Chablis Aventure VTT

La Croqu'Vignes

07/09/2008 - (89) La Chapelle Vaupelteigne

Rando 57km

Chablis Aventure VTT

The Last One...

Découverte en 2007, la rando de nos amis des Renards Verts de Chablis Aventure VTT était inscrite à mon calendrier
d'escapades depuis plusieurs mois, mais cette fois nous revenons dans le Chablisien avec d'autres Renards des Villes.


La météo étant plutôt du genre aléatoire et pluvieuse en cet fin d'été (?), j'ai attendu jeudi pour effectuer notre réservation d'hôtel, à Monéteau au Nord d'Auxerre dans la zone commerciale où tous les hôtels économiques sont regroupés, là où nous avions déjà dormis l'an dernier avec Mary. Comme Seb et Thierry  avaient déjà réservés leur propre piaule à l'hôtel Première Classe, j'ai fait de même pour Mary et moi.

Vendredi, mon SPARK étant déjà chaussé de pneus polyvalents, je n'ai pas grand chose à faire dessus en dehors de l'inspection de routine. Mary prendra son SPE,  je lui ai juste remonté devant un pneu plus large -un Nobby Nic en 2.10"- pour qu'elle se sente plus en sécurité sur le terrain parfois bien caillouteux du Chablisien.

Samedi 6 septembre

Il fait beau, avec toutefois pas mal de vent, pas envie de rester enfermés alors en matinée nous partons Mary et moi faire un petit tour cool de 50 bornes en vélo de route, tournage de jambes en vélocité.

Auxerre n'étant situé qu'à moins de deux heures de nos Yvelines, nous n'avons pas besoin de partir tôt de la région parisienne, on en profite donc pour faire quelques courses en début d'après-midi. On voit que c'est la rentrée, nous retrouvons les file d'attentes de voitures dans la zone commerciale; faudra penser à éviter d'y traîner les prochains samedis désormais, le temps que les achats de rentrée soient effectués.

Le break chargé de nos deux montures et des sacs nous quittons Les Clayes à 17h15, direction l'autoroute A6, peu de trafic pour sortir de la région parisienne. Tiens un nouveau radar fixé d'installé sur l'A6 ; avec la pluie et le soleil ça doit bien fleurir ces plantes-là.

Une heure et quarante-trois minutes plus tard, je gare la voiture sur le parking de l'hôtel, Seb, Thierry, Fred et Jean-Noël, sont arrivés il y a peu, belle synchro. On monte sacs et vélos dans la petite chambre (lit 2p + lit 1p, TV, sdB pour 31€), bien suffisante pour la nuit, puis comme il est déjà 19h passé nous rallions le Coté Grill, resto où nous avions déjà dîner l'an dernier.

Les estomacs repus, nous regagnons les chambres, le ciel tout dégagé est constellé d'étoiles, espérons qu'il en soit ainsi demain matin. Début de nuit bercés par léger fond de basses intermittents façon Techno, émanent d'une voiture ou d'une autre chambre. Plus tard ce sont de petits bruits allant crescendo qui viendront traverser les frêles cloisons à plusieurs reprises . . .

Dimanche 7 septembre

Debout at six O'clock, petite douche pour me réveiller, je commence le rechargement du break avec vélos et sacs pendant que Mary  se prépare, puis à 6h45 nous rallions la salle pour prendre le petit déjeuner, nous y sommes les premiers. Seb & Cie arrivent peu après. Les organismes rechargés en sucres et caféine, nous quittons le parking à 7h12, le ciel est bien chargé de nuages gris, mais le sol est sec.

J'ai chargé le GPS avec le trajet pour faire les 21km nous séparant de La Chapelle-Vaupelteigne, point de départ de la rando, en passant au plus court par les petites routes, on visite ainsi l'arrière pays.

Le parking improvisé

On arrive sur place à 7h35, à l'entrée du village de La Chapelle-Vaupelteigne alors que les Renards Verts s'affèrent pour finir de mettre en place l'aire d'accueil avant l'arrivée des participants.

Je gare la voiture dans le champ aménagé pour l'occasion; j'espère qu'il ne va pas pleuvoir ce matin car le terrain y  semble un peu gras et je songe déjà à la voiture patinant dans la mélasse. Mais l'organisation a même prévue le TocPater'tracteur, au cas où .

installation
inscription

On fait un petit tour de bonjour aux amis Renards Verts, j'effectue ensuite nos inscriptions au Dodie'stand après avoir rempli le petit papier qui va bien; contre 6€ par tête on reçoit chacun un ticket qui servira au retour pour le tirage au sort de lots.

