la plaque de cadre de Pédalator

L'Hivernal

01/02/2009 - Larchant (77)

Rando VTT 40km


Un peu de technique

Cette année nous commençons la saison VTT par la 2ème édition de la randonnée organisée par les 34 membres
de l'association LARCHANT ANIMATION, le programme des réjouissances annoncées étant plutôt accrocheur à la lecture
du petit descriptif apparaissant sur leur site WEB "Entre 37 et 39,9 km dont 15% de single très très technique, 45% de single,
30% de sentiers et 10% d'autoroute". Les échos glanés sur la 1ère édition étant plutôt positif, cela nous fera du bien de refaire
un peu de VTT technique pour préparer notre première escapade sudiste prévue à la fin du mois.


Le nombre d'inscriptions étant limité sur cette organisation pour ne pas saturer les sentiers, j'ai envoyé nos deux inscriptions dés la fin du mois de décembre, soit 7€ par tête, nous avons dans le même temps suggéré aux amis cette randonnée qui avait l'air sympa. Au niveau du VCMB-VTT cela n'a pas suscité un vif intérêt -c'est l'hiver les Renards hibernent- mais on était sûr de retrouver des copains d'autres clubs. Une semaine avant l'épreuve, le quota d'inscription étaient atteint.

Samedi nous avons fait une 'petite' sortie de 98km en vélo de route, -1°C au dehors, petit vent glacial et mal de gorge naissant pour ma pomme, bref moyen les jambes plus un peu de fatigue accumulée de la semaine. Une fois les affaires de VTT prêtes, le soir nous avons bien vite gagné le plumard et décrété l'extinction des feux avant 9h30Zzzzzzzzz

Dimanche 1er février

debout ! Réveil 5h30 du mat, une heure plus tard nous partons rejoindre l'A6, l'aube naissante pointe son nez à l'horizon. Un bout de péage et 97km plus loin, nous entrons dans le petit village de Larchant en suivant trois autres voitures qui cherchent aussi les indications pour rallier le départ de la rando. Un gros panneau PARKING à droite , un demi-tour, nous entrons sur un pré gelé où je me gare en face de la salle, moins d'une heure quinze pour effectuer le trajet.


inscriptions

On entre au chaud (-3°C au dehors) dans la salle pour récupérer nos plaques de cadre, l'accueil des bénévoles est sympathique. Un café était même offert pour ceux qui n'avaient pas encore les yeux en face des trous.

On retrouve Chris et quelques têtes connues. On reste un peu au chaud en attendant l'arrivée de Loïc et Bourricot de Poissy-VTT, puis on ressort affronter le petit vent glacial pour se préparer et sortir les VTT.


inscriptions

On retrouve avec plaisir des têtes connues du Paysage Vététistique Francililien, mais aussi des vététistes venus d'un peu plus loin comme nos amis Les Renards Verts de Chablis. Nous sommes arrivés tôt en vue de prendre le premier départ à 8h pour ne pas avoir trop de monde dans les premiers sentiers, mais Mary voulant attendre les Coiffeurs du Manet et Loïc & Bourricot, le temps que tout le monde soit prêt c'est à 8h20 que nous avons finalement commencé à rouler en comptant bien qu'ils nous rattraperaient. Entre-temps le groupe des SingleSpeeders était parti en premier et Chris qui se gelait était lui aussi parti devant.

Le parcours commence par un faux plat montant de 500m qui se prolonge en longue bosse sur un chemin grimpant en sous-bois durant encore 400m -ça réchauffe- on débouche ainsi sur le plateau pour suivre un chemin qui va redescendre vers Bonnevault. On s'arrête quelques instants et les Coiffeurs du Manet débarquent, on repart ensemble.


la carrière

Le parcours nous fait remonter vers une carrière dont on longe le bord -à bonne distance- par une petite trace sympathique filant entre de petits sapins, on a le temps de profiter de la vue sur cet immense trou de sable blanc rendu très lumineux par ce beau temps.

Le sentier descend doucement en se rapprochant de la corniche, puis on va remonter ensuite en sous-bois pour suivre un chouette sentier souvent en dévers serpentant entre les troncs, le sol gelé est idéal pour l'adhérence.


