la plaque de cadre de Pédalator

Val d'Oise Trophy - 1ère manche

08/03/2009 - Marines (95)

XC 2x17km


Retour au ValBoue

Je n'ai pas remis les crampons sur une compétition du Val d'Oise Trophy de Marines depuis ... mars 1997,
principalement par lassitude de bousiller et changer le matos dans la bouillasse francilienne des courses de début de saison
et par désintérêt des XC en tourniquet trop fade et/ou trop répétitif, leurs préférant les raids VTT plus couillus.
A l'époque j'avais trouvé le parcours de 33.6km "pas très intéressant au niveau technique" et bouclé celui-ci à 19km/h de moyenne.

Ce week-end Mary est partie en week-end de ski avec son entreprise, une mouche m'a piquée et j'ai décidé d'aller m'aligner
à la première manche de la 15ème édition du Val d'Oise Trophy à Marines, sûr d'y retrouver un wagon de copains des autres clubs,
il y aurait ainsi du challenge et ça va me permettre de me réhabituer au rythme pour les compétitions, car dimanche prochain
nous redescendons à Autun refaire le Raid du Morvandiau, qui niveau boue n'est pas mal non plus (cf 2008).


Cette semaine j'ai juste roulé mardi soir à Longchamp, jambes fatiguées suite au dernier week-end avec gros kilométrage rythmé et bosselé, puis samedi matin très cool sur 50km avec quelques sprints pour remobiliser les muscles à la veille de la compétition.

Samedi soir j'ai jeté un oeil sur le TITUS, entretien mécanique et visite de routine pré-épreuve. Un coup d'huile par ci, un autre par là, tout marche bien. Je vérifie et fait l'appoint de la pression d'air dans la fourche, un peu molle car je n'en avait pas remis depuis . . . longtemps; Hop 68 Psi dans le buffet. Tiens, la molette de réglage du rebond est bloquée; chiotte va falloir envisager un passage chez le mecano, de toute façon c'est le moment de lui faire son entretien annuel, car comme toute bonne FOX elle commence à suinter de l'huile aux fourreaux. Pas de changement de pneus, le TITUS est déjà doté de sa monte polyvalente, Jimmy 2.1"/Toro 1.85".

Préparation de toutes les affaires pour pas être à la bourre demain, cette fois je prends le Camelbak Lobo plus léger et suffisant en contenance par rapport au BlowFish. Optimisation. Je ne garde que le strict minimum dedans. Le barda prêt, hop au dodo.

Dimanche 8 mars

debout ! Réveil programmé à 6h30 du mat, éveillé vingt minutes avant l'alarme, je devance l'appel. Le sol est sec dans les Yvelines, le thermomètre indique un peu plus de 8°C, le printemps est en marche, le baromètre est à la baisse, pas cool ça.

A 7h15 je quitte le garage, direction le 95 via un bout de l'A13, puis Les Mureaux, le petit village d'Ableiges. Les jolies petites routes du Val d'Oise sont bordées de champs bien verts, loin de moi l'idée d'y associer un degré d'humidité supérieure à nos Yvelines...quoi que...d'ailleurs à mi-parcours le ciel commence à déverser un petit crachin - chiotte, on va pas rouer au sec- qui s'intensifie par moments, puis se calme à mon approche de Marines.

Du balisage de petits panneaux jaunes est mis en place -bien organisé- peu avant le village pour nous acheminer via la D915 vers le lieu de départ situé dans la Z.A. et j'arrive ainsi à 8h00 Rue du Goulet où déjà plusieurs voitures ont commencées d'envahir les parkings encore disponibles vers lesquels les bénévoles de l'organisation nous dirigent. Sans le faire exprès je me gare à coté de la voiture de Seb-chicken du magazine Vélo Vert. Celui-ci s'étant blessé cet hiver n'est pas au top de sa forme, moins de roulage dans les guibolles, mais connaissant le chicken point d'inquiétude je n'ai quant à sa capacité à encore bien avancer en VTT...