Ensuite nous allons discuter un peu, le temps que l'organisation se mette en place, car il est encore un peu tôt pour partir.

inscription

Pour ceux qui avaient encore du brouillard dans les yeux ou une petite faim, l'organisation offrait café et madeleines; choyés les vététistes cool

Tout avait été prévu dans les moindres détails, même l'isoloir façon Bio, qui a beaucoup inspiré Mary...


petit coin
coin Single-Speed
coin Single-Speed

coin balisage
Jean-Noel, Thierry Seb, Jean-Noel Seb, Thierry, Jean-Noel Jean-Noel, Thierry, Fred
Thierry

On se regroupe et nous prenons le départ à 8h22 tous ensemble en mode cool, quelques participants sont déjà partis auparavant, mais c'est pas la grande foule sur le parking.

Il paraît que le même jour il y avait une compétition et une autre randonnée dans le même département, dommage de se faire ainsi concurrence en province où la fréquentation est moindre que par chez nous.

les Renards du VCMB

Le parcours de cette Croqu'Vignes 2008 est composé de trois boucles différentes articulées autour d'un unique ravitaillement central (plus simple à gérer pour l'organisateur car moins de bénévoles à répartir sur le terrain, mais aussi plus convivial puisqu'on retrouve les autres vététistes à chaque fin de boucle), libre à chacun de composer son menu suivant sa forme du jour ou de l'instant. Avec des distances de 15.35km/+324m, 18.5km/+584m et 23km/+448m par pétale, on avait ainsi la possibilité en 2 ou 3 boucles de se faire les distances de 33.8km/38.3km/41.5km/56.8km. En gourmands que nous sommes nous avons bien sûr optés pour la super complète de 56.8km/+1356m, sauf que Fred et Jean-Noël ont eu les yeux plus gros que le ventre et ont du se limiter à deux boucles, car c'est pas tout plat dans le coin...

Le Renard de la Chapelle

Sur les conseils de Guytou et par expérience du terrain chablisien (D+...), nous optons par une mise en jambe progressive en commençant par la boucle dénommée 'Renard de la Chapelle', soit 15,352 bornes pour 324m de dénivelée positif au menu.

Après 300m de petite route le balisage nous mène à l'entrée d'un chemin montant entre les vignes, on est déjà au parfum et on va vite être chaud puisque ça grimpe d'emblée avec 58m de positif sur un chemin où les cailloux roulent un peu sous les roues. Au sommet on se regroupe puis on redescend rapidement sur un chemin entre les vignes.

A droite toute sur un chemin plus sauvage, qui nous mène vers une petite zone boisée dans laquelle on plonge, pour aller chercher un beau sentier sauvage à peine marqué, sol de terre meuble irrégulière, domaine des mousses percées de petites pousses végétales, doit pas y avoir grand monde passant par là, très joli, ça commence bien. Le sentier chemine en balcon légèrement descendant, contourne un réservoir d'eau, puis une courte et belle petite descente sur un sentier de terre sèche dévalant en sous-bois nous amène à Villy, petit village où l'on chemine tranquillement un instant en longeant un petit ruisseau, après l'avoir traversé auparavant sur une petite passerelle menant à un beau lavoir.

Fred à Villy

On traverse à gué le ruisseau peu profond, Mary réussie tout de même à y mouiller une chaussure.

On rentre ainsi dans le sous bois pour suivre un sentier, qui va se mettre à grimper plutôt fort, ça passe -presque tout- mais petit plateau requis et jus de mollet avec.

Jean-Noêl à Villy
Thierry et Fred

On ressort du petit bois, un peu de chemins calmes pour récupérer puis nous arrivons au pied d'une belle bosse remontant entre les vignes, la troupe s'étale, on voit que le Seb est bien plus affûté; il s'envole avec ses kilos chèrement gagnés dans son combat contre sa balance, du coup le Thierry est bien distancé.

Jean-Noël ferme la marche et tire la langue, mais c'est un peu normal puisqu'il ne peut pas s'entraîner pas autant que le reste de la troupe.