Mary n'aime toujours
pas les dévers

Petite mise en pratique de l'enroulé-freiné pour rester sur le vélo en attendant que devant les moins aguerris passent les quelques zones de racines ou de dévers, un petit coup de cul et on remonte.

Le parcours va ensuite nous emmener sur un long singetrack ludique qui tournicote souvent, avec des passages de petite buttes, seulement on va y payer notre départ tardif en étant bouchonné par trois fois par des participants pas très à l'aise, Mary peste derrière eux.

Une remontée, puis on suit un sentier en dévers, sol de résineux, je dépasse Mary pas à son aise, on plonge de plus en plus fort et ça se termine en descente bien raide, c'était chaud j'ai évité de planter l'avant dans un trou. Retour sur un chemin, répit de courte durée, on repart illico à droite pour un autre sentier en dévers glissant, puis la pente se calme et le singletrack chemine en fond de vallée un instant avant de nous renvoyer sur une belle grimpette pour revenir sur le plateau des Gondonnières où un nouveau sentier ludique nous attend. On à bien fait de venir, parcours très agréable et le balisage est nickel, avec des panneaux flèche placés 50m avant chaque changement de direction, du beau boulot.

Une descente remontée nous amène ensuite sur un circuit de moto-cross que le parcours nous fait suivre un long moment, un peu trop à mon goût, heureusement que le sol est gelé car la terre argileuse jaunasse doit être collante en période humide et là on bataille plutôt pour ne pas coincer la roue avant dans les rainures gelées. On quitte le terrain de moto, à ce moment Loïc et Antoine sont revenus sur nous, Bourrricot lui est un peu retardé par sa technique dans les sentiers...

9h24

Nous partons maintenant du coté de la Roche du Paradis pour une nouvelle enfilade de sentier ludique et technique qui ressemble à du Fontainebleau, on tourne entre de gros rochers, des passages pentus, des sentiers en dévers pas plat, des montagnes russes, joli coin et tracé bien sympathique. Des panneaux humoristiques jalonnent tout le parcours, ici ils indiquent la versions 'expert' et 'petits bras' dans une descente.

On revient sur un chemin, je vais laisser Mary avec PhilGT des Coiffeurs tandis que je file devant avec Loïc et Antoine.

Bonne remontée sur chemin sablonneux, quelques racines, on arrive au sommet de la descente dénommée "aïe, aïe, aïe soleil" par les organisateurs, une bonne pente impressionnante tout en coulée de sable. Je me lance, bien en arrière tout en délestant l'avant pour ne pas planter. J'aime pas trop le sable gelé qui guide un peu trop la roue avant, en plus j'ai des plaquettes neuves pas encore assez rodée, je commence à partir de travers à mi-pente alors je pose le pied. PhilGT fera de même à ma hauteur. Je termine à pied, certains passent, faudra qu'on revienne travailler ça.

Encore un beau sentier sur le Mont Sarasin, puis nous descendons vers la partie plane de la Forêt de la Commanderie dans laquelle nous allons suivre durant 7km des chemins et allées forestières rectilignes, un peu monotone et ça ne cadre pas avec le reste du parcours, mais cela semble nécessaire pour rejoindre l'autre partie intéressante du parcours. A la faveur de cette section "autoroute", Bourricot est finalement revenu sur nous, on roulera désormais tous les quatre jusqu'à la fin du parcours.

On passe sous l'autoroute A6 par un tunnel, puis on remonte progressivement un monticule afin de plonger rapidement vers le village de Villiers-sous-Grez où se tenait le 1er ravito dans une salle, nous en sommes avec 21,37km au compteur à ce moment. Petite pause pour picorer quelques victuailles, pain d'épices, carrés de chocolat, coca. On papote, arrive Mary avec les Coiffeurs, restaurés on repart avant de trop se refroidir.

On part faire une petite boucle à travers chemins pour monter les Rochers de la Vignette, puis on revient vers les bords de Villiers-sous-Grez , on repasse ensuite sous l'A6 et on file vers Busseau retrouver les bords de la forêt. Désormais le parcours pour ses quinze derniers kilomètres sera plus usant pour les organismes, avec une succession de montées-descentes, pas bien fortes mais longues.

