profil du parcours 150km

Carte des parcours

Parcours 150km

Parcours 100km


Classements

scratch 150km (PDF) et scratch 150km

scratch 102km

source : Chronosmetron


Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ12h03'1912h04'45
Temps roulé4h24'094h24'07
Temps total (avec arrêts)4h24'09 
Moyenne33.5km/h33.4km/h
Vitesse max.60.0km/h59.7km/h
Distance147.2km146.96km
Réglage compteur2100mm 
ODO2197.7km 
Dénivelée positif cumulé+1690m+1697m
Dénivelée positif CartoExploreur-+1838m
Dénivelée négatif cumulé : -1685m  
Température Min/Moy/Max 9/12/18°C  
FC Min/Moy/Max67/158/186Sans ceinture
Calories2967 kcal4691 cal
Cadence moyenne-81 tr/min
Période échantillons5sAuto
Démarrage compteurmanuelAuto
Fichiers échantillons09040402.hrmTRK
Distance/dénivelée annoncés150km /  +1540m
GPS Firmware Revision-2.60
Vélo du jour :CR1 Team Issue  
Pneumatiques : 
Avant :MICHELINPRO3 Race 8,0 bars  
Arrière :MICHELINPRO3 Race 8,0 bars  
Transmission :39/52 et 12-25   

A Lire, à voir

Le site du club organisateur : JS Coulaines Avenir Cyclisme Vallée de la Sarthe

Les photos officielles : A+ Photo mobile

Quelques Photos par l'ACBB et d'autres de Laurent


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : jeudi 09 avril 2009 21:51

<<< ESCAPADES >>>