8h52:ça monte dans les vignes
Mary
Mary
Seb affûté
un Seb affûté
Fred
Fred
Thierry
Thierry
Jean-Noel
Jean-Noël

Regroupés nous repartons tous ensemble, le parcours monte et descend en alternant chemins et passages dans de petites zones boisées.

Mary et moi avons désormais laissés les Renards pour accélérer un chouilla le rythme, faut pas trop traîner car le ciel est très couvert aux alentours et on risque de se ramasser des averses sur le casque d'ici la fin de matinée.

On descend traverser le ravin de Bel Air, pour remonter en face dans le Bois des Vaux-Carrés où l'on va écoper de quelques grimpettes fumantes et déguster de beaux sentiers et chemins sauvages très verdoyants, petite descente sympathique sur sol de terre menant à une petite clairière, coin idéal pour accueillir un pique-nique.

9h10 : descente sympa bucolique forestier

Plus loin nous remonterons un chemin coincé entre deux buttes, sauvages et peu fréquenté ces parages, ça dépayse.

sentier sympa

Nous traversons un fossé, je tente mais pente et terre bien glissante saborde ma tentative, je manque même de repartir en arrière. Même à pied la terre humide est bien glissante, j'aide Mary à remonter son spad, on marche quelques mètres avant de remonter sur nos vélos pour achever la remontée.

On ressort du bois, le parcours emprunte désormais du chemin large, un peu en herbe, truffe face au vent on parcours ainsi un bon gros kilomètre, on peut ainsi admirer les beaux paysages des vignobles du Chablisien, dommage toutefois que le soleil ne soit pas de la partie cette année.

Après en avoir suivi un instant la lisière, nous entrons maintenant dans le Bois de la Génillotte, pour suivre durant un gros kilomètre un sympathique sentier descendant, la cerise sur le gâteau clôturant cette première boucle puisque nous ressortons du bois, retrouvons le début du chemin de départ, puis les 300m de route nous ramenant au point de départ avec 15.1km pour 355m de D+ au compteur.

RAVITO central 1er passage
RAVITO central
1er passage - 9h35

Entre-temps la table du ravito a été -copieusement- pourvue en victuailles diverses et variées, j'ai rarement vu mieux dans une randonnée, il y a là de quoi satisfaire les plus difficiles; des gâteaux maison, du pain d'épices, des fruits secs, des fruits, bref de quoi se refaire. Plus par gourmandise que par nécessité, je picore de droite et gauche.

Trois minutes plus tard nous repartons tous deux pour la boucle suivante.

Renard de Beine

Maintenant que nos gambettes sont montées en température, nous pouvons attaquer le plat de résistance, la boucle dénommée 'Renard de Beine', donnée pour 18,477km (Si, Si; ils ont mesurés la distance avec un mètre, des pros ces Renards Verts) pour 584m de dénivelée positif.

Cette seconde boucle va nous emmener plus au sud-ouest que l'an dernier, jusqu'au petit village de Beine. La boucle commence par 1.2km sur la petite route traversant le village de La Chapelle-Vaupelteigne.

Renard de Beine

Le balisage comme dans toutes les agglomérations ce matin est effectué sans pollution optique par quelques chevrons de peinture rose fluo disposés sur le bord droit de la route, les voies ne devant pas être empruntée étant marquées d'une croix. Il faut être attentif pour trouver ces marques et en bon daltonien que je suis avec Mary on n'est pas trop de deux pour les repérer. Le tracé oblique désormais sur un chemin partant à droite que je reconnais, une sacrée grimpette va nous être servie au vu de la direction que prends le balisage, passage de petit plateau requis.

ça grimpe sec
ça grimpe sec

Et Hop, 200m à 15% dans le buffet, petit virage pour 100m à presque 14% où le bon choix de trajectoire s'impose entre les cailloux instables du chemin montant en bordure des vignes de la Côte de Benfer, je ressens une petite fatigue, j'ai pas du encore récupérer des 80km-TGV de dimanche dernier et Mary me dépasse, encore 400m avec pente en diminution, récupération avant de redescendre prendre de l'élan en vue d'attaquer le dernier petit coup de cul, manque de bol je ripe sur un cailloux roulant, pied à terre dans cette portion à 17-20%. Mary arrive, râle car elle passe pas -comme l'an dernier au même endroit si mes souvenirs sont bons- et reviens en arrière pour retenter, mais ça passe pas non plus. Je remonte en selle et termine la grimpette en suivant le bord du chemin moins caillouteux.