Le parc départ

Je rejoint la grande salle pour récupérer ma plaque de cadre, c'est le VCMB-VTT qui nous a inscrit (10 €) et nous devrions être 6 adultes : Bruno en Vétéran B, Maxime en Seniors A, Nicolas, Dan et Lolo en Seniors B, Sam et moi en Vétérans A. Coté des jeunes Renardeaux, Kevin et Olivier seront là aussi.

Pour ceux qui n'avaient pas assez -ou pas encore- déjeuné, il y avait de quoi grignoter au bar à l'entrée de la salle. Petit coucou à Gégé venu supporter ses gars, je ressort me préparer.

Une fois prêt je part m'échauffer, une légère bruine tombe irrégulièrement. Petit bonjour et papotage avec les têtes connues.

Je remonte le circuit tracé au début dans les rues de Marines, puis remonte progressivement vers le massif forestier, d'où je verrais quelques portions du circuit, mais sans m'y aventurer.

Après une bonne demi-heure d'échauffement, durant lequel j'aurais reconnu la première bosse du départ, je redescend en ville, une petite pluie plus incisive se met à tomber à ce moment, mais redevient petit crachin lorsque j'arrive à la voiture. Je range la veste et enfile le Camelbak sur le dos, direction l'aire de départ où déjà pas mal de coureurs ont pris place dans les différents sas affectés à chaque catégorie. Voila le mien, Vétéran A.

Blabla du speaker, puis passé 9h30 les départs échelonnés par catégorie commencent. Une petit bruine tombe et avec une brise en plus qui ne donne qu'une envie ; que notre départ soit rapidement donné qu'on se réchauffe un peu. Chose enfin faite à 9h35 passé. Traversée du pré en herbe, petit étranglement puis on se retrouve sur la Rue du Goulet, gauche-droite-gauche je commence à remonter des coureurs sur le bord gauche, reviens sur Bourricot de Poissy, à gauche on tourne dans la Rue Jean-Jaurès qui va s'élever tout doucement pour nous amener Rue du Heaulme, pied de la première longue bosse du parcours qui s'étale sur 1.8km en suivant la Rue de Marines qui nous mène dans le massif forestier à 211m, dans le Bois du Caillouet.

C'est le moment, je pousse un peu plus le turbo et commence ma remontée, je lâche Bourricot et dépasse pas mal de compétiteurs, revenant peu à peu sur le paquet de tête des Vétérans A où Bruno Lebras mène le train, j'arrive à rester dans leur sillage jusqu'à l'avant dernier virage, soit 4/5 de la bosse environ, on dépasse des attardées des vagues précédentes, le ménage s'est rapidement effectuée et nous ne sommes plus beaucoup, une dizaine je pense, mais comme je sens que les cuisses commencent à saturer je relâche un peu et laisse filer les mobylettes. On continue sur la route qui s'aplanit en traversant le Bois durant 600m, je récupère un peu puis je rembraye sur la ligne droite et plane, dépassant un des Koyotes.

On délaisse le bitume pour obliquer à gauche dans le bois sur un chemin de terre un peu humide, le terrain est correct à ce premier tour, on rejoint un sentier sympa, plus loin on aborde une descente un peu plus pentue dont le sol terre/feuilles n'est pas encore creusé par les passages répétés, il y a encore un peu trop de monde à ce moment dont certains pas trop aguerris techniquement alors je passe à droite dans les feuilles et gratte deux ou trois gars. Un chemin en herbe qui rend pas trop nous ramène près du cimetière du village de Neuilly-en-Vexin, petite butte, un bout de chemin, descente abrupte de talus d'environ 80cm où le gars devant me bloque, cette fois je passe à pied mais aux deux tours suivant je passerais en VTT. On remonte un chemin en creux au sol avec de légères ornières glissantes, je dépasse encore, j'ai la forme et les cuisses répondent bien, l'entraînement d'hiver porte ses fruits. A gauche maintenant, le chemin continue de remonter progressivement dans le bois, la bosse continue de faire le ménage, je dépasse encore.