A la faveur d'une portion plus roulante Bourricot a mis le turbo, je lui file le train mais on ne force pas, derrière Antoine et Loïc ont décrochés.

On revient sur une partie boisé où l'on commence à descendre, vite au début sur un sentier, puis passage sympa avec roches, racines et tapis de feuilles dense, je me poste en bas en attendant Bourricot. Celui-ci arrive et va la jouer "j'ai pas pris la bonne trajectoire" 

On repart avec Loïc et Antoine qui ont rattrapé leur retard.

Les bosses se succèdent, longues et usantes pour certaines, de beaux sentiers ludiques viennent récompenser les efforts des vététistes, de petites descentes techniques viennent émailler la progression, c'est un parcours bien agréable qui change de certaines randonnées plus soft de la région parisienne.

Nous parvenons au 2ème ravito situé dans l'entrée d'un chemin en bord de route, au kilomètre 36,64. On y retrouve une partie du groupe des SingleSpeeders.

Petite pause grignotage et papotage puis on repart.

Les sentiers se succèdent avec les bosses qui vont bien, des descentes techniques sympa, on se régale.

Nous partons faire le tour de La Roche du Diable, un sentier en balcon technique qui passe sous une roche, puis remonte fortement par paliers, petit plateau requis, j'arrive à tout enchaîner sans poser pied, cool.


un coup de pompe

si, si, ça passe en VTT

On redescend par la Fontaine St-Mathurin où un autre photographe nous shoot au passage dans le sentier en pente, plus bas une dernière petite butte où on attend Bouricot .

Le parcours revient sur Larchant, mais ce n'est pas terminé... les organisateurs nous offrent encore deux bosses, la première longue et plus soutenue vers la fin, mais un beau sentier viendra récompenser nos efforts, puis une autre dans le village.

Allez dernier sentier a savourer, ça sent la fin.

Nous voici de retour sur Larchant, derniers tours de roue dans la rue et on arrive au point de départ, bien contents de cette matinée passée avec les copains sur un beau parcours que l'on ne rencontre pas assez souvent par chez nous.

Saluons ici le boulot effectué par les bénévoles de l'association, ça valait le coup. Bravo.

A l'arrivée des sandwich (fromage, jambon ou pâté), une soupe à l'oignon et du vin chaud était offerts aux participants pour les réchauffer, il faut dire qu'un petit vent glacial balayait le coin.

Toutes les conditions étaient réunies pour cette rando ; les copains, un bon parcours, le ciel bleu, le soleil, des températures négatives gelant le terrain en rendant toutes les descentes raides et dévers plus facilement négociable que si le sol avait été humide. Je ne regrette pas les 194km A/R du trajet et les 3 euros de péage pour venir à Larchant, on ne connaissait pas le coin et on y reviendra ça c'est sûr.

Pédalator


Profil du circuit

Profil du circuit

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ :8h20'028h19'52
Temps roulé :3h06'313h05'27
Temps total (avec arrêts):3h39'583h40'06
Moyenne:14.8km/h14.3km/h
Vitesse max.:46.2km/h45.6km/h
Distance:45.7km44.14km
Réglage compteur :2045mm 
ODO173.9km 
Dénivelée positif cumulé:+900m+914m
Dénivelée positif CartoExploreur- 
Dénivelée négatif cumulé : -890m -938m
Température Min/Moy/Max: -3/-1/5°C -
FC Min/Moy/Max:62/144/183Sans ceinture
Calories2101 kcal1648 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons09020101.hrmTRK
Distance/dénivelée annoncés :37km/+1000m
GPS Firmware Revision-2.50
Vélo du jour :TITUSFCR Exogrid Custom(Semi-Rigide)
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBEJimmy Tubeless26" x 2.10"2,0 bars2045mm 
Arrière :HUTCHINSONTORO Tubeless MRC-H26" x 1.85"2,0 bars  
Suspensions : 
Fourche :FOXFLOAT 100RL60Psi100mm débattement
Amortisseur:--- 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

A Lire, à voir

Le site de LARCHANT ANIMATION

Les photos


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : mardi 09 février 2010 20:55

<<< ESCAPADES >>>