Petit moment de récupération sur un chemin longeant le Bois de Boroy, puis on y entre pour descendre la Vallée des Vaux.

10h05:miam

Avant d'arriver en bas, on remonte un coup de cul qui nous amène à pied d'oeuvre pour déguster le sentier cadolisant qui longe durant presque deux bornes la Côte de Troême, un vrai régal, le terrain est sec et la succession de courtes descentes suivies de remontées courtes et un peu pentues, avec quelques grosses racines bien placées pour corser le tout, demande de l'énergie, des relances et un peu de watts, bien sympa tout ce passage ludiquo-physique.

Mary peste contre son coeur qui veut pas monter dans ce travail en fractionné, va falloir bosser ça pour les prochaines compétitions.

Du nerf, ça passe
Du nerf, ça passe !
du beau sentier

Le sentier plus étroit descend maintenant en légers dévers, de petits panneaux DANGER (chic, chic) annonçant plus de pente avec cailloux et racines, on descend ainsi vers la Vallée de Vaux Renard.

Le tracé redescend ensuite encore un peu, longe un instant l'étang de Beine, puis après avoir traversé la D965 remonte attaquer le coteau d'en face par des chemins grimpant bien entre les vignes vers le Mont Main.

de beaux paysages

Les chemins de vignobles au relief vallonné se succèdent, nous donnant l'occasion de profiter des vues sur le paysage, coté ciel ça ne s'arrange pas.

Nous redescendons sur le village de Beine, après un petit passage de sentier en sous bois bien sympa.

étang de Beine

On grimpe la Côte de Savant, des chemins de vignobles on peut apercevoir l'étang de Beine que nous avons longé tout à l'heure.

On rentre en sous-bois où quelques traversées de vallées seront ponctuées de fortes grimpettes et agrémentées de beaux sentiers, l'humour des organisateurs allant jusqu'à laisser sur le sol quelques mots d'encouragement à l'approche et au final des difficultés...Hue !...Hop!

11h05:

Je crois que c'est dans ce secteur, la descente dans la Vallée de Vaux Renard fut bien pentue et glissante, si bien que coincé dans la rigole centrale Mary a commencée de glisser pour s'arrêter sur le coté, moi derrière à quelques mètres j'ai du trop ralentir et j'ai commencé à me coucher sur le coté pour atterrir doucement avant d'embrasser un arbre. Au même endroit Seb passant plus vite a lu aussi côtoyé le même arbre...

petite descente caillouteuse

Un peu plus loin une nouvelle descente bien pentue, mais sèche celle-là mais bien plus caillouteuse nous attendait, elle se passait toutefois plus aisément sur le vélo et Guytou était posté en bas prêt, à immortaliser les meilleurs moments.

petite descente caillouteuse
petite descente caillouteuse Pédalator
easy rider
Pédalator
fingers in the nose
11h20:sentier en dévers
un peu de dévers ?

On remonte un chemin, puis sur le plateau un autre chemin permettait de récupérer un peu, puis nous revenons en sous-bois au dessus de la Vallée des Vaux, pour suivre un beau sentier en dévers, parfois sec, parfois glissant, quelques grosses racines de biais venant corser le tout...Mary raffole de ce genre de passage... surtout quand l'amont est sur sa gauche...

Allez on remonte, le sol redevient normal, plat quoi.

11h20:dévers plus racines
dévers + racines...

On redescend désormais vers La Chapelle-Vaupelteigne par des sentiers en sous-bois puis des chemins, dans le village je manque d'aller tout droit dans l'allée des Rosiers où je n'avait pas vu le chevron rose fluo indiquant la gauche, faut dire en pleine descente fallait ouvrir l'oeil -bien vu Mary- on remonte un petit chemin qui redescend ensuite en longeant le cimetière puis on descend en face rejoindre le ravito central où un peu plus de monde est présent.

Neuf minutes de pause pour refaire des forces et papoter, grignotages de sucreries à gogo, mode gourmandise activé. Une averse de crachin se met à tomber durant quelques minutes, tout le monde se planque sous les tentes, puis ça se calme. Fred et Jean-Noël se sont arrêtés au bout de deux boucles, avec Seb et Thierry ils ont fait la 1ère comme nous, puis celle que nous allons faire maintenant.