On arrive sur un sentier sympa, limite dévers ace quelques racines en biais, petites montagnes russes, légers coups de cul qui passent en force, la terre noire n'est pas encore trop creusé et la roue trouve un bon grip, le sentier se termine par une descente en S plus pentue, en trace étroite et sympa, puis un chemin nous ramène sur la route que j'ai repéré lors de mon échauffement, sur le haut de Marines. Là on remet un coup de gaz, ça remonte légèrement durant 370m, on repart à droite dans un chemin passant entre les maisons, le sol dur passe au stade herbeux et on dévale rapidement sur 750m, léger dévers et mini ornières dans le virage à mi descente seront la cause de plusieurs gamelles sans bobo devant mes yeux, on relance dans le virage et regaz, retour sur un chemin plat qui nous ramène dans les rues de Marines, où on repasse dans le pré entre les barrières pour se faire pointer au chronométrage. Mon premier tour s'achève avec 8,83km au compteur, en avant pour deux tours complet.

Le petit crachin s'est interrompu par moment, s'est intensifié par la suite, pour se calmer de nouveau. Cette humidité va changer le rendu du terrain pour les deux tours à venir, glissades inside, sans compter que les passages répétés des roues dans la terre grasse creusent des sillons et rendent le terrain plus lourd, bref c'est pas roulant.

Le deuxième tour commence différemment de celui de départ, on a droit à une petite bosse supplémentaire le long d'un mur, au premier passage et malgré le terrain qui rend pas trop par endroits, j'ai assez la gouache pour relancer et monter debout en partie en dépassant plusieurs gars, au dernier tour ça sera moins vaillant ici.

On redescend alors rapidement dans l'herbe par la Sente des Plants pour arriver sur la route au pied de la bosse de départ, Rue du Heaulme.

On va en remonter juste une petite partie sur 200m, pour bifurquer à droite sur le chemin emprunté par le GR1, légère remontée avalée debout sur les pédales, puis un replat où l'allure augmente.

On va ensuite suivre du chemin qui monte progressivement dans le Bois des Glands, le terrain rend plus où moins bien, quelques ornières souples voir boueuses évitables, un peu de cailloux enfouis, légères variations de niveau, on double encore et encore. Un sentier sympa avec petites buttes, légers dévers, on revient sur un sentier où les exploitations forestières ont laissées des traces qui rendent la progression pénible dans une terre molle et grasse, les watts sont utiles, puis on revient sur un bout de route. Droite ligne plane sur presque 500m, de quoi remonter l'allure, décrotter les pneus, voir décrocher/dépasser un poursuivant.

Un carrefour sécurisé, en face on retrouve un chemin du Bois du Caillouet, il nous mène après une descente encaissée sur un sentier remontant dans toute une partie ludique et technique avec longue enfilade de woops, tunnel, pont, dévers, racines, remontées pas trop dures en virages, tout passe sur le 32, il y a des boulets devant qui n'avancent pas , on arrive parfois à faire l'extérieur, mais on se tape deux Tandems qui bouchonnent tout le monde . J'aperçois alors Loïc pas loin devant, il doit pas être en forme car il caracole généralement loin devant moi. Remontée, petites marches en bois, courte descente pentue après le pont, on retrouve plus loin un sentier remontant avec une zone de grosses racines qui se passent sur le vélo, dans le rythme quand on n'est pas gêné, ce qui n'est pas le cas au premier passage . La zone technique se termine, le sentier serpente un peu, redescend et repasse sur la partie de circuit menant au village de Neuilly-en-Vexin, où cette fois je passe en VTT la mini butte descendante après le cimetière, Yes. Retour vers Marines en trombe, un gars s'étale devant nous sur un chemin plat avec léger dévers glissant, pas de bobo, gaz, passage au chrono, mon 1er tour complet s'achève avec 12,64km au compteur.