Renard de Maligny

Seb et Thierry repartent en même temps que nous pour faire la boucle de Beine, tandis que Mary et moi partons sur la dernière boucle, celle nommée 'Renard de Maligny', la plus longue avec ses 23km pour 448m de dénivelée positif. Elle est plus cool que celle que l'on vient d'achever et c'est pas plus mal pour un retour au calme en se faisant plaisir.

On part en faisant un peu de plat sur des chemins de plaine à travers champs, et on arrive au bord du Serein qu'il faut passer à gué comme l'an dernier, ce que les certains habitués ont évités...

Jean-Noël
Jean-Noël

Descente du talus sur le vélo, mais c'est le VTT dans les bras que je traverse la rivière, pas envie de changer de nouveau les roulements du pédalier et peut-être aussi des pédales. L'eau n'est pas froide, en me rapprochant de l'autre rive j'en ai au dessus des genoux, moins de courant cette année.

Passés avant nous au même bain de pieds, Fred, Jean-Noël et Thierry n'ont pas eu de scrupule mécanique, franco.

Fred
Fred
Pédalator & Mary après le passage du Serein

C'était l'instant fraîcheur.

Retour en selle, on traverse le champ en herbe, où Guytou nous flash, pour rejoindre la D91, que l'on suit quelques mètres pour reprendre plus loin sur la gauche un chemin longeant le bas d'un vignoble.

Pédalator & Mary après le passage du Serein

On y roule durant 800m en suivant un autre vététiste, une banderole, une flèche à droite, on retraverse la D91, un bout de chemin plat nous ramène vers La Chapelle-Vaupelteigne, pas normal on a du rater quelques chose, on retourne donc au ravito central où je regarde la carte affichée; effectivement, on aurait du remonter dans les vignes sur la gauche et non suivre le chemin en bas.

On repart donc en sens inverse par la route (pas envie de retraverser la rivière...)  pour rejoindre au plus court le point de notre raté, et effectivement sur le chemin en bas des vignobles on trouve une rubalise placée peut-être un peu trop haut à 10m en remontant, bref on l'a pas vu en passant la première fois. On s'est ainsi tapé 5,4km en rab, pas grave.

On repart donc dans le droit chemin, grimpant entre les vignes, petit bout de route, chemins roulants, grimpant longuement parfois, on a ainsi rattrapé deux SingleSpeeder dont Pascal, alias répartout sur les forums, on va cheminer ensemble un moment sur les sentiers et chemins dans les Bois du Châteaux, puis le Bois des Coudres où le relief est plus calme, en papotant ainsi on loupe une rubalise et on se tape 1km en rab, puis on retrouve l'entrée du beau sentier.

12h44: Bois des Coudres

On va suivre en rythme les beaux sentiers souvent sauvages du Bois des Coudres et des chemins forestiers, par la suite du dénivelé plus coriace aura raison du 32x16 de nos compères de route, Mary et moi poursuivons tous les deux.

Longue remontée sur un chemin en herbe qui rend pas, vent de face de surcroît, jusqu'à la Ferme Les Jeiges, puis on traversera le début du Bois de Maligny en suivant durant 1.6km la petite route D216, vent défavorable, j'abrite Mary qui commence à accuser un petit coup de fatigue.

On retourne dans les bois, chemin descendant puis remontée par le final de l'an dernier, repassant l'allée des pommiers menant à la ferme des Roncières. Un petit bout de route pour rejoindre le Bois Mitais, là on amorce la descente par un chemin puis du sentier sympathique, avec petite remontée pour pimenter.

La Chapelle Vaupelteigne
La Chapelle Vaupelteigne

On sort du bois pour revenir sur les chemins d'exploitation des vignobles, le village retour est en vue, Mary est contente d'apprendre qu'il n'y aura plus de bosse désormais.

On descend entre les vignes, quelques mètres de D+ puis c'est la descente finale et on récupère le chemin de retour qu'on a déjà suivi tout à l'heure.

Mary
grillades, le Top !
Chic, des grillades !

On est de retour au ravito central à 13h42, bien contents de cette matinée et de ce beau parcours chablisien.