Sur ce dernier tour, les organisateurs ont légèrement modifié en live la sortie du pré, le terrain étant devenu gras et glissant, il devenait quasi impossible de monter une butte herbeuse d'un mètre. Allez zou, on y retourne. Le vélo est bien couvert de boue, la mécanique souffre, la cassette se remplie d'un mélange qui provoque des sauts de chaîne répétitifs sur les deux premiers pignons et ça ne va pas aller en s'améliorant, m'empêchant de pouvoir rouler plus vite sur les portions plus planes.

On repart dans les rues de Marines, dans le chemin de la Coulée Verte on se croise, j'aperçois un autre Renard bien crotté, Sam ou plutôt Bruno. J'attaque la première petite montée sur le trottoir de la Rue des Hautiers, puis sur le chemin de la Sente des Gradins où le terrain plus mou et humide me fait mal aux jambes, je me traîne un peu -petit moment de moins bien passager- puis le court replat de la Rue Radegonde permet de reprendre du rythme et de récupérer. La descente herbeuse qui suit via la Sente des Plants est devenue glissante avec la pluie et les passages répétés, prudence, puis reviens l'attaque de la bosse de départ sur la Rue du Heaulme où j'aperçois Denis Benard -alias le barbu du Team Maule VTT- qui court dans ma catégorie Vétéran A. Durant le premier tour on a joué 'à je te passe' , 'tu me passes' plusieurs fois, là je vais pas le rater; hop je monte en danseuse, régulièrement sans me mettre dans le rouge je reviens rapidement sur lui, le dépasse et je tourne dans le chemin du GR1, accélérant le rythme en profitant du léger faux plat descendant, puis en envoyant debout la légère remontée qui suit. Sur le replat je maintiens l'allure, puis sur la longue remontée progressive vers le Bois Des Glands je monte au train, ça devrait faire le ménage derrière.

Je reviens sur Loïc et le dépasse, lui souhaitant 'bon courage'; j'ai du le réveiller au passage car il s'accroche et va me suivre, me repassera par moment, je reviendrais dans les bosses comme une sangsue. La zone d'exploitation forestière présente un terrain de plus en plus lourd, la droite ligne de bitume qui suit permet de refaire du rythme, on s'y retrouve à trois et personne ne traîne, ça fuse. La zone des woops technique est devenue grasse, l'adhérence est limite dans les parties montantes mais le Toro à l'arrière gripe bien. Encore un boulet qu'avance pas devant, Loïc arrive à le passer avant moi, je le repasse plus loin. Dans le sentier aux racines un autre boulet me casse le rythme et je merdouille là où je passais aisément auparavant, Loïc repasse devant, à la faveur de la bosse suivante je reprends les devants. Les chemins sont de plus en plus gras, le pneu arrière part constamment de droite et gauche. On arrive dans le sentier descendant, les pneus ont creusés une rigole au centre, des racines ressortent, je descend trop loin en dérapage, rate le virage, Loïc repasse devant, fin de la descente en mode surf de l'avant.