On profite de la table encore bien fournie pour se refaire, d'autant qu'il y a des grillades dont une très bonne andouillette locale dont j'avale avec délice quelques morceaux, en plus des sucreries, vraiment top ces ravitos cool

à table !
des lots bien sympa
des lots sympas

Mary récupère les lots que l'on a gagné au tirage au sort; sympa des gants longs et un rouleau de PQ (private joke), plus deux bouteilles de Chablis, miam, merci les amis !

On papote un moment, les Renards Verts ont déjà commencés à tout ranger, Albike et Guytou partent débaliser, nous retournons à la voiture nous changer et ranger les VTT, quasi propres, c'est cool.

Les chiffres du jour : 162 vététistes. Certains ont un peu râlé contre le balisage, nous on l'a trouvé suffisant et sans surcharge, il fallait juste être un peu plus vigilant dans les villages.

Chablis
compatible Camelbak ?
maître BBQ
maître BBQ
Albike et Guitou
Albike et Guitou

Il est désormais temps de rentrer, merci à Alain & Élodie, Tony, Jacky, Hervé, Yvonnick, Éric, Etienne, Guy, Dominique, David et pour cette belle organisation. Deux regrets ; que le soleil n'ai pas été de la partie pour nous donner l'occasion de faire quelques beaux clichés (d'un autre coté cela nous aura épargné la chaleur dans les montées dans les vignes) et que ce soit la dernière Croqu'Vignes...

Nous quittons le parking-champ avant 15h. Nous sommes de retour chez nous après 2h18 de trajet, un peu rallongé par les retours de week-end et quelques ralentissements liés aux accès des zones commerciales, c'est la rentrée.

Pédalator

merci à vous tous

Profil et carte du parcours

Profil du parcours
carte des boucles

Les données de Pédalator

ParamètresPOLAR
CS600
GARMIN
Edge705
Départ :8h23'107h22'37
Temps roulé :4h36'104h33'46
Temps total (avec arrêts):5h20'04 
Moyenne:14,7km/h14,6km/h
Vitesse max.:52,6km/h52,4km/h
Distance:67,5km66,41km
Réglage compteur :2035 mm 
ODO838,6km 
Dénivelée positif cumulé:+1315m+1346m
Dénivelée positif CartoExploreur-+1560m
Dénivelée négatif cumulé : -1350m -1345m
Température Min/Moy/Max: 14/17/23°C -
FC Min/Moy/Max:82/134/185Sans ceinture
Calories2689 kcal2467 cal
Période échantillons :5sAuto
Démarrage compteur :manuelAuto
Fichiers échantillons 2008:08090701.hrmTRK
et
 TRK(nettoyée)
Distance/dénivelée annoncés :57km / ~1500m
GPS Firmware Revision-2.40
Vélo du jour :SCOTTSPARK07 
Pneumatiques : 
Avant :SCHWALBEJimmy26"x2.10"2 bars2035mm 
Arrière :HUTCHINSONTORO MRC Tubeless26"x1.85"2,2 bars  
Suspensions : 
Fourche :ROCK-SHOXREBA World Cup100/100Psi100mm débattement
Amortisseur:DT-SWISSNudeTc94Psi 
Transmission :22/32/44 et 11-32   

Le Budget

DATEA/RDésignationKMPrix
06/09/2008Aller18h56 : Péage APRR - A6 : Fleury -> Auxerre Nord (N°19)109 km8,10€
07/09/2008RetourHôtel : Première Classe : 1 nuit 2p + 2 petits-déjeuners-41,40€
Restaurant : Coté Grill : 2p-31,80€
16h13: Péage APRR - A6 : Auxerre Nord -> Fleury109 km8,10€
Auchan - Plaisir - Gasoil 25,89L à 1,275€413 km33,01€
TOTAL :122,41€

Les Clayes-sous-Bois (78) -> Monéteau (89)  =  182 km en 1h43
Monéteau (89)  -> La Chapelle-Vautelpeigne (89) =  20,9 km
La Chapelle-Vautelpeigne (89) -> Monéteau -> Les Clayes-sous-Bois (78) = 212 km en 2h18

Kilométrage TOTAL = 413 km


A Lire, à voir

Le site du club organisateur : Chablis Aventure VTT

Galerie de photos de Seb et Supersonicus (2008 / Croq'Vignes2008)


<<< SOMMAIRE >>>

Dernière mise à jour : jeudi 11 septembre 2008 17:14

<<< ESCAPADES >>>