On revient vers le cimetière, le chemin en herbe qui précède est de plus en plus mou au centre, on préfère rouler dans l'herbe sur le coté, plus dur. Les graviers, la petite butte en montée où je dépasse chicken qui est cuit -c'est rare- et m'encourage au passage, puis le talus à descendre que Loïc préfère passer à pied, je retente sur le VTT, ça glisse à la réception un peu et je rattrape avec un pied. On remonte le chemin encaissé, ça glisse, on dépasse des coureurs  et/ou des randonneurs bien cuits, j'en remet une couche dans la montée régulière qui suit vers le bois. Le sentier, un peu abîmé par les passages répétés, ses buttes grasses limite d'adhérence mais qui passent en force, la roue arrière faisant 2 tours pour un d'efficace, la petite descente glissante. Retour sur la route, relance pour rattraper le gars devant qui ne s'en laisse pas compter, revoici le chemin en herbe  descendant, ça glisse, re-prudence, un gars en vrac sur le coté droit se relève. Loïc me repasse en trombe dans le dernier chemin, dans la Coulée Verte j'essaye de remettre la puissance mais les deux derniers pignons n'accrochent plus, la chaîne saute, je pourrais pas revenir sur Loïc et j'ai pas envie de tenter de passer le grand plateau, la transmission est trop chargée de boue ça risque de casser. Le gars devant me masque l'amorce de la trace en dévers, rendu glissant je le chope trop bas et ma roue arrière part, je glisse et me rattrape de la main, temps perdu. Allez, dernier effort, la ligne d'arrivée approche, je passe un coup de gant sur la plaque couverte de boue pour que le chronométrage puisse voir mon numéro, chicane, re-chicane, pointage, mon dernier tour complet s'achève avec 12,72km au compteur. On me donne un ticket pour le casse-croûte + boisson, ainsi qu'une pièce de 2€, caution de la plaque déposée à l'inscription.

Je termine 42ème au scratch sur 231 classés et 4ème en Vétéran A, à deux minutes de la 3ème marche du podium, content de ma première course de la saison et de ma forme. Le parcours était agréable avec un peu de technique, de sentiers, de ludique, mais pas  assez de bosses; on ne met jamais le petit plateau.

Je passe un moment dans la file d'attente devant les jets d'eau, on s'y refroidit vite, puis je ravive le TITUS qui s'était caché sous une gangue de boue. Retour à la voiture pour vite se changer et remettre des fringues sèches et chaudes. Je reviens ensuite dans la salle pour avaler le casse-croûte et une boisson, retrouve Bruno qui attend le podium -il fait seulement 2ème en Vétéran B : pas de jambe- et les gars de Poissy avec qui on papote un peu.


Podium Vétérans B : Bruno 2ème

Je quitte Marines peu avant 13h, à 13h50 je suis de retour. Hop sous la douche chaude pour achever de se réchauffer, puis après un bon déjeuner l'inévitable et longue séance de nettoyage des fringues, pompes, Camelbak. Y a pas à dire la poussière du sud c'est plus cool !

Pédalator


Profil du circuit

Profil du circuit

Carte du circuit

carte du tour de départ carte des tours 1 et 2

Classements

Scratch et catégories


Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ :9h35'319h34'34
Temps roulé :2h01'272h01'34
Temps total (avec arrêts):2h01'392h02'36
Moyenne:17.8km/h17.1km/h
Vitesse max.:39.9km/h39.8km/h
Distance:35.9km34.72km
Réglage compteur :2045mm 
ODO219.0km 
Dénivelée positif cumulé:+670m+253m
(boue)
Dénivelée positif CartoExploreur- 
Dénivelée négatif cumulé : -670m -177m
Température Min/Moy/Max: 8/8/9°C -
FC Min/Moy/Max:77/175/189Sans ceinture
Calories1592 kcal1288 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons 2008:09030802.hrmTRK
FC de Pedalator
Distance/dénivelée annoncés :2 x 17km
GPS Firmware Revision-2.50
Vélo du jour :TITUSFCR Exogrid Custom(Semi-Rigide)
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBEJimmy Tubeless26" x 2.10"2,0 bars2045mm 
Arrière :HUTCHINSONTORO Tubeless MRC-H26" x 1.85"2,0 bars  
Suspensions : 
Fourche :FOXFLOAT 100RL68Psi100mm débattement
Amortisseur:--- 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site de l'Association du Val d'Oise Trophy

Le site du club Organisateur A.C. Marines

Les Photos et d'autres de l'A.C. Marines


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : jeudi 12 mars 2009 19:46

<<< ESCAPADES >>>